Les bénéfices de Faurecia flambent

 |   |  291  mots
Faurecia a profité de la publication de ses résultats annuels pour dévoiler sa nouvelle signature graphique.
Faurecia a profité de la publication de ses résultats annuels pour dévoiler sa nouvelle signature graphique. (Crédits : Reuters)
L'équipementier automobile français a enregistré une forte progression de ses ratios de rentabilité avec un bénéfice net en hausse de 72%. La baisse du chiffre d'affaires est surtout le résultat de la cession du département pare-choc à Plastic Omnium.

L'équipementier automobile français Faurecia a publié jeudi un bénéfice net part du groupe en hausse de 72% pour 2016 à 638 millions d'euros et s'est félicité d'avoir atteint ses objectifs financiers malgré des ventes en repli.

Le chiffre d'affaires total a reculé de 9,5% à 18,7 milliards d'euros, conséquence d'une réduction du périmètre, d'effets de change défavorables et de revers commerciaux en Amérique du Nord.

Mais cela n'a pas empêché l'entreprise contrôlée par le groupe PSA d'améliorer sa rentabilité avec une marge opérationnelle de 5,2% (+0,8 point) à 970 millions d'euros, selon un communiqué.

Nette hausse du cash-flow

Faurecia, qui visait pour 2016 une marge opérationnelle minimale de 5%, a en outre nettement amélioré son flux de trésorerie net, indicateur très suivi dans le secteur automobile. Celui-ci est passé de 303 à 459 millions d'euros (+51%). Son objectif 2016 était de dépasser 300 millions.

Les "objectifs définis en 2013 (ont été) largement dépassés", a assuré Faurecia dans son communiqué.

Faurecia, qui a cédé l'été dernier sa branche "extérieurs", fabriquant en particulier des pare-chocs, à un autre équipementier français, Plastic Omnium, a ainsi amputé son périmètre de quelque 10% et retraité ses résultats 2015 pour prendre en compte ce facteur.

Une dette largement allégée

A cette aune, les ventes ont reculé de 0,3% en données publiées mais "progressé de 2,6% par rapport à 2015 sur une base organique", a indiqué l'entreprise qui avait affirmé à la mi-2016 viser pour l'exercice une croissance des ventes totales de 1% à 3% en données comparables.

Faurecia est aussi sorti nettement désendetté de la transaction avec Plastic Omnium: sa dette financière nette n'était plus que de 342 millions d'euros fin 2016 contre 946 fin 2015 et encore 1,38 milliard d'euros fin 2014.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :