EDF : Bruxelles d'accord pour l'acquisition de British Energy mais sous conditions

Le projet de rachat de British Energy (BE) par EDF a été autorisé sous certaines conditions par la Commission européenne. EDF détient 88,67 % du capital de BE après un accord de rachat pour environ 15,6 milliards d'euros.

1 mn

Le projet de rachat de British Energy (BE) par EDF a été autorisé par la Commission européenne selon le règlement sur les concentrations. La Commission précise que cette décision est subordonnée à certains engagements qu'elle a déterminés et qui doivent être tenus par EDF. L'électricien français détient 88,67 % du capital de BE depuis le mois de septembre. Une opération qui a nécessité un investissement  d'environ 15,6 milliards d'euros pour mettre la main sur huit des dix centrales nucléaires du Royaume-Uni. EDF, qui exploite déjà 58 centrales en France, accède à un marché nucléaire prometteur, que le gouvernement britannique a décidé de relancer.

EDF doit donc selon la Commission s'engager à céder certaines usines notamment celle qu'il détient à Sutton Bridge et celle détenue par BE à Eggborough. EDF doit également s'engager à vendre certains volumes minimums délectricité sur le marché de gros britannique et céder un site à même d'accueillir la construction d'une centrale nucléaire, soit à Dungeness, soit à Heysam, selon le choix qui sera fait par l'acheteur.

Selon le communiqué de la Commission,  "l'opération, telle que modifiée par ces engagements, n'entraverait pas de manière significative l'exercice d'une concurrence effective dans l'Espace Economique Européen ou une partie substantielle de celui-ci". 

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 5
à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Y'a un bémol : les réserves d'uranium diminuent sauf en Australie. C'est ballot.

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Bien, mais puisque EDF est capable d'investir 15,6 MILLIARDS d'euros elle devrait faire en sorte de réduire la facture de consommation de milliers de famille Française, qui sont aussi des consommateurs d'électricité, vous avez du travail sur la planc...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Cette concurrence dans la production d'élec.est scandaleuse puisque l'énergie nucléaire civile implique des risques que le pays qui les supportent devrait profiter en cout de l'élec.distribué moins chère que dans les pays qui ne veulent pas supporter...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Pas de doute : après Constellation, Be est sur les rangs des tentations d'EDF. Apparemment, entre le coût de la consommation et celui des abonnements, les bénéfices sont énormes. EDF briguerait-il le titre de géant mondial de l'énergie ?

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Mon cher cloclo, où étiez-vous, ainsi que tous les abonnés qui bénéficiaient des prix parmi les plus bas d'Europe, lorsque la concurrence a été imposée à EDF? Hormis le personnel EDF qui a manifesté pur votre bien, personne n'a trouvé à redire ...Ma...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.