BHP Billiton retire son offre géante sur Rio Tinto

Le géant minier BHP Billiton a annulé son offre hostile d'achat de 58 milliards de dollars sur son concurrent Rio Tinto. Le groupe justifie sa décision par l'aggravation des conditions de marchés et la demande des régulateurs européens de vendre certains de ses actifs au préalable.

1 mn

Finalement, on n'assistera pas à la prise de contrôle géante de l'anglo-australien Rio Tinto par son compatriote BHP Billiton. La plus grande entreprise minière du monde a renoncé à lancer une offre de rachat hostile sur son concurrent direct Rio Tinto. Sa proposition se montait à 58 milliards de dollars. La valeur initiale de cette offre tout en actions était de 140 milliards de dollars mais la chute des Bourses est depuis passée par là. (Retrouvez le communiqué de BHP Billiton sur cette annonce).

Le dossier était en cours depuis un an et si l'opération avait eu lieu, BHP Billiton aurait conclu le deuxième plus gros rachat de l'histoire après celui de Mannesman par Vodafone. Malgré la nette détérioration des marchés, les analystes interrogés par Bloomberg ne s'attendaient pas du tout à une telle annonce.

Le groupe mondialisé a regretté que la Commission européenne n'ait posé la vente de certains actifs, notamment dans la production de fer, comme condition pour racheter Rio Tinto. Le fer était une des principales raisons pour BHP Billiton de racheter Rio Tinto.

BHP Billiton a également affronté l'hostilité de l'ensemble des producteurs d'acier, qui redoutaient qu'une fusion entre les deux géants ne prenne le contrôle d'un tiers du marché du fer, le composant principal de l'acier.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
En clair le libéralisme conduit au monopole. C'est donc l'emprise des conditions du plus fort sur le(s) plus faible(s) qui est la loi. L'état se doit donc d'intervenir. Ici les règles décisionnelles sont très floues.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.