GDF Suez envisage de céder son réseau de gaz italien

 |   |  242  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Selon l'agence Reuters, cette opération pourrait rapporter 750 millions d'euros au groupe piloté par Gérard Mestrallet.

GDF Suez, premier énergéticien mondial, étudie la possibilité de céder son réseau de distribution de gaz en Italie, ont déclaré à Reuters plusieurs sources financières. Ce réseau de 15.000 km serait valorisé 750 millions d'euros. GDF Suez vient de boucler le rachat de International Power , donnant naissance au plus grand producteur mondial d'énergie indépendant, et prévoit au cours des deux prochaines années de céder des actifs pour un montant compris entre quatre et cinq milliards d'euros.

Selon Reuters, le groupe français s'est entretenu au cours des dernières semaines avec plusieurs investisseurs financiers au sujet de sa filiale italienne G6 Rete Gas , dont CVC Capital Partners, RREEF Infrastructure et un consortium composé d'Axa Infrastructure et du fonds italien F2i.

Le groupe dirigé par Gérard Mestrallet envisage par ailleurs d?ouvrir le capital de sa filiale française de transport de gaz GRTgaz. Valorisé environ 7 milliards d?euros, le réseau français ne peut cependant être détenu que par des acteurs publics, selon la loi. GDF Suez discute de ce sujet avec la Caisse des dépôts et sa filiale CNP Assurances qui seraient intéressés pour entrer à hauteur d?environ 20% du capital de GRTgaz. Ces actifs régulés de transport de gaz intéressent les acteurs financiers car ils génèrent des bénéfices récurrents, dont le niveau est fixé par la loi.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :