EPR de Flamanville : en attendant EDF, Bouygues se défend

 |   |  240  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Ces derniers mois, plusieurs malfaçons ont été constatées par l'Autorité de sûreté nucléaire, dans la construction de la centrale nucléaire (EPR) de Flamanville, rapporte le Canard Enchaîné ce mercredi. EDF devrait s'expliquer avec l'Autorité en mi-septembre, mais en attendant, le groupe Bouygues en charge des constructions s'est défendu de toute négligence.

L'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a relevé ces derniers mois diverses malfaçons dans le gros oeuvre, assuré par Bouygues, du futur réacteur nucléaire (EPR) de Flamanville de nature, pour certaines, à "porter préjudice à la qualité finale des structures", indique "Le Canard Enchaîné" ce mercredi. Les inspecteurs de l'ASN ont relevé des trous dans des piliers en béton ou des défauts dans les parois de piscines destinées à recevoir le combustible nucléaire irradié, affirme le journal qui cite quatre courriers envoyés par l'ASN à EDF entre octobre 2010 et août 2011.

Le groupe Bouygues a réagi lors de la présentation des résultats du premier semestre et d'une opération de rachat des actions du groupe "une manipulation honteuse et scandaleuse", a tonné mercredi Martin Bouygues, le PDG du groupe du même nom, en charge de cette construction. "C'est vrai qu'il y a des malfaçons, car c'est un prototype et il y a des difficultés techniques, mais elles sont reprises", a affirmé Martin Bouygues. Pour lui, "l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) est dans sa fonction quand elle apporte des réflexions sur la qualité" de la construction. "Nos relations avec EDF sont excellentes et la satisfaction d'EDF est tout à fait correcte", a-t-il conclu.

Vers la mi-septembre, EDF devra se justifier des malfaçons constatés par l'ASN. L'EPR de Flamanville doit être mis en service en 2016.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :