Nucléaire : l'EPR de Flamanville bloqué par Greenpeace

 |   |  387  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
L'association écologiste bloque depuis 3h30 ce lundi, l'accès au chantier EDF du réacteur nucléaire nouvelle génération EPR de Flamanville. Des militants Français, Belges, Finlandais, et Canadiens, se sont attachés aux grilles.

Greenpeace bloque les quatre accès au chantier EDF du réacteur nucléaire nouvelle génération EPR de Flamanville tandis que d'autres membres de l'associations escaladent les grues du chantier, a constaté un correspondant de l'AFP. "Le nucléaire sûr n'existe pas, on veut dès maintenant un moratoire sur le nucléaire, et ça même André-Claude Lacoste, le patron de l'ASN, l'a évoqué", a expliqué à l'AFP Yannick Rousselet, chargé de campagne nucléaire chez Greenpeace France.

L'opération sur le site de l'EPR a commencé à 3h30. "Des militants se sont enchaînés sur les quatre grilles d'accès du chantier et deux véhicules ont été fixés sur les routes habituelles d'accès par un système installé à l'intérieur du véhicule", a expliqué Yannick Rousselet.

Vers 5 heures, les premiers ouvriers qui voulaient accéder au chantier se sont retrouvés bloqués devant l'accès principal du site où la gendarmerie était présente, selon un correspondant de l'AFP. Les militants, des Français mais aussi des Belges ou encore de Finlandais et des Canadiens, se sont attachés aux grilles, mais aussi dans les véhicules de l'association fixés au sol.

En tout, une soixantaine de militants sont arrivés sur le site, dont une vingtaine sur les grilles tandis qu'une quarantaine d'autres, des "grimpeurs", ont entamé l'ascension des grues du chantier, selon Yannick Rousselet.

Trois des principales grues du chantier étaient investies vers 05h00, selon l'association. "Le but est de rester le plus longtemps possible", a affirmé M. Rousselet.

Le chantier de l'EPR de Flamanville, l'un des deux chantiers EPR les plus avancés dans le monde (l'autre se situant en Finlande), emploie quelque 3.400 personnes. EDF, le maître d'oeuvre, a annoncé en juillet 2010 qu'il repoussait de deux ans, à 2014, la mise en service de ce réacteur que la France veut exporter, et avait relevé son coût à 5 milliards d'euros contre 3,3 milliards initialement.

L'EPR est régulièrement la cible des associations écologistes comme le 23 avril où entre 580 et 800 personnes s'étaient rassemblées devant le site pour réclamer la sortie du nucléaire. Fin mars André-Claude Lacoste, président de l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN), avait évoqué devant le Parlement la possibilité d'un moratoire sur la construction de l'EPR.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/05/2011 à 18:47 :
Voilà le type d'action qui ne sert pas la cause des antinucléaires responsables. Il paraît evident que nous devrions cesser la construction des futurs centrales; Mais nous ne pouvons pas nous permettre de nous fragiliser économiquement. De plus la volonté de sortir du nucléaire doit être planifiée par nos poliyiques. En conséquence il serait plus judicieux de poursuivre la construction et l'usage de l'epr qui est plus sécurisante et d'envisager l'arrêt de notre plus vieille centrale, ou la moins performante.
a écrit le 03/05/2011 à 12:06 :
les écolos sont de petits bourgeois propriétaires de leur maison....qui devraient penser qu'il y a aussi des millions de pauvres en France ... qui ne parviennent plus à payer leur chauffage électrique .. et qui vont le dire en votant "extrême" !
Réponse de le 03/05/2011 à 12:34 :
Plus bas Loulou nous parle d'écolos "gauchistes" vous d'écolos "bobos". Pourtant quels partis politiques ont développé les centrales nucléaires et fait le choix de l'électrique de type grille pain comme chauffage fort consommateur pour financer les lourds et coûteux programmes nucléaires et absorber la production ? Ni les écolos, ni les gauchistes. Faudrait donc être objectif ! Si c'est l'extrême droite le choix ultime, leur programme = sortie de l'euros = chute de la monnaie = envolée des matières premières, du pétrole, gaz etc. Ce n'est vraiment pas la solution.
Réponse de le 03/05/2011 à 12:41 :
L'électorat des écologistes est majoritairement à gauche : l?analyse du scrutin européen a par exemple permis de faire
apparaître une corrélation statistique entre
l?évolution respective des résultats des socialistes et des
écologistes. Là où le repli des Verts est sensible, la progression
du Parti socialiste est spectaculaire et vice versa.
Réponse de le 04/05/2011 à 19:25 :
votre analyse relative à au scrutin est sans doute correcte, mais elle ne répond pas à une question centrale. A quoi sert les mouvement écolos? Si l'on regarde les comportements des écolos, tant ceux qui roulent pour la droite que ceux qui roulent pour la gauche on s'aperçoit que mis à part le fait de dénoncer le nucléaire ce qui est un minimum. Il n'y a aucun principe de barrage au fait que ni la droite ni la gauche ne renoncera au nucléaire civil. Nous sommes vraiment dans une situation à la Française. Rien de sérieux, à par la collecte de voix.
Réponse de le 05/05/2011 à 7:56 :
à " @Bopic5530 " : on ne vote pas "extrémiste" pour les solutions proposées par ces partis politiques extrêmistes, mais par frustration (pouvoir d'achat qui baisse)! car le peuple a besoin de pain et de jeux ! si on lui enlève la pain de la bouche ...
a écrit le 02/05/2011 à 22:35 :
UN GRAND MERCI A GREENPEACE et aux écologistes pour nous alerter des risques en prenant eux-même des risques, contre tous ces lobbies pollueurs et de proposer des solutions, tout comme le WWF et une multitude d'organisations, y compris d'industriels. Un peu facile de tapper sur Greenpeace mais c'est eux qui, à l'origine, se sont battus seuls au Canada contre des pollueurs pétroliers américains, c'est eux qui avec peu de moyens se battent contre de multiples problèmes, disparitions de la biodiversité, chasse aux baleines, déforestation, y compris en Russie etc etc. Alors les critiques de planqués et lobbysistes que l'on peut lire ici est assez scandaleuse. Ras le bol des pollueurs irresponsables. Greenpeace n'aurait pas à exister si certains ne se fichaient pas du monde en ne respectant pas la liberté des autres de vivre normalement. Surtout qu'ici l'Epr est une fin de technologie dépassée et qu'il y a bien mieux à faire.
Réponse de le 03/05/2011 à 6:57 :
Qu'y a t il donc à faire en substitution du nucléaire? Beaucoup de monde le dit mais personne ne donne jamais la solution!
L'éolien, le solaire, le charbon, l'hydroélectrique...ne va t-on pas polluer encore plus avec ces alternatives?
Réponse de le 03/05/2011 à 7:30 :
Greenpeace est une association, - je lis "avec peu de moyens" cela me fait sourire, c'est presque de la désinformation !! -, bien silencieuse sur les sous marins nucléaires ex-soviétiques qui pourrissent du coté de Moursmank et dont le démantèlement est financé par les US .
Réponse de le 03/05/2011 à 12:09 :
il faut développer le nucléaire pour faire la soudure entre la fin du pétrole ... et les FUTURES énergies de remplacement (hydrogène ? Plasma ? )
Réponse de le 04/05/2011 à 19:32 :
Boic, votre naîveté est soit feinte, soit réelle. Je ne vous blame pas pour autant. Seulement il convient de dire ouvertement que si notre gouvernement qui s'évertu à parler de démocratie, ne nous consulte même pas sur un point aussi fort, c'est que les intérêts sont trop forts. Il existe des moyens de changer notre rapport avec l'énergie et de pourvoir à nos besoins. Malheureusement cela passe par un manque à ganier évident des multinationales. L'homme devrait être au centre des débats dans le nucléaire. or ce n'est pas le cas. Seul les profits ont force de loi.
Réponse de le 05/05/2011 à 7:10 :
"le philantrope" est un petit bourgeois qui a les moyens de se payer l'energie chère! je l'imagine vivant en province, avec 2 salaires, et propriétaire de sa maison ! _ _ les ouvriers vont se rebeller lors des élections de 2012 ! _ _ _ je rappelle a "le philanthrope" que le salaire moyen est de 1314 euros par mois, et que 45% des français divorcent dont vivent avec une seul salaire! _ _ faut faire baisser le prix de l'énergie, donc la rendre abondante, donc faire des centrales nucléaire!
Réponse de le 06/05/2011 à 13:15 :
@boic55301, je suis ce que vous nommez petit bourgeois malgré cela je pense que les centrales nucléaires ne sont pas la solution aujourd'hui pourquoi, le gouvernement communique depuis plusieurs mois que l'énergie produite en France est vendue à un prix inférieur à nos voisins peu producteur de nucléaire, ce qui veut dire en politique l'augmentation va être salée donc un coût supérieur à nos voisins avec un plus car les politiques sont de mauvais gestionnaires, plus une obligation de Bruxelles. Je veux bien prendre le risque du nucléaire si le Kw est moins cher mais dans le acs contraire pas de risque donc pas de nucléaire.
Réponse de le 06/05/2011 à 14:37 :
réponse à Samarinda! _ _Faut financer les nouvelles énergies (éolien, géothermie, etc) et les nouvelles centrales nucléaires (hyper sécurisées! type mini-centrales issues de la technologie "sous-marins nucléaires" de DCN ) .... en instaurant une taxe de 100% sur la tranche d'héritage allant de 1 euros à 300 000 euros! Donc taxer les petits bourgeois qui ne prennent pas de risques d'entreprise... et veulent surtout privilégier leurs enfants en leur transmettant un héritage ! Non aux privilèges de l'héritage !
a écrit le 02/05/2011 à 18:30 :
Qu'ils aillent voir au Japon ,en Chine ,en Corée et dans les pays du Golfe qui vont en construire ! Allez, vite ,un séjour à l'ombre !
Réponse de le 02/05/2011 à 22:36 :
Ils sont déjà présents, informez-vous
Réponse de le 03/05/2011 à 7:19 :
présents....mais discrets!!!!
Réponse de le 03/05/2011 à 10:56 :
Manifestez vous si vous les estimez trop discrets !
a écrit le 02/05/2011 à 14:43 :
C'est vrai, Green Peace n'a rien fait en URSS, c'est pourquoi ils ont été longtemps soupçonnés d'être des espions communistes.
Ils ne font rien non plus en Corée du Sud ni en Chine alors qu'il y a de nombreuses tranches en contruction (beaucoup plus qu'en France). En effet, c'est étonnant.
Réponse de le 02/05/2011 à 22:40 :
Allez donc soutenir les organisations environnementales en Russie si vous êtes si efficace. Pour info Greenpeace intervient régulièrement sur la Russie (nucléaire, déforestation etc)
Réponse de le 03/05/2011 à 5:30 :
Greenpeace est present en Russie ou l'association avec d'autres a permi d'arreter les travaux d'une autoroute reliant Moscou a un aeroport et traversant une foret millenaire. BSH c'est un diminutif de Bush ? avec un commentaire si eclairé ...
Réponse de le 03/05/2011 à 7:35 :
@forest je vois... comme tout bon écolo gauchiste c'est l'invective qui prime !!!!
a écrit le 02/05/2011 à 11:59 :
Greenpeace est une association qui, avant la chute de l'URSS, n'a jamais eu le courage de manifester dans les pays communistes contre les innombrables fautes commises par ces pays contre l'écologie et, bien plus, contre la sécurité de l'ensemble de la population terrestre...Greenpeace n'a qu'un seul droit en ce qui concerne la défense de l'écologie: LA BOUCLER !!!
Réponse de le 02/05/2011 à 14:08 :
Et qui ne l'a toujours pas d'ailleurs.
Réponse de le 02/05/2011 à 22:41 :
Cà s'applique également à vous
Réponse de le 03/05/2011 à 8:51 :
Faites-en de même.

Quand on est écolo, on l'est partout, et pas où ça nous arrange. Hors Greenpeace, c'est ça.

La pollution n'a pas de frontière.
Réponse de le 03/05/2011 à 12:14 :
Greenpeace est présent et actif dans de nombreux pays et sur de nombreux sujets. Le fait que certaines populations de certains pays soient plus concernées (ex l'Allemagne sur le nucléaire) n'est pas lié à Greenpeace mais à la population locale. Les sujets sont variables selon les pays. Greenpeace est présent en Chine comme en Russie etc. Et vous vous faîtes quoi contre les pollutions multiples ?
Pour info entre autres :
http://www.greenpeace.org/china/
Réponse de le 03/05/2011 à 13:32 :
Ah quand même ! Il leur en aura fallu du temps ! Ils remontent dans mon estime. A mon modeste niveau, je prends les TC pour mes déplacements quotidiens quand c'est possible, j'essaye de réduire du mieux que je peux mon volume de déchets. Et j'essaye de consommer local. J'envisage l'éclairage LED, mais avec un enfant en bas âge et des flux lumineux faibles (du moins quand je m'étais vraiment penché sur la question), ce n'est pas encore à l'ordre du jour. J'essaye de changer mon comportement et ma façon de consommer. Et vous, vous faites quoi ?
a écrit le 02/05/2011 à 9:12 :
Greenpeace montre encore une fois qu'ils préfèrent l'intimidation à la discussion démocratique. L'EPR est-il moins sûr que Fessenheim?
Réponse de le 02/05/2011 à 23:12 :
La discussion démocratique dans le secteur nucléaire en France vous avez déjà essayé ? On voit que vous n'êtes pas du secteur. Reprenez l'historique et souvenez vous de l'attitude du Pr Pellerin au moment de Tchernobyl, c'est un cas d'école. Interrogez tous ceux qui ont travaillé dans le secteur des énergies renouvelables en France depuis une vingtaine d'années, vous allez mieux comprendre ce qu'est un "pré carré". Enfin regardez la stratégie des grandes firmes actuellement, par exemple Total dans le solaire. C'est la loi du plus fort donc il est compréhensible que d'autres par moments doivent tapper du poing sur la table pour se faire entendre. Si les questions d'énergies qui sont importantes étaient abordées plus objectivement, ouvertement en profondeur nous n'en serions pas là. Les émissions télé sur les énergies sont très rares et en retard et le niveau des français sur ce thème est bas alors qu'un virage vers un mix énergétique différent, compte tenu des progrès et contraintes en cours, est désormais nécessaire. Il faut à nouveau repenser ce qui a été fait et se tourner vers l'avenir car les centrales vieillissent, en cas de terrorisme et guerre elles nous mettraient à genou en 48 h, l'Epr n'est pas une nouveauté et n'apporte pas grand chose. Pourtant des solutions de plus en plus nombreuses arrivent donc l'important est de s'adapter et ne pas toujours ressasser les vieilles recettes qui ne profitent qu'à quelques uns et non à la majorité des français.
a écrit le 02/05/2011 à 9:11 :
Greenpeace est une association puissante, qu'elle montre la voie a suivre et qu'elle fonde une société de production electrique propre de nucléaire et propre d'emissions de CO2 et qui soit capable de fournir ses clients à n'importe quel moment. Ensuite elle sera libre d'empecher les gens de travailler....
L'allemagne pour sortir du nucleaire contruit a tout va des centrales au lignite, la conséquence c'est une pollution des sols à la dioxine (on en retrouve déjà dans les oeufs et le lait). Parallèlement un allemand emet 7x plus de co2 qu'un francais.
Réponse de le 02/05/2011 à 23:35 :
Pour info çà peut vous intéresser : sur ARTE Mardi 03 mai à 20h40
La quatrième révolution
Durée : 1 heure 25 minutes
Le sujet
Carl-A Fechner démontre que des solutions réfléchies existent pour passer progressivement aux énergies renouvelables dans les trente ans à venir.

Dans diverses régions de la planète, Carl-A Fechner rencontre des personnes qui mènent des actions concrètes pour rendre possibles l'abandon des énergies fossiles, du nucléaire et militent pour le passage aux énergies renouvelables. Un entrepreneur explique, par exemple, comment on peut concevoir un immeuble de bureaux qui ne coûte que deux euros par an et par m² en dépenses énergétiques. Voitures électriques, panneaux solaires, éoliennes, turbines à biogaz, ces techniques ont déjà des applications pratiques et efficaces. Et les problèmes de stockage ou d'échange d'énergies seront de mieux en mieux résolus, assurent des experts comme Hermann Scheer, député allemand, Prix Nobel alternatif 1999. Carl-A Fechner recueille également l'avis de Fatih Birol, économiste en chef à l'Agence internationale de l'énergie, dont le siège est à Paris.

Pour info aussi l'allemagne est beaucoup plus industrialisée que la France donc la comparaison CO2 n'est pas exacte à conditions égales.
Réponse de le 03/05/2011 à 8:06 :
Je ne suis pas contre les energies dites propres mais contre l'extremisme absolu antinucléaire. Quant à l'industrie Allemande, je vais vous décevoir, mais l'energie majeure consommée pour la production industrielle est bel et bien l'electricité produite majoritairement en Allemagne par combustion de produits carbonnés.
Je suis en revanche complement de votre avis sur la question de la consommation: la solution de long terme aux crise energetiques futures est bel et bien une réduction drastique de la consommation: nouveaux types de constructions, motorisation innovante, développement des transports en commun etc... Mais aussi diminution de la pression démographique.

a écrit le 02/05/2011 à 9:11 :
Greenpeace est une association puissante, qu'elle montre la voie a suivre et qu'elle fonde une société de production electrique propre de nucléaire et propre d'emissions de CO2 et qui soit capable de fournir ses clients à n'importe quel moment. Ensuite elle sera libre d'empecher les gens de travailler....
L'allemagne pour sortir du nucleaire contruit a tout va des centrales au lignite, la conséquence c'est une pollution des sols à la dioxine (on en retrouve déjà dans les oeufs et le lait). Parallèlement un allemand emet 7x plus de co2 qu'un francais.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :