Une biotech valorisée à 70 milliards de dollars aiguise les appétits aux Etats-Unis

 |   |  442  mots
L'action de Biogen a pris près de 10%, mardi 2 août.
L'action de Biogen a pris près de 10%, mardi 2 août. (Crédits : Reuters)
Merck et Allergan lorgne Biogen, une des plus importantes biotechs au monde, spécialisée dans les traitements contre la sclérose en plaque et suscitant de grands espoirs dans la recherche de traitements contre la maladie d'Alzheimer.

Alors que la bataille entre les laboratoires pharmaceutique pour mettre la main sur Medivation continue, une autre biotech fait parler d'elle. Merck et Allergan, deux laboratoires pharmaceutiques américains s'intéressent à Biogen, l'une des plus importantes biotechs au monde, avec un chiffre d'affaires annuel dépassant les dix milliards de dollars, ce qui en fait la 22e société pharmaceutique en matière de chiffre d'affaires.

La valorisation boursière de Biogen dépasse désormais les 70 milliards de dollars, grâce au bond de son titre, suite aux révélations du Wall Street Journal, mardi 2 août. Son action a gagné 9,37% à la clôture du Nasdaq, à plus de 330 dollars.

Ce qui laisse envisager une possible fusion acquisition au montant astronomique, largement au-dessus des dix milliards de dollars que les laboratoires pharmaceutiques comme Sanofi sont prêts à mettre pour acquérir Medivation.

Les recherches de Biogen contre la maladie d'Alzheimer dans le viseur

La valorisation boursière de Biogen est plus de trois fois supérieure à celle de Mylan (23,6 milliards de dollars), alors que les deux sociétés réalisent un chiffre d'affaires similaire, à un milliard de dollars près. Mais pourquoi Merck et Allergan seraient-ils prêts à mettre plusieurs dizaines de milliards de dollars sur la table, alors que Biogen a déçu juin en raison de plusieurs échecs d'essais cliniques dans un traitement contre la sclérose en plaques.

Biogen suscite de nombreux espoirs dans le traitement la maladie d'Alzheimer, notamment. Interrogé par Bloomberg, l'analyste Leerink Partners explique : "Il n'y a aucune société pharmaceutique sur la planète qui ne serait pas intéressée de mettre la main sur le plus grand programme de traitements contre la maladie d'Alzheimer". En 2015, Biogen a annoncé un investissement de 2,5 milliards de dollars dans son programme de recherche et de développement de traitements contre cette maladie neurodégénérative. L'Aducanumab, une molécule censée ralentir la progression de la maladie, est actuellement en phase III, dernière phase avant une demande d'autorisation de lancement sur le marché.

Egalement, Biogen détient trois blockbusters (médicaments générant plus d'un milliard de dollars de chiffre d'affaires en 2015) dans le domaine de la sclérose en plaques, avec le Tecfidera (3,6 milliards), l'Avonex (2,6 milliards) et le Tysabri (1,88 milliards).

Des biotechs moins chères à acquérir

Enfin, la valorisation boursière des biotechs, à son sommet en 2015, après une phase de croissance de trois ans, a beaucoup chuté depuis. C'est le cas de Biogen. Le 20 mars, son titre grimpait à 475,98 dollars, pour retomber autour de 330 dollars. Cela aiguise les appétits des laboratoires pharmaceutiques, impliquant des acquisitions potentiellement moins onéreuses.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :