Liens entre Servier et Matignon : Lucy Vincent s'explique

Lucy Vincent, chargée des relations extérieures du laboratoire fabricant du Mediator, s'explique sur l'absence de référence à Servier dans sa biographie de membre du Conseil d'analyse de la société.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

"Servier avance masqué à Matignon" ont titré ce jeudi nos confrères de Libération. Un article qui n'a pas plu à Lucy Vincent, la directrice des relations extérieures du laboratoire Servier. Le quotidien y relève qu'elle est membre depuis 2008 du Conseil d'analyse de la Société (CAS), l'organe présidé par le Premier Ministre et dont Luc Ferry est vice-président.

"Or, Lucy Vincent y avance masquée, puisque sa biographie publiée sur le site du CAS ne mentionne pas qu?elle est salariée de Servier" souligne Libération. De fait, elle y est décrite comme "docteur en neurosciences et pharmacologie" et auteur de plusieurs ouvrages.

"Luc Ferry m'a demandé de participer à ce comité en tant que neurobiologiste, c'est pourquoi je n'ai indiqué qu'une courte biographie ne mentionnant aucune de mes autres activités" a expliqué l'intéressée à La Tribune ce jeudi. "Et je n'ai jamais rencontré Luc Fillon" a-t-elle ajouté, démentant ainsi les propos de Libération qui indique quelle est "une amie de vingt ans" de l'actuel Premier Ministre. "Joint par Libération, Luc Ferry assure que Fillon l?a nommée à sa demande" indique le quotidien.

" [Luc Ferry ] ne s?explique pas le trou dans son CV, mais assure qu?elle n?a jamais travaillé sur des sujets liés à la santé ou à la pharmacie. Il précise que seuls deux rapports (sur les pompiers et le service civique) se sont transformés en lois" note encore Libération.

Chez Servier, on souligne qu'il est "étonnant que ce type de liens pose question, alors que d'autres font moins parler d'eux, comme le fait que la tante de Charles Joseph-Oudin, l'un des avocats des victimes du Mediator, ne soit autre que Catherine Hill [l'épidémiologiste qui a chiffré à 500 le nombre de décès liés au Mediato, ndlr]".

De son côté, le député Gérard Bapt, président de la mission d'information sur le Mediator, s'est dit dans un communiqué "stupéfait d'apprendre que Monsieur Luc Ferry a contribué à une publication sponsorisée par les Laboratoires Servier [allusion à un supplément de La Recherche dans lequel Luc Ferry a rédigé un éditorial, ndlr], et que le Conseil d'analyse qu'il préside auprès du Premier Ministre compte parmi ses membres Madame Lucy Vincent, directrice de communication de Servier SAS."

Gérard Bapt "demande la démission de Monsieur Luc Ferry de cette fonction. A défaut, Monsieur le Premier Ministre doit y mettre un terme."

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 20/06/2011 à 19:22
Signaler
Je souhaite réagir sur les prétendus conflits d'intérêts qui sont attribués à Mes Honnorat et Joseph-Oudin : Je ne pense pas qu'il s'agisse de conflits d'intérêts. En effet, lorsque ces avocats se sont intéressés à l'affaire du médiator par le biais ...

le 24/06/2011 à 10:18
Signaler
Les rapaces ce sont aussi eux, les avocats des victimes, qui vont empocher de copieux honoraires, en prélevant une partie des indemnisations ("méritées" et justes) des victimes qu'ils vont défendre. Attention au mélange des genres donc, ces avocats ...

à écrit le 20/06/2011 à 18:56
Signaler
Celui ou celle qui tient la boite ne pourrait-il pass se laver les ongles? Ça fait cracra...

à écrit le 17/06/2011 à 9:36
Signaler
Si Fillon et Lucy Vincent ne se connaissent pas, mais que Fillon a demandé à Ferry de l'embaucher, alors c'est à la demande de Servier ? C'est encore pire.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.