EPR de Penly : EDF détiendra 50% et GDF Suez 33,3%

Matignon vient de dévoiler la répartition du capital de la société chargée de construire une deuxième centrale nucléaire de type EPR en France.

Depuis l'annonce fin janvier de la décision par Nicolas Sarkozy de confier la réalisation d'une deuxième centrale nucléaire de type EPR à EDF et GDF Suez, on attendait de connaître la répartition exacte du partage de l'investissement. Matignon vient de communiquer ce vendredi 1er mai que le groupe français d'électricité EDF détiendra 50% plus une action du capital de la société destinée à réaliser la future centrale nucléaire de troisième génération (EPR) de Penly (Seine-Maritime), et GDF Suez 33,33% plus une action.

François Fillon a reçu jeudi le PDG d'EDF, Pierre Gadonneix, et celui de GDF Suez, Gérard Mestrallet, pour évoquer cette question, selon un communiqué de Matignon. "Cet EPR sera réalisé par EDF, dans le cadre d'une société de projet. GDF Suez sera associé à l'opération. Le capital de la société de projet sera réparti comme suit: EDF détient en propre 50% plus une action du capital. GDF Suez détient 33,33% plus une action du capital", indique le communiqué. "Par ailleurs, GDF/Suez décidera avec Total d'une éventuelle rétrocession d'une fraction de sa participation à cette entreprise. Enfin, EDF décidera de la participation d'autres électriciens au projet, via notamment la fraction résiduelle de 16,66% du capital," précise le texte.
 

Le président Nicolas Sarkozy avait confirmé fin janvier le lancement de la réalisation d'une deuxième centrale nucléaire de type EPR en France, validant le site de Penly, près de Dieppe, retenu par EDF. Il avait également annoncé que GDF Suez serait "associé à ce projet". "D'autres partenaires désireux de partager l'investissement et l'approvisionnement électrique seront invités à y participer", avait alors souligné l'Elysée.

Le directeur général de Total, Christophe de Margerie, avait indiqué début février que le groupe pétrolier espérait une participation d'au moins 10% dans le projet de Penly. De son côté, Pierre Gadonneix avait indiqué début avril souhaiter y associer "des partenaires allemands". Certains évoquaient également la pssobilité d'une prise de participation de 12,5% d'Enel, numéro un italien de l'électricité, dans le deuxième EPR français, et des réticences d'EDF à faire de la place à GDF Suez et Total.

 

Revivez la 1ère journée du Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
penly = pan lit Glissement de terrains, érosion, pourquoi avoir retenu ce site ? et la mer monte et grignote chaque année le littoral . Eboulements de falaises ,marnières et autre . L'enjeu économique peut-être , mais humain un peu moins . L'atome e...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
GDF SUEZ c'est en gros 50% suez,50% EDF. Donc Penly,ce sera 50+16,5 soit 66,5 % edf donc la majorité absolu .Si c'est bien ça ,c'est bien que le nucléaire reste entièrement de responsabilité publique et donc sous la dépendance des citoyens ?

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.