Covid : 15% des vaccins achetés par l'UE sont réservés à la France

 |  | 391 mots
Lecture 2 min.
(Crédits : Dado Ruvic)
Selon la ministre déléguée à l'Industrie, Agnès Pannier-Runacher, il y a actuellement six contrats d'approvisionnement en vaccins anti-Covid qui sont soit signés soit en passe de l'être par l'Union européenne. Il est question de 300 à 500 millions de doses. "Nous nous sommes assurés que la quasi totalité des vaccins et tous les ingrédients soient produits en Europe, pour ne pas avoir de difficulté d'approvisionnement", a ajouté la ministre.

Six contrats d'approvisionnement en vaccins contre le Covid-19 devraient avoir été signés d'ici fin novembre, a indiqué dimanche Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée à l'Industrie, relevant que 15% des volumes acquis par l'UE iront à la France.

"Nous avons six contrats, soit signés soit en passe de l'être: quatre contrats signés et deux pré-accords dont la rédaction juridique doit suivre un processus de validation. Donc, six accords signés d'ici fin novembre", a dit sur Radio J la ministre, impliquée dans les négociations au niveau européen.

Elle ajoute:

"Chacun de ces accords correspond à 200 à 300 millions de doses de vaccin en commande ferme, plus 100 à 200 millions de plus optionnels. Un seul de ces contrats, avec Moderna, porte sur des doses plus petites, 80 millions, cela est lié à la complexité de fabrication."

Lire aussi : Moderna Therapeutics annonce que son vaccin anti-Covid-19 est efficace à 94,5%

Et "nous [la France, Ndlr], c'est 15% des volumes", a-t-elle précisé, suivant le pro-rata dans la population européenne.

Lire aussi : Vaccins anti Covid-19 : les huit questions à surveiller avant leur arrivée

Les premières autorisations espérées d'ici à la fin décembre

En terme de calendrier "chacun (des vaccins) doit faire ses preuves, trois sont en quasi qualification finale mais rien ne préjuge de la fin des essais cliniques", a-t-elle dit, rappelant que, selon les avancées, l'Agence européenne du médicament pourrait délivrer de premières autorisations d'ici à la fin décembre.

"Nous nous sommes assurés que la quasi totalité des vaccins et tous les ingrédients soient produits en Europe, pour ne pas avoir de difficulté d'approvisionnement", a ajouté la ministre.

Imposera-t-on des obligations de vaccination?

"Je ne suis pas médecin. Aujourd'hui ce qui se discute au niveau européen est de considérer qu'il y a une recommandation sur des publics cibles, prioritaires", a-t-elle répondu.

1 milliard de masques commandés aux producteurs français

Quant aux masques chirurgicaux et FFP2 de fabrication française, elle chiffre leur production à 60 millions par semaine, un chiffre qui devrait passer à 100 millions en décembre.

"On aura multiplié par 30 la production en France", s'est-elle félicitée, relevant que Santé Publique France en a commandé 1 milliard aux producteurs français.

Lire aussi : Production de masques: la France n'est plus dépendante de la Chine, affirme Agnès Pannier-Runacher

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/11/2020 à 10:10 :
"Nous nous sommes assurés que la quasi totalité des vaccins et tous les ingrédients soient produits en Europe,"

"Quasi" ? LOL !

Autant ne rien dire.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :