À New York, les enfants de moins de 5 ans (pas vaccinables) représentent 50% des hospitalisations pédiatriques

Les autorités sanitaires de New York ont tiré la sonnette d'alarme sur la hausse des hospitalisations d'enfants: les moins de 5 ans, qui ne sont pas en âge d'être vaccinés, représentent désormais la moitié des hospitalisations pédiatriques liées au Covid.
Jérôme Cristiani

6 mn

Photo d'illustration: le 4 novembre 2021, une enfant de 8 ans, assise sur les genoux de sa mère, grimace alors qu'elle reçoit sa première dose du vaccin anti Covid-19 approuvé pour les enfants de 5 à 11 ans centre de vaccination du département de santé du comté de Springfield, dans le Missouri.
Photo d'illustration: le 4 novembre 2021, une enfant de 8 ans, assise sur les genoux de sa mère, grimace alors qu'elle reçoit sa première dose du vaccin anti Covid-19 approuvé pour les enfants de 5 à 11 ans centre de vaccination du département de santé du comté de Springfield, dans le Missouri. (Crédits : Reuters)

Aux États-Unis, alors que le variant Omicron continue de se propager avec près de 190.000 nouveaux cas quotidiens recensés sur les 7 derniers jours, selon les chiffres de l'université Johns Hopkins, c'est un vrai cri d'alarme que lance le département de la Santé de l'État de New York:

« Protégez les enfants de moins de 5 ans, en vous assurant que tous ceux qui les entourent sont protégés par la vaccination, des rappels, le port de masques, des tests, et en évitant les foules. »

Hausse spectaculaire des hospitalisations pédiatriques liées au Covid

En effet, il y a lieu de s'alarmer car la tournure que prend cette cinquième vague semble très inquiétante: les autorités sanitaires de New York viennent de signaler une hausse spectaculaire des hospitalisations d'enfants: les moins de 5 ans, qui ne sont pas en âge d'être vaccinés, représentent désormais 50% des hospitalisations en lien avec le Covid-19 dans les services pédiatriques de la ville. Pour rappel, les moins de 5 ans ne sont actuellement pas susceptibles d'être vaccinés.

"La plus forte hausse concerne la ville de New York avec des admissions qui ont quadruplé" entre la semaine du 5 décembre et celle du 19 décembre, précise le communiqué publié vendredi par le département de la santé de l'Etat de New York qui "surveille de près la hausse des hospitalisations pédiatriques associées au Covid-19".

Dans un communiqué, la commissaire à la Santé Mary T. Bassett, citée par la chaine NBC New York, s'adressait ainsi aux pédiatres et aux parents de jeunes enfants :

"Nous alertons les New-Yorkais de cette récente augmentation frappante des admissions pédiatriques de COVID-19 afin que les pédiatres, les parents et les tuteurs puissent prendre des mesures urgentes pour protéger nos plus jeunes New-Yorkais."

Parmi les autres enfants hospitalisés, ceux âgés de plus de 5ans, au cours de la semaine la plus récente, aucun de ceux âgés de 5 à 11 ans, et seulement un tiers des enfants âgés de 12 à 17 ans, n'était complètement vacciné.

À l'échelle de l'État, les taux d'adoption du vaccin chez les enfants sont jugés faibles: vendredi dernier, seulement 16% des enfants éligibles âgés de 5 à 11 ans et 64% des enfants éligibles âgés de 12 à 17 ans étaient complètement vaccinés. D'où la demande pressante aux pédiatres et aux parents de faire vacciner complètement les enfants qui peuvent l'être, afin de protéger les plus petits.

L'État n'a cependant pas précisé à quel point ces enfants sont malades, note la chaîne NBC, ni si les admissions aux soins intensifs ou les décès ont également augmenté.

Fauci et Biden critiqués pour la pénurie de tests

L'arrivée du nouveau variant, et les fêtes de fin d'année, synonymes de déplacements et de retrouvailles familiales en masse -malgré les milliers d'annulations de vols-, ont provoqué une ruée sur les tests aux Etats-Unis, où il est difficile à certains endroits de s'en procurer.

Le Dr Anthony Fauci, principal conseiller de la Maison Blanche dans la lutte contre la pandémie, a assuré que cette pénurie serait bientôt résolue, mais en janvier, soit après les fêtes... a déclaré l'épidémiologiste, sans masquer sa contrariété, à la chaîne ABC.

Biden fait acheter 500 millions de tests et les rend gratuit à tous

Le président Joe Biden lui-même embarrassé est monté au créneau, annonçant la semaine dernière que l'État fédéral allait lui-même réaliser des achats massifs de tests : quelque 500 millions de kits, et qui seront distribués gratuitement à qui en fera la demande.

Mais comme ces tests ne seront livrés qu'à partir de janvier, les critiques ne faiblissent pas contre la Maison Blanche dont la stratégie de lutte contre le Covid-19 est depuis des semaines surtout focalisée sur la vaccination.

La bourde de Jen Psaki sur la gratuité des tests

Ces tests gratuits offerts par Biden sont une manière de rattraper la bourde commise le 6 décembre dernier par la porte-parole de l'exécutif américain, Jen Psaki, alors que, quelques jours après qu'Omicron eut été détecté pour la première fois aux Etats-Unis, elle était interrogée sur la difficulté d'accès aux tests dans le pays.

En réponse à la question posée "pourquoi les tests ne sont-ils pas tout simplement gratuits", elle s'était contentée d'ironiser:

"Nous devrions envoyer un test gratuit à tous les Américains, c'est ça?"

White House, Jen Psaki ironise sur les tests gratuits à tous les Américains

[La porte-parole de la Maison Blanche, Jen Psaki, lors de sa conférence de presse du 6 décembre: écouter la citation à 16'11. Crédit: White House, capture d'écran]

Omicron, "extraordinairement contagieux" mais moins dangereux

Le Dr Fauci s'est également exprimé sur la question du variant Omicron et de sa dangerosité. Pour lui, Omicron est un variant "extraordinairement contagieux". Il a cependant salué les données d'études en Afrique du Sud et au Royaume-Uni qui semblent indiquer une plus faible dangerosité des cas.

Cependant, il avertissait qu'en aucun cas il ne fallait baisser la garde, au risque de finir avec ce que l'on craint le plus, un engorgement des services de réanimation des hôpitaux:

"Quand vous avez un tel volume de nouvelles infections, cela peut  réduire à néant la diminution réelle de la dangerosité."

La Californie prend les devants pour préserver les enfants

À l'autre bout du pays, en Californie, on a reçu cinq sur cinq l'avertissement des services de santé new-yorkais, rapporte le Los Angeles Time (LAT) : pour éviter la submersion de ses services pédiatriques, les autorités sanitaires californiennes exhortent la population à prendre au plus vite toutes les mesures pour sécuriser les enfants, en commençant par vacciner tous ceux pour lesquels la vaccination est autorisée, c'est-à-dire ayant plus de 5 ans.

"Malheureusement, New York constate une augmentation des hospitalisations pédiatriques (principalement parmi les non vaccinés), et ils ont des taux de vaccination similaires [de 5 à 11 ans]", a écrit le Dr Erica Pan, épidémiologiste de l'État de Californie, sur Twitter, cité par le LAT. « Veuillez offrir à vos enfants une protection vaccinale dès que possible, car nos [nombres] de cas augmentent rapidement. »

(avec AFP, NBC NY, LAT)

Jérôme Cristiani

6 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 8
à écrit le 28/12/2021 à 9:31
Signaler
Petite famille dont petite fille bien touchée par ce truc Omacron avec des médecins démunis qui ne savent dire que tester vous... Que les politiques fassent de la politique et les médecins de la médecine..

à écrit le 27/12/2021 à 18:06
Signaler
Des conneries avancées par des influenceurs, des toubibs de plateaux télé en conflits d 'intérêts et qu' on demande à la presse subventionnée de relayer.... Manque de pot, l' audience de CNN aux states a chuté de 80 % depuis Biden...

le 31/12/2021 à 1:14
Signaler
@ Verlaine. Un seul mot, bravo.

à écrit le 27/12/2021 à 17:11
Signaler
P.S: urgences pédiatriques mais on va être tous bons pour les urgences psychiatriques avec cette couverture médiatique actuelle de ce truc machin chose.

à écrit le 27/12/2021 à 17:11
Signaler
Vachement intelligent ce virus ! Ses variants sont "passés à côté des gamins" jusqu'à présent, alors il en a fabriqué un qui leur est spécialement dédié. Au moment où la planète entière, et l'Occident en particulier, commence sa campagne de vaccina...

à écrit le 27/12/2021 à 17:11
Signaler
Omicron est moins dangereux, avant lui les enfants n'étaient pas contaminés et maintenant que les gens sont à majorité vaccinés les enfants entrent en urgences psychiatriques ? Vous n'avez pas l'impression qu'ils vous manque des informations importan...

à écrit le 27/12/2021 à 17:10
Signaler
Omicron est moins dangereux, avant lui les enfants n'étaient pas contaminés et maintenant que les gens sont à majorité vaccinés les enfants entrent en urgences psychiatriques ? Vous n'avez pas l'impression qu'ils vous manque des informations importan...

à écrit le 27/12/2021 à 16:39
Signaler
Ça sent bientôt le vaccin à la naissance.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.