La LGV Bretagne-Pays de Loire attribuée à Eiffage

Réseau ferré de France (RFF) a annoncé ce mardi avoir retenu le groupe Eiffage pour le financement, la conception, la construction et l'entretien de la future ligne à grande vitesse (LGV) Bretagne-Pays de la Loire, marché estimé à 3,4 milliards d'euros.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

C'est le groupe Eiffage qui a emporté le grand chantier de la ligne LGV Bretagne-Pays de Loire, pour l'ensemble du projet estimé à 3,4 milliards d'euros, annonce ce mardi RFF. Bouygues et Vinci - tous deux à la tête de groupements - étaient également sur les rangs pour mener à bien ce chantier qui porte notamment sur la construction de 182 kilomètres de lignes nouvelles entre le Mans et Rennes.

L'objectif, à l'horizon 2016, est de permettre aux trains de rouler à 320 km/h sur l'ensemble du trajet, de gagner 37 minutes entre Paris et Rennes et de ramener à moins d'une heure et demie la durée totale du parcours entre ces deux villes.

Le contrat, d'une durée de 25 ans, est de type partenariat public-privé. Eiffage touchera pendant 25 ans des loyers fixes de RFF, qui restera exploitant. L'Etat et les collectivités locales participeront à parts égales à l'investissement, pour des montants appelés à être déterminés début février.

La nouvelle ligne, un des grands chantiers du Grenelle de l'environnement, s'inscrit dans un projet ferroviaire plus vaste pour l'ouest de la France. A terme, l'ambition est de réduire à trois heures la durée d'un trajet Paris-Brest ou Paris-Quimper.

Vinci a décroché au printemps dernier auprès de RFF un autre grand chantier, celui de la LGV Tours-Bordeaux, qui pèse 7,2 milliards d'euros. Dans ce contrat de cinquante ans, de type concession, c'est le groupe de BTP qui percevra lui-même sur l'exploitation de la ligne des péages qu'il déterminera.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 19/01/2011 à 17:53
Signaler
si je comprend bien , 25 ans après quand il sera nécessaire de renouveler l'infrastructure, c'est RFF qui financera les travaux,

le 22/01/2011 à 9:47
Signaler
à gus56 : non, il ne sera pas nécessaire de renouveler l'infrastructure 25 ans après car le partenaire privé devra, au titre de son contrat, entretenir et maintenir la ligne pour restituer une infrastructure à RFF en bon état, c'est-à-dire comme neuv...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.