Le patron de Volkswagen serait démis vendredi

 |   |  416  mots
Martin Winterkorn n'a plus la confiance du conseil de surveillance, explique le quotidien berlinois.
Martin Winterkorn n'a plus la confiance du conseil de surveillance, explique le quotidien berlinois. (Crédits : © Wolfgang Rattay / Reuters)
Martin Winterkorn serait remplacé par Matthias Müller, le patron de Porsche, filiale de Volkswagen, rapporte mardi le journal allemand Tagesspiegel. Tout en s'excusant pour la "faute" commise dans une vidéo en ligne, Martin Winterkorn n'a toutefois pas parlé de démission mardi après-midi.

Article publié à 14h56, mis à jour à 19h01.

Il ne devrait pas survivre pas au scandale sur les moteurs diesel survenu vendredi dernier. Le patron de Volkswagen Martin Winterkorn serait poussé à la porte vendredi par le conseil de surveillance, rapporte mardi le journal allemand Tagesspiegel sur la foi de sources non identifiées proches de l'organe de contrôle.

Martin Winterkorn n'a plus la confiance du conseil de surveillance, explique le quotidien berlinois. C'est Matthias Müller, le patron de Porsche, filiale de Volkswagen, qui doit lui succéder, selon le journal.

Volkswagen n'était pas joignable pour commenter cette information, précise l'AFP. Mardi, la chancelière allemande Angela Merkel a réclamé au groupe "une totale transparence" et des explications rapides, et souligné que le ministre allemand des Transports, Alexander Dobrindt, était "en contact étroit" avec la société.

Au pouvoir depuis 2007

Martin Winterkorn, 68 ans, aux manettes depuis 2007, était sorti victorieux au printemps dernier d'un duel avec le patriarche du groupe Ferdinand Piëch, et avait assis sa main mise sur le groupe. Il devait théoriquement être prolongé de deux ans à son poste vendredi, jusqu'à fin 2018.

Selon la presse allemande, les membres les plus influents du conseil de surveillance, réunis en un sous-comité appelé présidium, doivent se réunir déjà mercredi au siège du groupe à Wolfsburg (nord) et entendre Martin Winterkorn. Volkswagen n'a pas confirmé.

"Je suis infiniment désolé"

Dans une allocation vidéo diffusée sur le site de Volkswagenmardi après-midi, Martin Winterkorn s'est dit "infiniment désolé" d'avoir "déçu la confiance" de millions de personnes. "Je m'excuse profondément auprès de nos clients, des autorités et de l'opinion publique dans son ensemble pour cette faute", a déclaré le patron de VW, tout en indiquant ne pas avoir à l'heure actuelle "les réponses à toutes les questions".

"Les irrégularités dans les moteurs diesel de notre groupe sont à l'encontre de tout ce que représente Volkswagen", a-t-il affirmé, avant d'ajouter: "Manipulation et Volkswagen ne doivent plus jamais être associés".

La promesse d'éclaircissements "rapides et transparents"

En appelant à ne pas jeter le discrédit sur le travail des 600.000 salariés que compte le groupe dans le monde, il a promis des éclaircissements "aussi rapides, approfondis et transparents que possible" et

"Je vous donne ma parole que nous allons procéder avec tout cela avec la plus grande franchise et transparence", a-t-il conclu.

Martin Winterkorn  n'a toutefois pas parlé de démission.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/09/2015 à 17:01 :
Malgré un battage médiatique sans précédent, on aura vite oublié ce "scandale"... Qui se souvient de la mini tempête Mercedes avec le gaz réfrigérant non conforme installé sur les Classe A ? Personne ou presque. Est ce que la carrière du modèle en a pâti ? Que nenni. Dans 3 semaines on commencera le nettoyage, dans 6 mois les ventes seront au beau fixe et en 2016, 2017, le groupe VW restera numéro un mondial, comme si de rien n'était.
a écrit le 23/09/2015 à 15:23 :
Le docteur Wiko est dans la purée. Martin Winterkorn a fait répondre hier dans la presse américaine que les rumeurs de sa démission étaient "ridicules", avant d'adopter un profil moins offensif dans la soirée. Entre temps on lui a fait remarquer qu'il se targuait en tant qu'ingénieur d'avoir une parfaite connaissance de tous les postes et de toutes les voitures du groupe.... difficile alors de faire l'étonné. Il sait aussi que les américains réclameront des têtes, pas uniquement la sienne, ce qui permettra à un négociateur de s'en prévaloir pour minimiser la question et l'amende. Cependant la problématique est complexe puisqu'il faudra que tous les acteurs désirant intenter une action en justice se soient déclarés, pour chaque pays, ce qui peut prendre des années. Les constructeurs français évitent de reprendre l'argument car ils savent que l'opération se gagne en plusieurs temps. Mais une question taraude : qui a "balancé" VW ?
a écrit le 23/09/2015 à 13:10 :
Le conseil de surveillance a pour préoccupation les jetons de présence. C'est le conseil de surveillance qui surveille rien qu'il faudrait virer. Das Auto....
a écrit le 23/09/2015 à 9:29 :
L honnetete paie et les fables la fontaine sont toujours d actualite pour ceux qui auraient oublies !
a écrit le 23/09/2015 à 8:08 :
qu'en est il chez et dans les autres pays.... si VW le fait ... il probable que d'autres en font autant ? ... Je ne sais pas !
a écrit le 23/09/2015 à 8:01 :
Oui, enfin, ils ne se pressent pas trop les Allemands : c'est sans doute un des leurs, pas un Grec...
a écrit le 23/09/2015 à 7:46 :
Il va partir avec quelques millions de retraite chapeau ou indemnité négociée...!
Prochain scandale: celui de l'entreprise et de son management ;)
a écrit le 23/09/2015 à 6:59 :
Scandale à l'environnement....
Scandale alimentaire....
Scandale sur la santé....
Scandale sur la finance...
A qui le tour....cela commence à faire beaucoup... :(((
Réponse de le 23/09/2015 à 7:12 :
L'avidité au poignon !
a écrit le 22/09/2015 à 23:05 :
je n'aimerais pas être vendeur chez VW, Audi, Seat ou Skoda car les temps s'annoncent difficiles pour ce groupe. Les ventes vont très probablement s'effondrer ces prochains mois comme l'action VW.
Réponse de le 23/09/2015 à 0:07 :
Non, l'opinion ( si tenté qu'elle en ai une ) oublie vite.
Deux trois pubs rigolote, une promo, un don à une ONG et roule ma poule....!
Réponse de le 23/09/2015 à 0:41 :
Peut-etre pour d'autres marques ? Dont françaises ? Qui vous dit qu'ils sont les seuls à tricher ?
Réponse de le 23/09/2015 à 8:41 :
Ca n'allait déjà plus très fort, ça va résonner à fortiori comme un amplificateur...
http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/qu-est-ce-qui-ne-va-pas-chez-volkswagen-496618.html
a écrit le 22/09/2015 à 22:38 :
Le pape est arrivé aux us. Good and the dollar is for us!
a écrit le 22/09/2015 à 21:04 :
WV parvenait à vendre, grâce à son image de qualité, ses véhicules entre 3 et 5% (voire plus) plus cher que les équivalents chez les autres conducteurs généralistes, d'où une rentabilité exceptionnelle, en trompant les consommateurs, ils ont détruit cet à priori de qualité, maintenant ce sera WV le faussaire.
Toute l'industrie allemande va subir les conséquences de cette tromperie..
Réponse de le 23/09/2015 à 8:38 :
Bien analysé!
a écrit le 22/09/2015 à 20:52 :
Une des ironies de cette histoire, c'est que le marché sur lequel l'impact commercial de ce scandale pour VW sera peut-être le moins important, c'est le marché américain. En effet l'affaire concerne les diesels, qui sont ultra-minoritaires là-bas, et dont franchement tout le monde se fiche. VW a une excellente réputation sur ses modèles à essence, même si elle est indue selon moi (j'ai possède simultanément deux Passat – Berline et Break – et n'ai pas vraiment été impressionné par leur fiabilité sur leur fin de vie (11-13 ans).
Bien sûr que nos médias s'acharnent avec délectation sur cette affaire, d'ailleurs, les titres et images font la guerre à l'Allemagne, bref, la mauvaise foi n'y est pas tout à fait étrangère…
GM et Toyota ont défrayé la chronique sur des affaires avec mort d'homme, se sont pris de belles prunes, et back to business as usual. Tout est relatif. Très relatif.
a écrit le 22/09/2015 à 20:36 :
Best selling dans son dossier d' août nous rappelait la baisse drastiques des ventes Volkswagen sur son premier marché la Chine, produits inadaptés, déjà, peu fiables et trop chers... Voilà le résultat de gens qui ne se laissent plus enfumer par la com toxique d'un groupe en déphasage total entre sa qualité produit et ses effets de manches médiatiques... Heureusement Jo veille puissamment au grain ...!!
a écrit le 22/09/2015 à 20:33 :
On a du mal à imaginer que des personnes de très haut niveau ont pu mettre en péril l'image de la marque. La fuite semblait inévitable d'un jour à l'autre.
Cordialement
a écrit le 22/09/2015 à 20:30 :
Une fois de plus dans nos vieux pays corrompus et bananiers,les américains sont obligés de mettre de l'ordre. La moralité n'est plus de notre ressort et la pollution on s'en fiche.
a écrit le 22/09/2015 à 19:49 :
Merci ! aux journalistes!!
apres de bonnes PUB pour les voitures Allemandes !!!
comme on dit Deutsche Qualität
Réponse de le 22/09/2015 à 22:24 :
Rien a voir. En France au pays de la gastronomie on achète du bœuf et on mage du Cheval.
a écrit le 22/09/2015 à 19:18 :
je crois me souvenir que quelques années en arrière, Volkswagen s'était fait épinglé par les assureurs car il affichait des puissances de ses voitures inférieures à la réalité.
déjà à l'époque la tricherie était un art de vivre.

de là à faire un amalgame avec le comportement de l’Allemagne ou des allemands en général, certains peuvent être tentés de franchir le pas...
a écrit le 22/09/2015 à 19:03 :
Les donneurs de leçons sont pris les mains dans le pot de confiture ...
Réponse de le 22/09/2015 à 21:28 :
Il était temps..
a écrit le 22/09/2015 à 18:37 :
Comme pour les banques et d'autres sociétés ou personnages européennes ce sont les US qui découvrent les fraudes et les turpitudes de nos ressortissant et nous administre des milliards de $ d'amendes. C'est incroyable non ? Nous ne pouvons plus laver notre linge sale en famille, vive la mondialisation
Réponse de le 22/09/2015 à 22:14 :
Il ne faut plus parler de mondialisation mais plutôt "d americanisation"
a écrit le 22/09/2015 à 16:59 :
Comme pour les banques et d'autres sociétés ou personnages européennes ce sont les US qui découvrent les fraudes et les turpitudes de nos ressortissant et nous administre des milliards de $ d'amendes. C'est incroyable non ? Nous ne pouvons plus laver notre linge sale en famille, vive la mondialisation
Réponse de le 22/09/2015 à 17:55 :
C'est faux, on découvre meme les fraudes entre français,alors arrête ta parano anti us.
Réponse de le 22/09/2015 à 18:04 :
Depuis le nuage de Tchernobyl on a pas beaucoup avancé
Sur les pesticides dur l aimante sur les comptes des banques etc

Les ricains sont comme ils sont mais ils taillent severe
DSK n'aurait eu aucun soucis en France Ca aurait été enterré
a écrit le 22/09/2015 à 16:51 :
C'est un peu difficile de croire qu'il n'y a que VW qui soit concerné? A suivre...
a écrit le 22/09/2015 à 16:12 :
Maintenant que l'on sait qu'il y a trafic, les voitures VW en circulation vont-elles devoir repasser un contrôle technique, se le voir refusé et ne plus pouvoir circuler ?? Il faudra que les clients remboursent la prime de bonus ? Que les sociétés importantes qui avaient fixé une limite pour le remboursement professionnel ne le fasse plus ? Y-aura-t-il jugement pour cette publicité mensongère des catalogues, des concessions ?
a écrit le 22/09/2015 à 16:06 :
Là, ils ont fait fort et il fallait oser! C'est quitte ou double
a écrit le 22/09/2015 à 16:04 :
Dans le mystère "Qui a balancé VW ? " on ne peut exclure l'ancien dirigeant qui, avec ce scandale, éliminerait à son tour celui qui l'a mis à la porte. La nuit des longs couteaux. C'est allemand.
a écrit le 22/09/2015 à 15:52 :
Plus aucune confiance en ces produits allemands! Ils se fichent éperdument de la santé des gens. J'espère pour vous que vous n'utilisez pas des filtres à eau Brita? Allez savoir les crasses que vous buvez!!
Réponse de le 22/09/2015 à 16:22 :
Et ta soeur elle fait du german bashing ?
Réponse de le 22/09/2015 à 23:56 :
Non l'industrie allemande, Vw en tête c'est de la com et du produit daubé...
a écrit le 22/09/2015 à 15:38 :
Deux article dns la tribune aujourd'hui sur VW. un qui annonce une baisse boursiee de -17% et un de -35%. pas clair ca ou il manque quelues info peut etre
Réponse de le 22/09/2015 à 16:06 :
-17% en bourse lundi.
Depuis lundi matin jusqu'à cet après-midi le total des pertes est de -35%.
Voilà ce que veux dire le/la journaliste.
Après je n'ai pas vérifié le cours de bourse pour confirmer ses dires.
Réponse de le 22/09/2015 à 16:16 :
Les cours varient chaque jour. Quand on donne un chiffre pour un jour ça donne -17. Quand ça se cumule sur 2 jours, on fait une addition.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :