Electricité : le réseau allemand déstabilisé par des manipulations

 |   |  409  mots
Copyright Reuters
Une enquête a été ouverte en Allemagne sur des courtiers en électricité qui auraient minoré leurs prévisions de consommation pour se procurer du courant à bas prix. Le démarrage de centrales thermiques de secours, qui a inquiété outre-Rhin sur les capacités de l'Allemagne à se passer du nucléaire, aurait aussi été provoqué par ces manipulations.

L'Agence allemande des réseaux a ouvert une enquête sur un soupçon de manipulation du marché par certains grossistes en électricité, qui aurait obligé l'Allemagne à activer la semaine dernière des dispositifs d'urgence. "Nous avons ouvert une enquête" pour découvrir pourquoi l'Allemagne avait été confrontée "pendant la vague de froid à une pénurie évidente" d'électricité, a expliqué un porte-parole à l'AFP, confirmant une information du quotidien "Frankfurter Rundschau".

L'Agence a envoyé une lettre aux courtiers en électricité concernés, qui sont au nombre de 900 répartis dans toute l'Allemagne. Ces grossistes, qui achètent de l'électricité en gros puis la revendent, ont également pour mission de fournir des prévisions sur les besoins d'électricité dans leur région. Or, la semaine dernière, certains grossistes ont émis des prévisions qui se sont révélées bien inférieures à la consommation. Conséquence : l'Allemagne a dû activer des centrales de réserve, auprès desquelles les grossistes ont pu se fournir. Et le prix de cette électricité de secours "était très inférieur à celui du marché" à ce moment-là, a dit le porte-parole de l'Agence.

 

Cupidité de certains


D'où une marge plus importante pour les courtiers, qui ont pu éviter d'acheter l'électricité manquante en Bourse. "Ce n'est pas l'abandon du nucléaire qui met en péril le réseau, mais la cupidité de certains", a dénoncé Holger Krawinkel, expert des questions énergétiques de l'association de consommateurs Bundesverband der Verbraucherzentralen, cité par le "Frankfurter Rundschau".

L'Agence des réseaux veut prendre des mesures pour dissuader ce genre de fraudes, et a demandé au ministère de l'Economie de pouvoir aligner le prix de l'électricité "de secours" sur celui du marché, pour supprimer l'effet d'aubaine. L'Allemagne a eu recours mercredi 9 février, pour la deuxième fois cet hiver, à ses capacités de production d'électricité de réserve.

 

Des doutes sur l'approvisionnement en électricité


Les quatre principaux opérateurs de réseaux du pays ont demandé l'activation du générateur de réserve d'une centrale au charbon à Mannheim (sud) et de deux autres unités de réserve en Autriche. Cette opération d'urgence avait soulevé des doutes sur la capacité du pays à assurer son approvisionnement en électricité sans énergie nucléaire.

Depuis mars 2011, huit des 17 réacteurs nucléaires allemands sont arrêtés, et les neuf autres seront stoppés par étapes d'ici à fin 2022.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/02/2012 à 16:57 :
Comme quoi le libéralisme a besoin d'une régulation d'état...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :