Tesla : Elon Musk prépare les esprits à un trimestre catastrophique...

Le groupe automobile a été fortement impacté par les reconfinements de précaution qui ont paralysé la région de Shanghai pour prévenir une résurgence du Covid. Les ventes sur son deuxième marché ont été quasiment réduites à néant. Un crash après un exercice en croissance exponentielle.
Nabil Bourassi

3 mn

(Crédits : Lucas Jackson)

Le temps des fanfaronnades semble révolu chez Tesla... Postes supprimés, acte d'autoritarisme contre les récalcitrants du présentiel, Elon Musk ne parvient plus à dissimuler sa fébrilité. Celle-ci s'étend même à Space X, avec une répression contre la liberté d'expression de certains cadres. Le flamboyant milliardaire qui naguère promettait de changer le monde est revenu aux fondamentaux de l'ancien monde capitaliste, signe d'une très grande nervosité. Il faut dire que celui qui a coutume de bluffer le marché traverse une séquence compliquée avec son projet de rachat de Twitter, et pour lequel il a cédé plus de huit milliards de dollars en actions Tesla pour financer cette opération à 44 milliards de dollars.

Tesla prépare les esprits à un trimestre catastrophique

Pis, aujourd'hui, Tesla traverse un véritable trou d'air. Mi-juin, Elon Musk a ainsi prévenu que le trimestre serait décevant. Pour plusieurs raisons : d'abord, le groupe s'est pris en pleine face le confinement total imposé à Shanghai, interrompant de fait la production de son usine sise dans cette région. Or, le premier marché du monde est également le second pour Tesla avec un tiers de ses ventes mondiales. Mais en avril, les ventes dans l'Empire du Milieu ont baissé de... 98%.

Ensuite, Tesla a rencontré des problèmes d'approvisionnement critiques d'abord en semi-conducteurs, puis plus récemment sur le port de charge, comme le rapporte le site spécialisé Automobile Propre. Cette série de déconvenues a impacté les livraisons. A l'heure actuelle, les commandes prises ne seront livrées, au mieux, que début 2023.

Enfin, les tensions sur les matières premières ont conduit Tesla à multiplier les hausses de prix. A 53.490 euros, la Model 3 s'approche dangereusement du seuil des 60.000 euros à partir duquel il n'est plus éligible au bonus écologique. C'est la quatrième hausse de prix du best-seller des voitures électriques en un an. A l'époque, elle coûtait moins de 45.000 euros.

Crash en plein décollage

La confirmation des difficultés de Tesla a eu l'effet d'une douche froide puisqu'elle survient au moment où la marque automobile leader des voitures électriques premium avait fortement accéléré avec une hausse de 87% des ventes en 2021 pour franchir le seuil hautement symbolique du million d'immatriculations, qui pouvait laisser espérer de talonner Audi ou Mercedes dès 2022! Cette ascension aurait dû être favorisée par l'arrivée de nouveaux modèles dont la Model Y et l'ouverture de l'usine de Berlin. Ce ralentissement est d'autant plus brutal que le premier trimestre avait été exceptionnel avec un chiffre d'affaires qui avait explosé à 18,7 milliards de dollars (+81%), et un bénéfice net multiplié par sept (3,3 milliards). La fulgurance de la courbe de croissance de Tesla avait porté la capitalisation au-delà des 1.000 milliards de dollars en 2021. Mais depuis son plus haut atteint début novembre dernier, le titre a fondu de 41% de sa valeur. Mais le titre semble davantage sous la pression de l'actualité autour de Twitter, que des difficultés de Tesla qui reste encore valorisé plus de 750 milliards de dollars... A comparer aux 54 milliards d'euros d'un Volkswagen.

Nabil Bourassi

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 3
à écrit le 24/06/2022 à 9:59
Signaler
Comme bla bla car qui ne gagne pas un centime mais à une mission d'utilité publique dans le transport en comisère.

à écrit le 23/06/2022 à 22:40
Signaler
Vous avez raison Mr blasé - milliards puisés dans Tesla sans limite - ils ne mentionnent même plus de leur besoin pour capital et comment ils vont le lever - n'importe combien des usines etc. que Tesla veut construire, l'argent apparait par magie.......

à écrit le 23/06/2022 à 7:36
Signaler
Tesla a la puissance financière américaine derrière elle, qui l'a soutenu massivement tandis qu'ils ne vendaient pas, l'intérêt de cet entreprise est donc supérieur à l'attente de bénéfices, on lui demande autre chose visiblement que de vendre des ba...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.