Comment les géants du BTP tentent d'atténuer leur empreinte carbone

 |  | 1162 mots
(Crédits : Thierry Gouegnon)
Malgré des résultats semestriels en repli du fait de la crise sanitaire, Bouygues et Eiffage souhaitent poursuivre leurs objectifs climatiques. A l'image de NGE, de Saint-Gobain et de Vinci, les leaders du bâtiment et des travaux publics se déclarent même "en avance" dans ce domaine.

Premiers émetteurs de dioxyde de carbone avec le secteur des transports publics, les géants du BTP semblent vouloir accélérer leur transition environnementale. Malgré la crise sanitaire qui a plombé leurs résultats au premier semestre 2020, Bouygues, Eiffage, Vinci, mais aussi NGE ou encore Saint-Gobain veulent effectivement poursuivre leurs objectifs climatiques.

"Nous ne sommes pas en retard" (Martin Bouygues)

Lors d'une conférence téléphonique ce 27 août, Martin Bouygues, Pdg du groupe éponyme, a ainsi confirmé la présentation d'un plan d'actions pour ses cinq métiers (construction, immobilier, rails et routes, télécoms, médias, Ndlr) d'ici à la fin de l'année. Sa "prise de conscience" date de 2005, a-t-il précisé, citant un audit interne, le recrutement des premiers spécialistes, la création d'un Intranet dédié pour partager les connaissances accumulées et de nombreuses réalisations en France et à l'étranger.

"Nous ne sommes pas en retard, mais plutôt en avance pour proposer des solutions assez modernes", a encore martelé Martin Bouygues à propos de sa stratégie climat.

Lire aussi : Après Vinci, Bouygues veut aussi réduire son impact environnemental

Sans attendre fin 2020, le groupe Eiffage a, lui, déjà présenté en avril dernier un rapport climat ainsi qu'un plan biodiversité. "Nous voulons les faire vivre en les mettant à jour de façon régulière car avec...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/08/2020 à 15:14 :
S'ils ont compris, s'ils font bien les choses nous allons nous diriger vers des maisons de moins en moins chers car utilisant des produits de l'économie circulaire comme par exemple ces maisons faites via des containers.

Oui oui moi aussi je me fais bien rire en écrivant cela ne vous en faites pas je sais pertinemment que cela ne sera pas le cas même si c'est pourtant ça la théorie mais théorie qui ne s'accorde pas avec la cupidité des mégas riches.
Réponse de le 27/08/2020 à 23:03 :
Je pense que vous devriez prendre au sérieux ce que dit Martin bouygues. Son directeur de la rse est quelqu’un d’assez surprenant et intéressant. Renseignez vous au lieu de critiquer sans savoir
Réponse de le 28/08/2020 à 8:46 :
Je suppose que c'est ta façon de confirmer ce que je dis...

Signalé, soit tu en dis pas assez soit trop, en affirmant que notre vieille oligarchie, et je sais que Bouygues est un peu plus éclairé que les autres mais même, n'est pas en mesure de s'adapter à une économie circulaire, alors que le BTP offre une multitudes de solutions en la matière, j'ai peu de chances de me tromper.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :