Vinci : le chiffre d'affaires de l'immobilier, deuxième derrière celui des aéroports

 |   |  408  mots
Xavier Huillard, le président-directeur général du groupe Vinci
Xavier Huillard, le président-directeur général du groupe Vinci (Crédits : © Philippe Wojazer / Reuters)
Au premier semestre 2019, le chiffre d'affaires du groupe Vinci s'établit à 21,7 milliards d'euros (+10%). Outre une hausse de 44% pour celui des aéroports, le chiffre d'affaires de l'immobilier bondit de 19,5%, devant la construction et les énergies (+ 9,9%) et les autoroutes (+2,6%). Par ailleurs, sur la privatisation du groupe ADP, le géant du BTP se dit dans l'attente des résultats du référendum.

Un chiffre d'affaires de 470 millions d'euros au premier semestre 2019, soit une croissance de 19,5% par rapport à la même période en 2018. C'est le résultat de Vinci Immobilier, "grâce à une production toujours soutenue tant en immobilier résidentiel qu'en immobilier d'entreprise, en région parisienne et dans les grandes métropoles françaises", écrit le géant du BTP dans un communiqué.

L'immobilier représente 1,1% du chiffre d'affaires du groupe

En revanche, en matière de résultat opérationnel, la filiale du groupe Vinci réalise 5 millions d'euros, contre 17 sur la même période l'an dernier. Son poids dans le chiffre d'affaires global a même décru de 4,4 à 1,1%. C'est sans doute l'approche des élections municipales de mars 2020 qui explique cette contre-performance.

"Dans cette période, beaucoup de permis (de construire, Ndlr) sont reportés", regrettait, en mai dernier à La Tribune, le directeur général de Vinci Immobilier chargé du résidentiel et des régions Bruno Derville. "C'est d'une ampleur inédite !"

Lire aussi : Malgré le "frein puissant" des municipales, les promoteurs déclarent leur amour aux maires

Pour autant, fait aussi savoir le géant du BTP, si "le nombre de logements réservés s'est légèrement contracté à 2.990 lots (...) le chiffre d'affaires correspondant est en progression de 4%".

En conférence téléphonique ce 31 juillet, le Pdg Xavier Huillard a évoqué des "difficultés" rencontrées sur plusieurs chantiers, insistant, selon des propos rapportés par l'AFP, sur "la tentation par les maîtres d'ouvrages de repasser aux entreprises un certain nombre de responsabilités (...) qui n'étaient pas prévues dans les contrats initiaux".

Privatisation ADP : Vinci dans l'attente des résultats du référendum

Par ailleurs, après avoir notamment "intégré" les aéroports de Belgrade et de Londres entre début janvier et fin juin 2019, le groupe a réalisé 1,1 milliard d'euros (+44%) de chiffre d'affaires dans ce domaine. Ce qui fait dire à son patron que Vinci est "un leader incontournable de ce secteur aéroportuaire" qui entend "continuer à [se] développer sur les prochaines années".

Dans un autre registre, Xavier Huillard entretient le flou sur l'acquisition du groupe ADP. "Le sujet est aujourd'hui en attente des résultats de ce référendum", a-t-il déclaré selon l'Agence France Presse. "Nous verrons ce qu'il y aura lieu ou non de faire en fonction de ce que le gouvernement décidera à l'issue de ce processus."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/08/2019 à 9:09 :
Et ça se ressent sur les prix bien trop hauts par rapport à l'accumulation des biens immobiliers sur le marché.

J'ai un ami, à l'aise financièrement, qui veut à tout prix vendre sa maison mais ne trouve aucun agent immobilier pour en casser le prix afin d'en accélérer la vente.

C’est maintenant qu'il faudrait retrouver des prix raisonnables, en gérer la baisse afin qu'elle ne soit pas trop violente et incitatrice à l'achat parce que bientôt tout va s'écrouler les gars.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :