Victimes du Mediator : Servier va tout payer

 |   |  192  mots
Jacques Servier (au centre), président du laboratoire éponyme - Copyright Reuters
Jacques Servier (au centre), président du laboratoire éponyme - Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le mécanisme d'indemnisation des victimes du médicament Mediator a été entériné par les sénateurs. Le laboratoire Servier sera le seul à payer.

Qui devra indemniser les victimes du Médiator, cet antidiabétique commercialisé par Servier pendant trente-trois ans, souvent prescrit comme coupe-faim et soupçonné d'avoir provoqué 500 à 2.000 décès en France ? "Le premier responsable, le laboratoire Servier, celui qui a produit le Mediator", a répondu le ministre de la Santé, Xavier Bertrand.

Intégralement ? "Evidemment, ce n'est pas le contribuable qui va payer à la place du laboratoire Servier, les choses ont été très claires", a-t-il précisé. En mars dernier, le laboratoire a annoncé qu'il acceptait d'indemniser les patients ayant pris du Mediator s'ils renonçaient à toute action judiciaire à son encontre, proposition alors qualifiée de chantage par les défenseurs des victimes.

Jeudi, le Sénat a adopté le mécanisme d'indemnisation des victimes du médicament dans le cadre du collectif budgétaire. Dans le même temps, le ministre a présenté unes série de mesures pour réformer le système du médicament en France. Le projet de loi prévoit notamment une refonte de l'agence des produits de santé et l'instauration d'une déclaration publique d'intérêts pour les acteurs du secteur.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/06/2011 à 12:27 :
M. Bertrand est de plus en plus décevant.
Il est devenu populiste et démagogue.
Si Servier est responsable de tout, il faut alors virer tous les organismes d?état qui autorisent la mise sur le marché des médicaments. A quoi servent-ils ?
En plus en faisant payer Servier, on s?autorise à ne rien réformer puisque l?administration n?a aucune responsabilité (cela ressemble fortement au coupable mais pas responsable).
Notre pays va mourir de cette complicité entre les hommes politiques et les administrations, ou rien ne bouge. Il, faut mettre un grand coup de balais, et reconstruire un pays avec des acteurs responsables, qu?ils travaillent dans le public ou le privé.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :