Hertz va mettre à disposition d'Uber 50.000 véhicules électriques Tesla

Le loueur américain Hertz annonce qu'il met à disposition d'Uber 50.000 véhicules électriques Tesla Model 3, soit la moitié de la méga-commande annoncée lundi 25 octobre. Un pas en avant majeur vers l'électrification des véhicules des chauffeurs VTC américains, qui permet de répondre aux demandes des consommateurs et aux exigences imposées par la Californie d'atteindre 90% de véhicules électriques dans leurs flottes avant 2030.

4 mn

Un véhicule Tesla Model 3 est en train de recharger sa batterie sur une prise de charge à domicile.
Un véhicule Tesla Model 3 est en train de recharger sa batterie sur une prise de charge à domicile. (Crédits : dr)

Uber devrait bientôt bénéficier de la méga-commande de Tesla passée par Hertz. Alors que le loueur de voitures américain a annoncé lundi qu'il passait une commande de 100.000 véhicules électriques Model 3 à Tesla, il a précisé mercredi que la moitié de cette flotte - soit 50.000 véhicules - serait mise à disposition des chauffeurs Uber américains d'ici à 2023.

La commande de 100.000 Model 3 a été estimée à près de 4,2 milliards de dollars par Dan Ives, l'analyste en charge des valeurs technologiques chez Wedbush, dont la note a été reprise par l'agence Cercle Finance.

Flambée de Tesla en Bourse à la suite de l'annonce

Lundi, l'annonce avait amplifié la forte dynamique sur le titre de Tesla depuis près d'un mois, après plusieurs mois de plongeon début 2021. La capitalisation boursière de Tesla est désormais proche du record de 1000 milliards de dollars (960 milliards de dollars précisément, soit 826 milliards d'euros), qu'il a brièvement franchi en cours de séance. Elon Musk estime que Tesla vendra 750.000 véhicules en 2021.

Si le partenariat avec Uber rencontre du succès, il pourrait être étendu à 150.000 Tesla d'ici 2026, au fur et à mesure que Hertz rajoute des voitures fabriquées par le groupe d'Elon Musk à sa flotte.

Un pas en avant vers la mobilité électrique aux États-Unis

Avec la mise à disposition de la moitié de la flotte livrée par Tesla à des chauffeurs Uber, ceux-ci pourront louer des Tesla pour transporter leurs passagers à Los Angeles, San Francisco, San Diego et Washington, à partir du 1er novembre, puis progressivement dans le reste des Etats-Unis.

Ce partenariat « combine le pouvoir de Tesla, Hertz et Uber pour aider à accélérer la transition vers une mobilité sans émissions polluantes », a commenté le directeur général d'Uber, Dara Khosrowshahi, dans un communiqué.

En outre, la Californie, le plus grand marché automobile des Etats-Unis, a imposé que les acteurs du VTC atteignent 90% d'électriques dans leurs flottes avant 2030, ce qui contraint mécaniquement Uber à s'adapter.

Les véhicules électriques ne représentent actuellement qu'environ 3% des achats automobiles aux Etats-Unis mais cette proportion pourrait rapidement augmenter, à 10% en 2025 par exemple, au vue du tournant vers l'électrique engagé par les constructeurs traditionnels comme General Motors et Ford et de ce genre de partenariats avec Hertz, ajoute l'analyste.

Des tarifs préférentiels pour les chauffeurs Uber

Hertz travaille avec Uber depuis 2016 pour proposer des options de location de véhicules à des tarifs préférentiels - puisque tous les chauffeurs VTC ne sont pas propriétaires de leur voiture -, mais l'annonce de mercredi marque une avancée majeure en termes d'électrification.

Pour les conducteurs Uber, les locations de Tesla débuteront à 334$ par semaine, assurance et entretien compris, et Uber a fait savoir qu'elles devraient chuter à 299$ par semaine ou moins à mesure que le programme se développerait au cours de l'année à venir.

« Avec de plus en plus de consommateurs qui recherchent ou préfèrent des véhicules électriques quand ils louent une voiture (avec Hertz) ou appellent un chauffeur (avec Uber), ce nouveau partenariat continue d'étendre le marché pour Tesla et les véhicules électriques de façon générale », a souligné l'analyste Dan Ives de Wedbush.

Pour rappel, Uber s'était engagée à n'exploiter que des véhicules électriques sur sa plateforme américaine, canadienne et européenne d'ici 2030 et dans le monde d'ici 2040.

Tesla et Hertz planchent sur d'autres projets

Tesla étant en train de travailler sur le développement d'un système de conduite autonome, l'accord conclu entre Hertz et Uber pose aussi selon lui « les fondations d'un réseau de robotaxis ». Les constructeurs automobiles considèrent également les partenariats avec des entreprises de covoiturage comme un moyen pratique d'exposer davantage de consommateurs aux véhicules sans carburant.

De son côté, le loueur Hertz a également annoncé mercredi un partenariat avec le site de ventes de voitures en ligne Carvana - dont l'action a bondi de 3% mercredi matin à la suite de l'annonce - pour y écouler une partie des nombreux véhicules d'occasion qu'il met sur le marché chaque année.

Ces diverses initiatives traduisent les ambitions renouvelées du groupe Hertz, qui vient de sortir en juin dernier de la faillite, alors qu'il avait dû supprimer 10.000 emplois en Amérique du Nord en avril 2020 et s'était mis sous la protection de la loi sur les faillites au début de la pandémie face à la chute des réservations de voitures de locations. En mettant l'accent sur les véhicules électriques, Hertz espère parvenir à se démarquer de ses concurrents.

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.