Volkswagen : les ventes s'effondrent aux Etats-Unis en novembre

 |   |  282  mots
C'est la première grosse chute du groupe allemand depuis l'éclatement du scandale des moteurs truqués.
C'est la première grosse chute du groupe allemand depuis l'éclatement du scandale des moteurs truqués. (Crédits : © Arnd Wiegmann / Reuters)
Le ventes de la marque allemande ont chuté de 25% en novembre. Le groupe explique que le gel de la commercialisation de certains modèles par l'administration américaine explique ce décrochage. L'agence S&P a également annoncé une nouvelle dégradation de la note sur la dette de long terme du constructeur automobile.

Le verdict du consommateur américain est tombé. Les ventes de la marque Volkswagen aux Etats-Unis se sont effondrées de 24,7% aux Etats-Unis. Le géant allemand a annoncé avoir écoulé 23.882 nouveaux véhicules le mois dernier contre 31.725 à la même période un an plus tôt.

La marque allemande est confrontée à la forte détérioration de son image après le scandale des moteurs diesel qui a éclaté mi-septembre aux Etats-Unis. Le groupe explique que cette baisse s'explique aussi par le gel de la commercialisation de certains modèles par l'administration américaine, notamment les modèles équipés de moteurs diesel de 2 litres et de 3 litres.

Octobre avait été presque épargné par la chute...

En octobre, la marque n'avait pas encore accusé l'impact de cette affaire puisqu'elle avait fait état d'une progression de 0,24% là où le marché grimpait de 14%. Il faut dire que le mois d'octobre contenait encore des livraisons de voitures commandées en septembre, c'est-à-dire avant le scandale. Le mois de novembre, lui, ne profite plus du tout de ce report de commandes.

Nouvelle dégradation de la note de la dette

Par ailleurs, l'agence de notation Standard and Poor's a une nouvelle fois abaissé mardi la note de la dette à long terme du constructeur automobile Volkswagen.

La note de la dette de long terme du groupe est abaissée d'un cran BBB+, contre A- auparavant, et la perspective reste négative, ce qui signifie qu'une nouvelle dégradation d'un ou deux crans est encore possible dans un futur proche, précise S&P. L'agence avait déjà dégradé cette note mi-octobre, quelques semaines après la révélation du scandale.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/12/2015 à 16:24 :
J' ai comme l' impression que les américains ne vont pas lâcher le morceau dès demain ..
a écrit le 02/12/2015 à 15:48 :
Les allemands sont peu affectés par la dégradation de leur énorme dette puisque les tux sont relativement bas et qu'ils disposent de l'aide du Quatar comme fiancement complémentaire. Ils devront comptabiliser donc d'énormes bénéfices pour la financer ou vendre des activités comme les camions. La question reste de savoir si ces efforts permettront de satisfaire aux échéances sans les alourdir ce qui obligerait à refinancer cette dette en totalité. Das Auto se transforme petit à petit en das Loto.
a écrit le 01/12/2015 à 19:07 :
WW recule aux USA. C'était bien le but recherché par cette campagne de dénigrement, non?
Réponse de le 01/12/2015 à 23:26 :
Ils se sont autodénigrés tout seul comme des grands
Réponse de le 02/12/2015 à 12:56 :
Moi aussi j'ai été dénigré avec cette pseudo affaire de cuisinière à bois.
Solidaire avec VW .
Désiré LANDRU .
Réponse de le 02/12/2015 à 12:58 :
Moi aussi j'ai été dénigré comme VW.
Solidaire avec VW.
Docteur Petiot (un innocent).
Réponse de le 02/12/2015 à 13:03 :
Moi aussi je n'existe pas je suis un complot ...
Solidaire avec VW.
a écrit le 01/12/2015 à 18:57 :
Il y a quelques mois encore, certains vantaient le modèle allemand et prévoyaient le déclin inexorable des marques françaises d'automobile. L'histoire montre de nouveau qu'ils ont tort. Les Allemands prennent de mauvaises décisions tant sur le plan économique que politique. Le problème est que leurs mauvaises décisions affectent surtout les autres pays. Ici c'est la santé humaine qui est en jeu, là-bas ce sont les annonces d'accueil massif d'immigrés qui pressurisent Autriche, Hongrie, Slovaquie, Slovénie... Dangereux...
a écrit le 01/12/2015 à 18:52 :
Et voilà c'est fait !
Réponse de le 02/12/2015 à 7:37 :
En quoi une décision stupide d'un constructeur allemand reflète la réalité du modèle allemand? Ils sont les plus grands exportateurs mondiaux. La France s'efface.
Réponse de le 02/12/2015 à 8:26 :
Les allemands se prennent pour les rois du pétrole et cela les conduit a faire n'importe quoi. Tous ceux qui les ont cotoyes pourraient donner des exemples dans leur domaine respectif.
Réponse de le 03/12/2015 à 16:30 :
Bosch s ' emmêle les logiciels et profite aussi plein pot de l' affaire Vw, encore un autre gagnant..... Ca secoue bien la prétendue deutsche Qualität cette fin d'année...... Restera dans les livres d' économie Vw et ses fumées et son univers de fournisseurs impitoyables.....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :