Volkswagen risque plusieurs milliards de dollars d'amende pour publicité mensongère

 |   |  428  mots
Pendant des années, les publicités de Volkswagen vantaient les voitures 'diesel propre' de l'entreprise alors qu'il apparaît désormais que Volkswagen a truqué les véhicules à l'aide d'appareils destinés à tromper les tests d'émissions, a expliqué Edith Ramirez, présidente de la FTC.
"Pendant des années, les publicités de Volkswagen vantaient les voitures 'diesel propre' de l'entreprise alors qu'il apparaît désormais que Volkswagen a truqué les véhicules à l'aide d'appareils destinés à tromper les tests d'émissions", a expliqué Edith Ramirez, présidente de la FTC. (Crédits : © Shannon Stapleton / Reuters)
L'autorité chargée de protéger les consommateurs américains estime que ceux-ci ont subi des milliards de dollars de préjudices en se fiant aux publicités du constructeur allemand. Elle a déposé une plainte auprès d'un tribunal de San Francisco.

Publié le 29/03/2016 17:59. Mis à jour le 30/03/2016 à 08:44.

Nouvelle action contre Volkswagen dans le cadre du scandale lié aux émissions polluantes des véhicules diesel. L'autorité américaine chargée de la protection du consommateur a porté plainte mardi 29 mars contre le constructeur allemand pour publicité mensongère aux Etats-Unis. La Federal Trade Commission (FTC) estime en effet que les consommateurs américains ont subi des "milliards de dollars de préjudice" en raison de ces publicités, dans lesquelles Volkswagen présentait ses modèles diesel comme peu polluants alors que les tests d'émissions étaient manipulés.

VW "continue de coopérer"

Dans sa plainte déposée auprès d'un tribunal de San Francisco, la FTC déclare notamment que l'affirmation de Volkswagen "selon laquelle les voitures étaient respectueuses de l'environnement, respectaient les normes d'émissions et conserveraient une valeur élevée à la revente", étaient fausses. Edith Ramirez, présidente de la FTC, a précisé:

"Pendant des années, les publicités de Volkswagen vantaient les voitures 'diesel propre' de l'entreprise alors qu'il apparaît désormais que Volkswagen a truqué les véhicules à l'aide d'appareils destinés à tromper les tests d'émissions".

La FTC a calculé que le prix moyen de ces voitures à l'achat était de 28.000 dollars (25.000 euros). Si Volkswagen était contraint de racheter toutes les voitures concernées sur la base du prix du neuf, le constructeur pourrait devoir payer plus de 15 milliards de dollars, rapporte le Financial Times.

Une porte-parole de Volkswagen, Jeannine Ginivan, a déclaré que le constructeur avait reçu cette plainte de la FTC et qu'il "continue de coopérer" avec toutes les autorités américaines.

"Notre priorité la plus élevée est de trouver une solution pour les émissions des (moteurs) diesel", a-t-elle affirmé.

Une amende de 46 milliards de dollars en suspens

Volkswagen a reconnu avoir installé un logiciel de manipulation des tests sur 580.000 véhicules aux Etats-Unis. Le département américain de la Justice avait porté plainte en janvier contre la société, qui pourrait théoriquement se voir infliger une amende de 46 milliards de dollars (41 milliards d'euros) pour violation de la législation sur l'environnement. Le constructeur allemand est aussi confronté à plus de 500 plaintes au civil et à des procédures lancées par certains Etats américains.

Un juge fédéral a en outre imposé à Volkswagen de présenter d'ici le 21 avril des mesures concrètes pour que les véhicules concernés ne dépassent plus les normes polluantes, alors que ces dépassements peuvent atteindre 40 fois la limite autorisée.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/03/2016 à 21:21 :
Deutsche Qualität.

46 milliards d'amende, ça leur ferait un bien fou.
On ne peut pas prendre les gens pour des imbéciles sans rendre des comptes à un moment donné.

Mais heureusement, la France est épargnée et bon nombre de nos concitoyens continuent à acheter leurs voitures comme si de rien était. Pauvre France ...
Réponse de le 30/03/2016 à 19:12 :
J' ai appris qu 'ils consentaient d' énormes avantages commerciaux pour sauver la face au détriment des marges.
a écrit le 29/03/2016 à 20:36 :
Dans le journal Les ECHOS du 08/03/2016 il est écrit: Le parquet de Paris a ouvert une information judiciaire après plusieurs mois d’enquête sur l’affaire des moteurs truqués. La Répression des fraudes a confirmé lundi le « caractère intentionnel de la fraude » de VW.
J'espère que cela permettra aux propriétaires de ces véhicules trafiqués d'êtres indemnisés en toute justice, quitte à déposer plainte individuellement.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :