Volkswagen : 15 milliards de dollars pour en finir avec le scandale ?

 |   |  438  mots
L'affaire Volkswagen est loin d'être terminée.
L'affaire Volkswagen est loin d'être terminée. (Crédits : Reuters)
Le constructeur automobile allemand aurait proposé 15 milliards de dollars pour mettre un terme aux poursuites du gouvernement américain. D'autres dossiers restent néanmoins ouverts et peuvent potentiellement alourdir la facture.

Près de dix mois après l'éclatement du scandale Volkswagen, on ne sait toujours pas à combien s'élèvera la facture finale pour le groupe allemand. En septembre dernier, le chiffre de 18 milliards de dollars avait été évoqué. La semaine dernière, la presse croyait savoir que ce serait en fait 10 milliards de dollars. Aujourd'hui, les médias américains affirment que Volkswagen aurait finalement proposé 15 milliards de dollars pour mettre un terme aux poursuites judiciaires. La proposition a été déposée ce mardi sur le bureau d'un juge américain. Il rendra son verdict le 26 juillet prochain.

L'argent déjà provisionné

Cette somme comprend le rachat des voitures équipées du logiciel de triche à leur valeur avant le scandale, complétée d'une indemnité de 5.200 dollars. Cela représente environ 10 milliards de dollars. A cela, il faut ajouter 2,7 milliards de dollars d'amende versée à l'agence fédérale de protection de l'environnement, et 400 millions à divers Etats américains. Enfin, deux milliards de dollars seront versés à des projets de développement de technologies propres.

Pour Volkswagen, si l'affaire s'arrête là, ce serait un soulagement. Le groupe a déjà provisionné 18 milliards de dollars dans ses comptes pour solder cette affaire, mais beaucoup craignait que cela ne serait pas suffisant n'excluant pas des poursuites au pénal. Des procédures sont également en cours par les actionnaires du groupe qui jugent avoir été lésés par ce scandale qui leur a causé de lourdes pertes. Enfin, de nombreuses procédures sont en cours dans le monde : en Corée du Sud, en Europe... Volkswagen mise sur des affaires certes nombreuses, mais qui seront nettement moins coûteuses que la très tatillonne justice américaine.

Deux perceptions du délit de chaque côté de l'Atlantique

Mais d'ores et déjà, l'association française de consommateurs CLCV a dénoncé "l'asymétrie de traitement" entre les clients américains et européens. Pour l'association, Volkswagen est prêt à indemniser chèrement le consommateur américain, mais se contente d'un rappel pour remise aux normes en Europe. Une association belge réclame également le "remboursement total" des véhicules incriminés par le scandale.

De son côté, Volkswagen rappelle que les deux législations sont différentes. Devant les députés français, Jacques Rivoal, président de Volkswagen France, avait fait valoir que si "le NOx est une donnée contractuelle aux Etats-Unis, elle ne l'est pas en Europe". Autrement dit, le délit n'est pas caractérisé de la même façon des deux côtés de l'Atlantique.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/07/2016 à 20:20 :
Aux européens, VW ne propose rien . Le gouvernement français étant devenu un protectorat , il nous faut respecter l'ordre allemand . C'est beau, la france pr-ps .
Les Américains, eux, en ont !
a écrit le 29/06/2016 à 13:04 :
Une boite est en péril pour avoir économisé un petit bout de tuyau à deux balles, quelle leçon ..!
a écrit le 29/06/2016 à 11:06 :
Dans son deuxième courrier que m'adresse WW concernant mon véhicule truqué, il me stipule que je dois le faire mettre à jour pour " ETRE EN RÈGLE AVEC LA LÉGISLATION FRANCAISE" Je dis à WW même pas peur.
Si WW déclare et reconnait par écrit (2 courriers aux clients) que c'est une tromperie qu'il a commis, les juges doivent ouvrir une information judiciaire. En effet le délit de tromperie comme il l'est écrit dans le code pénal Français est caractérisé.
A moins que notre gouvernement ce soit t accordé avec le gouvernement ALLEMAND pour ne pas pénaliser l'économie Allemande.
Réponse de le 01/07/2016 à 21:44 :
Le gouvernement allemand est notre aître, prière de ne rien dire .
L'UMPS a fait de nous un protectorat .
Ls Américains, qui , eux , sont dans un pays libre, ont droit à être indemnisé .
Nous, non ; mais on a bien des gouvernants ump (pr) ps.
Vivement un de Gaulle !
a écrit le 29/06/2016 à 10:14 :
Et pour les clients européens ? rien !
a écrit le 29/06/2016 à 8:34 :
un autre scandale
la justice oui complice de fraude
le tribunal de soissons aisne
considere la base de villers cotterets
comme un simple importateur allors qu'il est une fillialle de la maison mere
tout ceci pour se laver les mains et ne pas demander d'indemnites pour
les clients trompe
le prequet doit faire appel et inverser la conclusion
a écrit le 28/06/2016 à 17:44 :
on perçoit l'hypocrisie des dirigeants
qui taxes et impose des restriction aux utilisateur de diesel
mais quand un constructeur fraude
il ne soutiennent pas les clients bien au contraire
qui en europe vas imposer a vw une amande a payer par client trompe
a écrit le 28/06/2016 à 17:27 :
Ouf ! heureusement que nos constructeurs nationaux ne sont pas implantés aux États-Unis avec leurs diesels émetteurs de particules et de NOx.
L'Europe n'est que bonne à inventer de nouvelles normes toutes plus contraignantes les unes que les autres mais "bizarrement" elle épargne certains lobbys.
a écrit le 28/06/2016 à 17:12 :
General motors (américain) avait été condamné en 2015 pour dissimulation de défaut mécanique avec à la clef 124 morts (sans compter les blessés).
Amende de 0.9 milliard de dollars aux USA.

Il n'y a pas 2 législations différentes, il y a deux poids deux mesures.
Qu'attend l'union européenne pour faire subir le même traitement aux entreprises US?
Dans le contexte actuel, avec la sortie du R-U de l'union europeenne, il est grand temps que l'UE montre qu'elle sert à quelque chose. Laisser les entreprises europeennes se faire racketter est un scandale.
a écrit le 28/06/2016 à 14:42 :
La règle de 3 donne (10 Milliards pour 115 000 voitures) :
10 000 000 000 / 115 000 = 86 000 000 Euros par voiture

Ça fait pas un peu beaucoup?
a écrit le 28/06/2016 à 14:26 :
Et ses véhicules continueront de rouler sans modification jusqu'à la fin de leurs vies, et c'est aux particuliers à qui l'on demande de faire attention à l'environnement.

C'est bien.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :