Pollution : Vinci reconnaît avoir déversé dans la Seine de la laitance de béton

Le déversement, qui durerait depuis 18 mois, provenait d'une centrale à béton, propriété de Vinci Construction, servant à alimenter le chantier Eole d'extension du RER E vers l'ouest parisien. Un garde-pêche a repéré l'écoulement le 19 mars, lors d'une promenade de routine, a rapporté l'Association agréée de pêche et de protection du milieu aquatique (AAPPMA), confirmant une information d'Europe 1, qui rappelle qu'en France, "on estime que plus de 80.000 tonnes de déchets sauvages par an sont ainsi jetés dans la nature". Valérie Pécresse, scandalisée, exige des "sanctions exemplaires".

3 mn

(Crédits : Charles Platiau)

Le géant du BTP Vinci, visé par une plainte déposée par une association de pêche et de protection de la nature, a reconnu mercredi avoir déversé des eaux chargées de résidus de béton sur les berges de Seine à Nanterre.

Un garde-pêche a repéré l'écoulement le 19 mars, lors d'une promenade de routine, a rapporté l'Association agréée de pêche et de protection du milieu aquatique (AAPPMA), confirmant une information d'Europe 1.

Le déversement provenait d'une centrale à béton, propriété de Vinci Construction, servant à alimenter le chantier Eole d'extension du RER E vers l'ouest parisien. Le point de sortie des eaux sales "était bien caché" et facilité par "une ouverture dans le grillage", a déclaré à l'AFP Sandrine Armirail, directrice de la maison de la pêche et de la nature et présidente de l'AAPPMA 92.

"Désert aquatique" aux abords du déversement

L'association a déposé plainte pour "abandon de déchet, rejet en eau douce de substance nuisible au poisson et destruction de frayère".

Les eaux chargées de résidus de béton rejetées dans la Seine ont cimenté "tout un pan de berge", la transformant en "un désert aquatique", a déploré Mme Armirail. "Les berges, c'est l'endroit le plus intéressant pour la biodiversité, a-t-elle ajouté, là, vu que tout est bétonné sur le fond, il n'y a plus rien".

Selon Sandrine Armirail, l'évacuation des eaux polluées a commencé "en 2018".

Valérie Pécresse scandalisée

Dans un communiqué, Vinci a assuré avoir "mis en oeuvre les mesures nécessaires pour stopper cet écoulement". "Après enquête interne, si des responsabilités individuelles venaient à être établies, des sanctions seront prises", a promis le géant du BTP.

Il a également qualifié cet incident d'"exceptionnel" et a indiqué se tenir "à l'entière disposition des autorités administratives et judiciaires dans le cadre de l'enquête qui pourrait être ouverte".

La présidente de la région Ile-de-France Valérie Pécresse (LR) s'est de son côté dite "scandalisée".

"Je demande au groupe Vinci que toute la clarté soit faite dans cette affaire et des sanctions exemplaires contre ces pollutions sauvages!", a-t-elle twitté.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 7
à écrit le 27/04/2019 à 5:35
Signaler
de toutes façons les fleuves sont des égouts et l'océan les reçoit, ils vont s'y baigner l'été

à écrit le 25/04/2019 à 10:11
Signaler
Cette entreprise vit très largement des contrats avec l'état (autoroutes, voies ferrées) ou les collectivités (parkings) et se permet ce type de bassesse environnementale à l'heure d'une prise de conscience mondiale relayée par nos jeunes... D'où sor...

à écrit le 25/04/2019 à 9:28
Signaler
Il va payer quelques milliards ...une goutte dans ses bénéfices. Mais la faune aquatique et les riverains eux sont pollués. Qu’en pense notre président sûrement ami avec Vinci...

à écrit le 25/04/2019 à 9:25
Signaler
Groupe BTP auquel la gauch qui se dit "progressiste", est affiliée! Tous les responsables de cette affaire, et ce, jusqu'au plus haut niveau de l'entreprise, devraient saisis sur leurs biens propres pour réparer, avec interdiction d'exercer des post...

à écrit le 25/04/2019 à 8:58
Signaler
A vomir, le vieux monde continue de nous anéantir en toute impunité. Les responsables de cette pollution en prison !!! Actionnaire pourquoi te caches tu encore derrière ? Tu risques rien va, comme d'habitude.

à écrit le 25/04/2019 à 4:18
Signaler
Une tres forte amende ne sera meme pas dissuasive. Ce groupe fait ce qu'il veut.

à écrit le 24/04/2019 à 17:21
Signaler
Et pourtant, ils veulent toujours plus de privatisation Voilà un bref aperçu de ce vers quoi nous allons

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.