Les équipementiers automobiles améliorent encore leur rentabilité

 |   |  311  mots
Les équipementiers automobiles français entretiennent brillamment leur rentabilité financière.
Les équipementiers automobiles français entretiennent brillamment leur rentabilité financière. (Crédits : Benoit Tessier)
Si les marchés s'interrogent sur la poursuite du rythme de croissance du chiffre d'affaires, ils ne peuvent que se satisfaire des efforts de Valeo, Faurecia et Plastic Omnium dans l'amélioration de leurs ratios de rentabilité.

C'est presque en chœur que les équipementiers automobiles français ont encore chanté la douce mélodie des bons résultats financiers. Ce vendredi matin, Valeo, Faurecia et Plastic Omnium ont tous les trois publié leurs résultats financiers semestriels. Et sans surprise, ils sont bons...

Un ralentissement de la hausse ?

Sauf peut-être les chiffres d'affaires qui se tassent un peu... Faurecia enregistre une hausse de 8,4 % de ses recettes (8,6 milliards d'euros). Tandis que Valeo annonce une hausse de 16 % de son chiffre d'affaires mais qui ne ressort qu'à +5 % sur le deuxième trimestre, ce qui lui vaut une sanction immédiate des marchés (-3 % en Bourse dans les premiers échanges). Plastic Omnium, lui, voit son chiffre d'affaire consolidé s'envoler de 30 % (+11,3 % à périmètre constant, ce qui n'est déjà pas si mal).

Les investisseurs s'interrogent sur la capacité de ces entreprises à poursuivre leur croissance organique au même rythme que les années précédentes. Mais, leur scepticisme est rapidement douché par l'amélioration substantielle des ratios de rentabilité. Ainsi, Valeo enregistre une hausse de 17 % de sa marge opérationnelle qui s'établit à 8 %, tandis que le résultat net accélère avec une hausse de 20 % (506 millions d'euros).

Faurecia se désendette

Du côté de Faurecia, la marge opérationnelle a progressé de 19,7 % pour atteindre 6,8 % du chiffre d'affaires, contre 6,2 % un an auparavant. Le groupe continue de se désendetter (-56 % à 413 millions d'euros) et le résultat net a grimpé de 28 % à 314 millions d'euros. Plastic Omnium se voit décerner la palme de la marge opérationnelle la plus élevée puisque celle-ci culmine à 9,4 % du chiffre d'affaires consolidé (+21,5 %). Le résultat net s'établit à 325 millions d'euros (+35 %).

Faurecia, lui, remporte le prix de la génération de cash-flow la plus performante à 210 millions d'euros (+2,8 %) contre 101 millions d'euros pour Plastic Omnium (+9,8 %), tandis que Valeo voit le sien s'effondrer de 71 % à 99 millions d'euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :