Fin des voitures à moteur thermique en 2035 : Clément Beaune plaide pour une clause de revoyure

A l'instar du commissaire européen au Marché Intérieur, le ministre français des Transports souhaite un point d'étape en 2026 pour étudier les nouvelles technologies disponibles, notamment les carburants de synthèse, pour accompagner la décarbonation du parc automobile. Clément Beaune a toutefois rappelé que la date de 2035 devait être maintenue pour la fin des motorisations thermiques, telles qu'on les connait actuellement.
(Crédits : Julien Lutt - TotalEnergies)

« Il y aura une clause de revoyure », a déclaré le ministre des Transports, Clément Beaune dans une interview au Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI. Clément Beaune veut « voir s'il y a d'autres technologies qui peuvent accompagner » la technologie électrique.

Cette clause de revoyure consisterait à faire un point d'étape sur les technologies disponibles en 2026 alors que le paquet Fit for 55 prévoit d'interdire la vente de véhicules thermiques neufs dès 2035.

Lire aussi« Il faudra des voitures électriques plus petites pour les rendre accessibles », Mikaël Le Mouëllic (BCG)

Le danger des importations chinoises

« Pour aussi ne pas tuer notre industrie européenne, parce qu'il y a des continents qui vont un peu moins vite que nous », a-t-il ajouté. « Et on ne va pas arrêter d'exporter des véhicules hybrides ou thermiques à l'étranger en 2035, sinon ce sont les Chinois qui vont conquérir tous les marchés en développement", a insisté le ministre.

Clément Beaune se met ainsi au diapason du commissaire européen au Marché intérieur, Thierry Breton. Celui-ci a déclaré jeudi dans une interview aux Echos avoir « insisté » pour qu'une clause de revoyure soit adoptée pour 2026.

« Cette transformation (de l'industrie automobile, ndlr), elle est lourde, elle est massive, elle est ambitieuse mais il faut la faire », a insisté Clément Beaune, confirmant malgré tout l'objectif de 2035 car « c'est comme ça qu'on mobilise les constructeurs ».

Le texte définitivement adopté le 27 octobre dernier qui consacre le paquet Fit for 55 a ainsi laissé la porte ouverte à l'avènement de carburants nouveaux, dits carburants de synthèse ou e-carburants. Cette technologie est cependant encore en cours de développement.

Les constructeurs automobiles sont déjà très nombreux à avoir programmé leur sortie des motorisations thermiques dès 2030, voire avant pour certains d'entre eux. La norme Euro7 qui doit s'imposer à cette technologie entre 2026 et 2027 (l'agenda a été reculé) pourrait devenir si contraignante qu'il serait plus avantageux de basculer directement dans l'électrique.

(Avec AFP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 18
à écrit le 07/11/2022 à 16:12
Signaler
C'est la fin de la VENTE DES VOITURES NEUVES.... L'occasion plus ou moins récentes sera toujours la pour les irréductibles du pot fumant noir... Les constructeurs européens ont 13 ans pour se sortir les doigts et innover au lieu de payer des lobbyist...

à écrit le 07/11/2022 à 9:09
Signaler
Techniquement l ethanol est un carburant de synthèse et il est carrément moins chère.... en plus d être ecolo...

le 07/11/2022 à 15:39
Signaler
Exactement et je roule avec depuis 5 ans

le 07/11/2022 à 16:13
Signaler
Oui oui 15% de consommation en plus 15% de pollution en plus et destructeur des moteurs pas prévus à la base... Bravo...

à écrit le 07/11/2022 à 8:11
Signaler
Méconnaissance absolue de la filière industrielle de la part de C Beaune; Qui dit carburant synthétique dit moteur thermique. Les constructeurs ne vont pas dépenser des milliards et emmener une filière industrielle sur une ( très ) hypothétique claus...

à écrit le 07/11/2022 à 1:13
Signaler
Franchement, l'Europe n'a plus le choix, le pétrole va coûter de plus en plus cher ! C'est l'OPEP qui commande l'Europe aujourd'hui... La Chine à pris de l'avance côté batterie, mais ces technologies/chimies ne cessent d'évoluer, nous pouvons largeme...

le 07/11/2022 à 9:16
Signaler
Vu l'état délabré d'EDF, il va y avoir un problème pour "faire le plein"

à écrit le 06/11/2022 à 22:10
Signaler
Il ne faut pas ce leurrer,le carburant que l'on ne brûlera plus,ce sera le pays émergent qu'ils le bruleront à notre place pour un prix minime... certains comme l'inde on déjà multiplier par trois leurs importation d'or noir en 1 an,et je vois mal l...

le 06/11/2022 à 23:07
Signaler
Je ne vois pas en Quoi Macron est responsable d une situation Qui perdure depuis 30 ans avec les Lr et les socialistes .depuis fin 90 on creuse notre tombe : enfin nos industriels et politiciens passifs ou véreux - qui s en foutent car en retraite ...

à écrit le 06/11/2022 à 21:03
Signaler
la premiere revoyure, ca sera quand les amendes ecolo ultra-tolerantes des ZFE vont tomber....les bonnets rouges, c'etait des peages abordables, les gilets jaunes, 30 cts sur le gazole, donc 100 euros en fin d'annee, alors quand les gens vont compren...

à écrit le 06/11/2022 à 21:00
Signaler
C'est bien de se réveiller APRES l'adoption de la mesure; c'était AVANT qu'il fallait se bouger !

à écrit le 06/11/2022 à 19:37
Signaler
La France, championne du monde du déplacement de charrue avant les bœufs. Tout est ici sujet à cette même cacophonie depuis quarante ans.

à écrit le 06/11/2022 à 19:31
Signaler
"notamment les carburants de synthèse" comme pour les jets privés, pourquoi ne pas les obliger à consommer du carburant bio au lieu de toujours ne vouloir qu'interdire (l'écologie ne fait pas envie avec ces injonctions manquant d'imagination pragmati...

à écrit le 06/11/2022 à 19:13
Signaler
Ce qu'il faut c'est un plan d'urbanisme qui ne nécessite pas autant de disposer d'une voiture. Voiture thermique ou électrique : même combat.

à écrit le 06/11/2022 à 18:24
Signaler
Des qu’ils , ouvrent c’est pour mentir

à écrit le 06/11/2022 à 18:20
Signaler
Voila où le dogmatisme mène! un parallèle avec le Nucléaire est interessant. EDF a laissé partir tous les ingénieurs qui savait construire une centrale nucléaire suite aux décisions du sous doué Hollande. Edf a agit pour tout bon entrepreneur qui n'a...

à écrit le 06/11/2022 à 17:35
Signaler
Incapacité des gouvernants à analyser une situation et de fixer des objectifs voilà une nouvelle preuve dû en même temps

à écrit le 06/11/2022 à 17:15
Signaler
Ouais les gars, je pense que vous commencez à percuter parce que les européens vont adorer ne pas avoir le droit d'acheter des véhicules essence tandis que nous en exporterons. Au secours. Soit on pense ce genre de cataclysme social d'amont en aval s...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.