Ghosn reprend 10 jours de prison (même la télé nippone s'étonne)

 |  | 284 mots
Lecture 2 min.
Le nouvel avocat de l'ex-Pdg de Renault-Nissan, Junichiro Hironaka, lors de sa conférence de presse à Tokyo, hier jeudi 4 avril. Son client a été arrêté pour la 4e fois, un peu avant 6h du matin, à son domicile où il était assigné à résidence depuis sa libération sous caution le 5 mars dernier.
Le nouvel avocat de l'ex-Pdg de Renault-Nissan, Junichiro Hironaka, lors de sa conférence de presse à Tokyo, hier jeudi 4 avril. Son client a été arrêté pour la 4e fois, un peu avant 6h du matin, à son domicile où il était assigné à résidence depuis sa libération sous caution le 5 mars dernier. (Crédits : Reuters)
Les enquêtes internes de Renault et Nissan viennent toutes deux de révéler l'existence de flux financiers suspects avec Oman au bénéfice de l'ex-Pdg. Face à ce dossier de plus en plus tentaculaire, le tribunal de Tokyo vient d'approuver la nouvelle détention de Carlos Ghosn jusqu'au 14 avril. L'ancien PDG de Renault a qualifié jeudi son arrestation de "révoltante et arbitraire" et a demandé l'aide du gouvernement français, malgré les relations houleuses avec Emmanuel Macron du temps où il était ministre de Hollande.

Le tribunal du district de Tokyo a approuvé vendredi la demande du parquet de maintenir Carlos Ghosn en détention pendant dix jours, au lendemain de la nouvelle arrestation de l'ancien président de Nissan pour des soupçons d'enrichissement personnel au détriment du constructeur japonais. Carlos Ghosn va ainsi être détenu jusqu'au 14 avril, a indiqué le tribunal.

L'avocat de l'ancien président de l'alliance Renault-Nissan, Junichiro Hironaka, a déclaré aux journalistes qu'il allait interjeter appel de la décision vendredi.

Le parquet de Tokyo soupçonne Carlos Ghosn d'avoir violé ses obligations professionnelles et d'avoir causé à Nissan des pertes financières de cinq millions de dollars (4,45 millions d'euros) entre décembre 2015 et juillet 2018.

Ghosn avait été remis en liberté le 6 mars contre le versement d'une caution de neuf millions de dollars après 108 jours passés en détention.

La télé japonaise juge cette 4e arrestation très inhabituelle

Sa nouvelle arrestation, décrite par la télévision publique NHK comme très inhabituelle pour une personne remise en liberté sous caution près d'un mois auparavant, serait en lien avec des paiements suspects effectués à un partenaire commercial de l'alliance Renault-Nissan à Oman, au Moyen-Orient.

L'ancien PDG de Renault a qualifié jeudi son arrestation de "révoltante et arbitraire" et a demandé l'aide du gouvernement français.

Lire aussi : Affaire Ghosn: et si tout avait commencé avec la loi Florange...

Carlos Ghosn fait déjà l'objet de poursuites au pénal pour avoir omis de déclarer environ 82 millions de dollars (environ 73 millions d'euros) de salaire et pour avoir transféré temporairement à Nissan des pertes financières personnelles durant la crise financière mondiale. Il nie ces accusations.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/04/2019 à 22:48 :
Dans la tradition française foireuse, les riches ne sont pas à défendre...
Dans cette affaire, les japonais veulent dégager Renault qui a la main sur Nissan.
Tout est bon à exploiter et donc les éventuels excès de Ghon voire arnaques.
Ce qui est certain avant de connaître l'issue, c'est qu'il ne faut plus investir au japon
car la sécurité n'est plus de mise et ce qui est grave, c'est que cela provient de l'état japonais régalien, d'où la conclusion absolue : ne plus y investir car trop dangereux.
a écrit le 07/04/2019 à 17:25 :
Se prononcer sur le sujet de l'affaire serait malhonnête et la présomption d'innocence est pout tout citoyen. Par contre les méthodes japonaises laissent pantois et posent la question jusqu'où peut aller cette justice pour faire craquer une personne. Pour M Ghosn les japonais seraient ils prêt à remettre des camps type prisonnier des années 40. J'avais une vision du Japon en tant que pays dans le respect de l'autre quelle erreur et je me pose une autre question le Japon serait il un pays raciste?
Réponse de le 08/04/2019 à 5:14 :
Le Japon, comme tout pays est raciste.
Un blanc reste inferieur a un citoyen japonais.
Ceci pose, c'est un pays agreable avec de tres nombreux points positifs.
C'est tres propre, le gens y sont polis (ces), le respect est de mise.
Y travailler est complexe, surtout en grande entreprise.
Un regle a ne pas transgresser : Ne pas tricher ou voler. La, ca cogne fort.
a écrit le 07/04/2019 à 9:59 :
Je ne crois pas que que CG soit poursuivi "au pénal pour avoir omis de déclarer environ 82 millions de dollars (environ 73 millions d'euros) de salaire" et que le problème soit une fraude fiscale (il faudrait être fou pour ne pas déclarer des salaires, surtout quand on use d'un comptable...), mais il se pose, -peut-être ai-je mal compris- la question de son report aux actionnaires de Nissan de ses revenus totaux, japonais et autres liés à Nissan (apparemment).. Il semble que Nissan a reporté les seuls revenus japonais. Le dossier est compliqué -nul besoin d'en rajouter- et le journalisme doit aider le lecteur à mieux le comprendre... Pour les abus de biens sociaux -avérés ou non-, évidemment, la justice japonaise se concentrera sur ceux qui regarderaient le Japon (Nissan Japon), mais le lecteur, et bien sûr les actionnaires, sont en droit de connaitre ces sujets.
a écrit le 07/04/2019 à 1:04 :
Sans vouloir verser dans le conspirationnisme, je m'étonne :
Mr Ghosn annonce vouloir tenir une conférence de presse : il est incarcéré dès le lendemain de son annonce !
Il annonce cette conférence pour le 13 avril : il ne sera libéré que le lendemain !
Sans préjuger d'une quelconque innocence ou culpabilité, il y a de quoi être dubitatif sur l'indépendance de la justice japonaise, non ?
a écrit le 06/04/2019 à 16:04 :
Tiens, CG est gardé jusqu'au 14, alors qu'il devait faire une conférerence de presse le 11...Et sur quelle présomption ? Communiqué par qui aux Japonais ? Cherchez...L'actionnaire/gouvernement français essaye de jouer_trop tard_sa partition, en délateur! Il essaye maladroitement de se rabibocher un peu avec les Japonais, et de retarder les révélations de CG. Car cette histoire d'Oman/yacht & co n'est pas récente, et elle surgit au moment où on veut enfoncer CG qu'on n'aime pas trop chez les Macron/LeMaire et autres petits fonctionnaires de la gouvernance kryptosocialo.
Ce que CG aurait dit, c'est que toutes ces actions qui lui sont reprochées étaient plutôt connues des 2, Nissan et Renault, et en particulier ignorées par les Français par complaisance ou même absence de contrôle. Le 11, il y aurait eu une grosse couche de ridicule, déjà pourtant bien étalée sur les énarques hexagonaux.
On ne fait que retarder l'échéance. L'énarchie franchouillarde ne veut pas trop d'un autre scandale avant les élections européennes. Mais il ne faut pas se tromper. C'est une affaire en 15 rounds, comme à l'ancienne: CG va se battre, pour l'honneur, car s'il a abusé du système, c'est au vu et su des actionnaires, qui sont autant coupables.
L'irresponsabilité du gouvernement français/Renault, qui a voulu absorber Nissan qui est 2/3 fois plus gros_c'est l'histoire de la grenouille et du boeuf_,qui ne dit/fait rien quand c'est nécéssaire, et cafarde en dernière minute, est blatante, et déride presque le masque d'impassibilité des Japonais.
a écrit le 06/04/2019 à 14:21 :
Goshn n'est certainement pas tout blanc dans cette histoire de pognon, mais ce ne sont pas quelques dizaines de millions de dollars qui justifient un tel acharnement. Les Japonais veulent reprendre le pouvoir ...et le pognon qui va avec. Le gouvernement Français ne dit, ni ne fait rien, ça lui permet de se débarrasser de Goshn en gardant les mains propres...tout en espérant sauver l'Alliance. C'est plié d'avance.
Pour faire un aparté, comment se fait il que tous les terroristes du Monde soient équipés de 4 X 4 Toyota souvent flambant neuf, et (il parait pour certains) preequipes de supports de tourelles de mitrailleuses, canons...?
Ne pourrait on pas demander des comptes à Toyota sur les financements de ces véhicules ?
Facile d'être le premier constructeur automobile mondiale avec l'argent du terrorisme.
Japon Go Home.
Réponse de le 06/04/2019 à 16:27 :
Vous avez entièrement raison en ce qui concerne le gvnmt Fançais , qui est en dessous de tout dans cette histoire, et encore plus quand on saura dans qqs mois, avec d'autres détails, que la gouvernance de l'état est au niveau de l'amateurisme le plus crasse. En fait, c'est une bonne démonstration de l'inadéquation d'une participation publique dans une société de droit privé qui n'est pas géostratégique.
Par contre, c'est un raccourci de penser que Toyota ou un autre serait responsable de financer des 4x4 pour les groupes terroristes. Les financiers sont certains pays du Golfe, et les armes, Russes, Chinoises,Tchèques, Américaines, sont montées après coup par des sociétés spécialisées.
Le simple fait est que les meilleurs 4x4 sont en général Japonais, car la France, faute de produire des tout-terrains n'a qu' à offrir, faute de mieux, que des pick-ups Peugeot 404 usagés....
Réponse de le 06/04/2019 à 21:24 :
Vous etes serieux ?
Toyota fabrique des 4*4 preequipe avec des mitrailleuses ???
c est completement delirant. Et en plus debile pour toyota, le premier constructeur mondial n a aucun interet a fabriquer ce type de produit. ca ne lui rapporterai que des ennuis (meme si vendu a autre chose que des terroristes)
a écrit le 05/04/2019 à 20:23 :
Le Japon : une justice féodale où il est impossible de se défendre puisque les avocats et l'accusé n'ont pas accès au dossier pendant que vous êtes en prison
Que fait donc Macron maintenant face à cette justice féodale où Ghosn ne peut absolument pas se défendre et où tout est miraculeusement contre lui.
Quoi qu'est pu faire Ghosn, et cela reste à prouver, c'est un scandale un tel système !
Réponse de le 07/04/2019 à 13:16 :
avant de critiquer la justice japonaise
regarder celle de la France
qui issu de l'inquisition n'a jamais ete reforme en profodeur.
bien que plusieur regime ce soit succede..
exemple le port du pantalon pour les femmes toujours pas aboli
il suffirais d'un idiot pour la remetre a jour
Réponse de le 07/04/2019 à 19:53 :
@HELIOS.
Je ne suis pas convaincu par votre commentaire surtout si vous étiez dans la position de Ghosn actuellement....c'est tellement plus facile lorsque l'on ne subit pas de telle situation !
D'autre part, je ne crois pas un seul instant a une équité de justice...
Réponse de le 07/04/2019 à 21:39 :
@helios erreur le port du pantalon a été aboli en 2016 sous le gouvernement Hollande, il est vrai avec quelques décennies de retard mais en politique le futur est dans le rétroviseur. Pour la justice tous les gouvernements ont versé une obole budgétaire à ce pilier de la démocratie. Dans les pays dont l'exécutif a sous sa coupe les procureurs qui doivent une sorte d'obéissance au ministre sont loin de la démocratie et de l'indépendance de la justice n'est ce pas Mme Belloubet dans l'affaire Benalla
a écrit le 05/04/2019 à 19:04 :
Sans vouloir le défendre :
les accusations portent à chaque fois sur quelques millions de dollars et au total sur ces années on est loin des 100 millions . En face combien de milliards de dollars a ty'il fait gagner à Nissan ?
Alors qu'on le laisse en liberté surveillée et inutile d'en rajoiuter .
Réponse de le 06/04/2019 à 21:21 :
Il a ete grassement paye pour son travail. Si on suit votre raisonnement, on ne devrait pas sanctionner quelqu un qui vole dans son entreprise car l entreprise a gagne de l argent grace a son travail ...
a écrit le 05/04/2019 à 16:30 :
Bien vu
a écrit le 05/04/2019 à 14:26 :
Lequel va sortir le premier Ghosn ou le Royaume Uni ?
a écrit le 05/04/2019 à 14:06 :
Délicate attention de l'embarquer dans un "panier-à-salade" ...Nissan ! Pas Toyota, Honda, Subaru, Suzuki, Mazda....
a écrit le 05/04/2019 à 13:42 :
C'est tout de même extraordinaire que cet homme en appelle au gouvernement français . Il s'est déclaré , sans y séjourner, déclarant fiscal au Pays-Bas, pour ne pas payer d'impôts en France . Je doute de pouvoir faire la même chose . Maintenant, il pourra se déclarer résident au Japon : et là ce sera vrai !
Réponse de le 05/04/2019 à 17:27 :
Figurez-vous qu'il m'arrive de m’abstenir de « prouver que j’existe » en soumettant des contributions indigentes. Puissiez-vous vous en inspirer...
a écrit le 05/04/2019 à 12:58 :
Pourquoi un retour en prison sinon tenter de faire abusivement pression sur lui. Il ne risquait pas de partir, et se n'est pas un terroriste. Se procureur semble en faire une affaire personnelle ça devient grotesque. Même si ces Nième éléments sont plus sérieux que les précédents. Le Japon n'est pas un pays où le droit de l'accusé est respecté. Honteux.
a écrit le 05/04/2019 à 11:14 :
Il auriat mieux fait de se taire.
a écrit le 05/04/2019 à 10:59 :
il ni a que les voleurs qui sont riches.
Réponse de le 05/04/2019 à 17:29 :
Vous constituez un excellent exemple du gauchisme primaire qui ronge ce pays depuis 50 ans
Réponse de le 05/04/2019 à 18:11 :
@Tartemolle Raymond Barre appelait ça une sorte de leucémie mentale qui ronge la France. Phrase prononçait il y a une vingtaine d'année, toujours et encore d'actualité aujourd'hui.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :