Le marché automobile russe s'effondre en janvier, Renault en difficulté

 |   |  355  mots
Avtovaz, fabricant de Lada, a vu ses ventes fortement baisser en janvier (-26%).
Avtovaz, fabricant de Lada, a vu ses ventes fortement baisser en janvier (-26%). (Crédits : © Alexander Demianchuk / Reuter)
Le constructeur automobile français a vu ses immatriculations baisser d'un tiers en janvier, soit davantage que la chute du marché (-24,4%). Les constructeurs s'attendent à une année noire en 2015 en Russie.

Les ventes des automobiles en Russie ont chuté d'un quart en janvier par rapport à la même période l'année précédente, en raison de la crise économique provoquée par les sanctions occidentales et la chute des prix du pétrole, selon les chiffres publiés lundi par les industriels.

Valse des étiquettes avec l'effondrement du rouble

Les concessionnaires ont ainsi écoulé en janvier 115.390 légers et utilitaires neufs, soit "24,4% de moins qu'en janvier 2014", a indiqué dans un communiqué l'Association of European Businesses (AEB), fédération dont les chiffres font référence.

"La particularité de cette situation est que les réserves des automobiles fabriquées en Russie en 2014 et, qui étaient en vente à des prix bas, ont été vendues plus tôt que d'habitude", explique le président de l'AEB, Joerg Schreiber.

"En même temps, les prix des voitures fabriquées cette année, qui suivent les changements du cours du rouble, ont augmenté beaucoup plus que d'habitude", souligne-t-il. "Et le changement des prix n'est pas encore fini", ajoute M. Schreiber.

Lada, Renault, Nissan... L'alliance sombre

La première marque automobile en Russie, la russe Lada, a enregistré une chute des ventes de 26% en janvier par rapport à la même période l'année précédente. Les ventes de Renault ont baissé de 32%, celles de Nissan de 18%.

Toyota a enregistré une baisse des ventes de 14%, alors que celles de Volkswagen ont chuté de 28%. Les ventes de Hyundai ont par contre augmenté de 15% en janvier, selon le communiqué.

Dans le haut de gamme, les résultats sont contrastés avec +17% pour Mercedes-Benz, 0% pour BMW et -13% pour Audi.

Année noire attendue en 2015

Après avoir atteint des niveaux record, le marché russe, deuxième en Europe après l'Allemagne, a commencé à se replier au printemps 2013 mais le mouvement a tourné à la déroute avec la crise ukrainienne et l'adoption de sanctions occidentales contre Moscou.

Les constructeurs automobiles présents en Russie, où ils ont investi massivement ces dernières années, ont prédit une année noire en 2015 avec une chute de 24% des ventes de voitures.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/02/2015 à 9:43 :
Vous êtes bien triste ...
Regardez les chiffres de Renault, l'évolution du CA, de la marge opérationnel, regardez et analysez au lieu de critiquer sans connaitre le marché automobile.
- Dacia rapporte énormément à Renault.
- La Russie reste un pays emergent.
- Renault s'installe en Chine.
...
Bref, Renault a un avenir qui promet de belles choses
a écrit le 09/02/2015 à 20:40 :
@Grosbois Nous savions qu'elles étaient déjà très mal classées en fiabilité ces Audi, si de plus les carters gèlent, où allons nous ? Comment voulez-vous qu'ils en vendent, cette sordide affaire est une véritable déconfiture, une ...Bérézina... Combien ? - 13, Mercedes + 17...!!! Humiliant...
a écrit le 09/02/2015 à 20:16 :
C'est clair, et c'était prévisible, Renault et ses dirigeants se sont mis dans un gouffre qui va aggraver les pertes récurrentes de Renault depuis le lancement de Dacia
et idem
pour Nissan qui a choisi la plus mauvaise option de faire du low cost Datsun.

Les boursiquiers Renault vont prendre leurs pertes.
a écrit le 09/02/2015 à 19:34 :
En Russie il se dit que l'huile gèle dans les carter d'Audi, serait-ce la raison de la forte baisse des ventes en plus de celle évidemment conjoncturelle ?
a écrit le 09/02/2015 à 19:15 :
Il est plus que temps de virer,le machiavélique Carlos qui mène Renault dans le mur ,en investissant ou il y a le plus de risque,incroyable et en allant faire de gigantesques usines NISSAN chez les rosbifs .ATTENTION ,bientôt il va réussir ,à couler une entreprise historique française et nos politiciens ne disent rien ,le peuple va bientôt s'en charger.......
a écrit le 09/02/2015 à 18:58 :
Le grand stratège Carlos 1er a laissé la Russie, l' Inde, l 'Iran le Maroc à Renault.
Il a choisi la Chine et les States pour Nissan, bien plus rentable pour Nissan et pour lui..
Réponse de le 09/02/2015 à 19:20 :
C'est vrai qu'il est malin Carlos et se voitures mon dieu qu'elles sont belles et bonnes les dacia renault nissan, que des perles, c'en est une honte, tiens, je ne vois que psa pour être à hauteur!!!
a écrit le 09/02/2015 à 17:36 :
Ces données (en baisse ou en hausse, peu importe) sont peu significatives à ce moment, parce que 1. les ajustements des prix en roubles ne sont pas encore réalisés par tous les constructeurs et pas complètement. 2. La demande acharné de la fin de l'année, quand les gens ont acheté tout pour se débarrasser des roubles dévalués, n'est pas encore complètement épuisée, mais certaines marques/modèles sont en ruptures des stocks, surtout ceux qui n'ont pas beaucoup augmenté les prix. Ainsi, il faut voir les résultats du 1er trimestre ou même semestre pour faire les conclusions sérieuses, mais globalement le marché continue son effondrement.
a écrit le 09/02/2015 à 16:44 :
bravo la France, bravo pour la défense de nos intérêts, bravo pour les chômeurs et bravo d'être ainsi les exécutants zelés des stratèges US ...non franchement, quand on dirige une entreprise ou qu'on a son job mis ainsi en danger à cause de cet à-plat-ventrisme sans nom, ça redonne envie de voter pour vous, les bobos !
a écrit le 09/02/2015 à 16:37 :
Il y a un - 25 %attendu sur le premier trimestre, quoi d' anormal ? La moyenne des deux Nissan Renault reste d'ailleurs dans le marché, en même temps qu'Audi plante...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :