Maladies inexpliquées de patients : à son tour, Johnson&Johnson met "en pause" ses essais de vaccin anti-Covid-19

 |  | 582 mots
Lecture 3 min.
(Crédits : Dado Ruvic)
Après AstraZaneca, c'est au tour d'un autre grand laboratoire, Johnson&Johnson, d'arrêter ses essais cliniques, pour cause de maladie inexpliquée contractée par un patient en cours du test. Dans un communiqué, le labo américain a indiqué que la maladie du participant était en cours d'analyse et évaluée par un panel externe ainsi que par les médecins du groupe. Mauvais calendrier : malgré de bons résultats financiers du 3e trimestre publiés aujourd'hui, la Bourse a commencé à chahuter le titre.

Johnson & Johnson a annoncé lundi avoir mis en "pause" les essais cliniques de son vaccin potentiel contre le COVID-19 à cause d'une maladie non expliquée contractée par l'un des participants.

Dans un communiqué, le laboratoire américain a indiqué que la maladie du participant était en cours d'analyse et évaluée par un panel externe ainsi que par les médecins du groupe.

Un problème qui surgit en pleine publication des résultats financiers

J&J, qui a publié mardi ses résultats financiers trimestriels (lire ci-après), a indiqué que de telles pauses étaient normales lors d'essais cliniques majeurs pouvant inclure des dizaines de milliers de personnes.

Le laboratoire a déclaré que la "pause" durant laquelle il va cesser d'administrer des doses du candidat-vaccin aux participants était différente de la "suspension règlementaire" demandée par les autorités sanitaires.

Des événements indésirables graves sont "une composante attendue de toute étude clinique, spécialement les études d'ampleur", a indiqué Johnson & Johnson. Les protocoles en vigueur dans la compagnie prévoient la suspension d'une étude afin de déterminer si l'événement indésirable grave est lié au médicament évalué et s'il est possible de reprendre l'essai.

Cette annonce survient après une démarche similaire d'AstraZeneca, qui avait suspendu en septembre les essais à grande échelle de son vaccin expérimental en raison d'une maladie inexpliquée contractée par un participant intégré à une étude en Grande-Bretagne.

À Wall Street, le cours de l'action plonge malgré de bons résultats

Le groupe pharmaceutique et de produits d'hygiène américain a réalisé des résultats meilleurs que prévu au troisième trimestre.

Pour le troisième trimestre, le chiffre d'affaires a atteint 21,08 milliards de dollars, en hausse de 1,7%. Les ventes à l'international, soit 9,9 milliards, ont légèrement avancé de 0,6% tandis que celles sur le territoire américain (11,1 milliards) ont grimpé de 2,7%. La croissance du chiffre d'affaires a été tirée par la division produits pharmaceutiques, en hausse de 5% et pesant 11,3 milliards de dollars. L'activité appareillage médical en revanche a reculé de 3,6%, affectée par l'épidémie de Covid-19 qui a notamment conduit les hôpitaux dans le monde entier à remettre à plus tard de nombreuses interventions chirurgicales, orthopédiques ou ophtalmiques, précise le groupe dans un communiqué.

Le groupe a relevé ses prévisions pour l'ensemble de l'exercice, avec un chiffre d'affaires prévu entre 81,2 et 82 milliards de dollars et un bénéfice ajusté par action entre 7,95 et 8,05 dollars. Ses prévisions de résultat ajusté se situent entre 7,75 et 7,95 dollars. Johnson & Johnson a dégagé un résultat net de 3,5 milliards de dollars ou 1,33 dollar par action contre 1,7 milliard ou 66 cents par action au troisième trimestre 2019, selon des résultats publiés mardi. Le bénéfice ajusté par action, qui fait l'objet des prévisions des analystes, s'est établi à 2,20 dollars alors que les prévisions médianes comptaient sur 1,98 dollar.

Pour autant, après ce retard pris dans la réalisation du vaccin, le cours de l'action du laboratoire -comme les autres valeurs du secteur des Big Pharma- sera à surveiller après l'ouverture de la Bourse de New York à 15h30 heure française.

Dans les échanges pré-marchés sur le NYSE, vers 14h45, le titre plongeait de -1,13% à 150,125 dollars, alors que, un quart d'heure auparavant, à 14h30, le titre cotait encore 151,84 dollars, en légère progression de 0,58%.

___

(avec Reuters et AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :