Mediator : Servier veut faire amende honorable

Face au tollé provoqué par sa proposition d'indemniser uniquement les victimes qui renonceraient à le poursuivre en justice, le fabricant du Mediator a finalement indiqué que ces dernières pourraient se constituer parties civiles.

2 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters

C'est un revirement de plus dans la stratégie pour le moins confuse de Servier. Le laboratoire fabricant le Mediator, ce médicament accusé d'avoir fait 500 à 2.000 morts quand il était commercialisé, a finalement indiqué qu'il pourrait indemniser les victimes exclues des procédures légales mais que celles-ci pourraient tout de même le poursuivre au pénal.

"Afin de permettre aux patients aujourd?hui exclus de la procédure de la loi Kouchner de bénéficier d?une indemnisation, les laboratoires Servier ont décidé de créer un fonds d?indemnisation complémentaire accessible à tous les patients [...]. Les personnes qui auront de manière facultative décidé de bénéficier de ce fonds renonceront à toute action judiciaire", avait indiqué le groupe dans un communiqué, le 9 mars dernier, provoquant un tollé de la part des pouvoirs publics et des représentants des victimes.

"Il y a eu une réunion, semble-t-il la dernière, avec Mme Favre", magistrate nommée par les ministres de la Santé et de la Justice pour évoquer ces questions avec le groupe, "après laquelle nous lui avons adressé une proposition définitive", a déclaré à l'AFP l'avocat de Servier, Me Hervé Témime.

Ces indemnisations se feront "en fonction d'expertises et de barèmes qui restent à débattre", a précisé Me Témime à l'AFP. Mais les patients qui accepteraient d'être indemnisés par ce fonds "signeront forcément ce qu'on appelle une transaction". "Dans ce cadre, leur préjudice est censé avoir été réparé, et donc ils ne pourront plus exercer d'action civile" pour demander une réparation. "Mais ils pourront toujours venir au soutien de l'action publique en se constituant partie civile", ou porter plainte eux-mêmes au pénal, a ajouté l'avocat à l'agence.

A l'origine, Servier avait indiqué vouloir consacrer 20 millions d'euros à ce fonds.

Par ailleurs, l'avocat d'une victime présumée du Mediator se prépare à attaquer l'Etat en justice à la suite du rapport des Pr Debré et Even sur les dysfonctionnements du système du médicament en France, et en particulier de l'Afssaps (Agence de sécurité sanitaire) , a-t-il annoncé jeudi à l'AFP, confirmant une information du Figaro.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 3
à écrit le 22/03/2011 à 8:17
Signaler
ayant pris du mediator pendant plus de trois ans quelqu un peut il me renseigner pour avoir droit a l indemnisation d avance merci

à écrit le 22/03/2011 à 8:07
Signaler
ayant pris du mediator pendant plus de trois ans et passant actuellement toutes une serie d examents quelqu un peut il me dire ou m adresser pour beneficier de l indemnisation merci

à écrit le 21/03/2011 à 21:29
Signaler
quelqu'un peut il m'aider pour les démarches à suivre, merci.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.