Les prévisions de consommation de pétrole légèrement abaissées

 |   |  228  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
L'Agence internationale de l'énergie table sur une demande de brut de 89,6 millions de barils par jour pour 2012, soit 80.000 de mois que prévu, et ce en raison de l'affaiblissement des perspectives économiques mondiales.

Avec l'affaiblissement des perspectives économiques, l'Agence internationale de l'énergie (AIE) a décidé d'abaisser légèrement ses prévisions de consommation de pétrole pour 2012 et 2013.

L'organisme, bras énergétique de l'OCDE, tablait ce mardi sur une demande de brut de 89,6 millions de barils par jour pour cette année, et à peine plus pour l'an prochain avec 90,4 millions de barils quotidien. C'est respectivement 80.000 et 70.000 barils de mois par jour que ce qui avait été anticipé pour septembre.

Les Etats-Unis vers l'indépendance énergétique

Parallèlement, le secrétaire général de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), Abdallah El-Badri, a estimé que le marché mondial du pétrole était "très bien approvisionné".

Dans son rapport annuel sur les perspectives à long terme publié lundi, l'Agence internationale de l'énergie estime par ailleurs que les Etats-Unis deviendront le premier pays producteur de pétrole mondial dès 2017. La forte augmentation de sa production de pétrole et de gaz de schiste devrait lui permettre d'atteindre l'indépendance énergétique, comme souhaité par Barack Obama.

» Les Etats-Unis vont supplanter l'Arabie Saoudite comme 1er producteur mondial de pétrole vers 2020

Mardi soir, les cours du pétrole ont terminé en baisse à New York. Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en décembre a perdu 19 cents à 85,38 dollars sur le New York Mercantile Exchange.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/11/2012 à 12:43 :
Les "infos" sur les productions de pétrole sont de plus en plus surréalistes!
En voilà une autre, d'info:
http://www.energybulletin.net/stories/2012-05-08/shale-gas-view-russia
La technologie pour le forage en grande profondeur n'est pas au point, carles pressions sont 100 fois trop élevées pour la technologie du jour. Il ne reste que les nappes issues de la percolation à travers le manteau qui sont exploitables.. et ça, c'est le chemin du "peak oil" qu'on commence à vivre.
Réponse de le 14/11/2012 à 14:41 :
Mon propos était ironique, et j'irais plus loin dans l'analyse du peak oil qui à mon avis a été dépassé
depuis longtemps. Les réserves annoncées sont là pour maintenir les cours de bourses ou la manne des pays du
Golfe qui soudainement se mettent à investir méme en France.....
a écrit le 14/11/2012 à 11:35 :
C' est pour quand la chute du baril ? Les US autonome et la sous conssomation occidentale . Et si ça se
confirme, les ventes de voitures électrique auront du plomb dans l' aile . Affaire à suivre......
Réponse de le 14/11/2012 à 14:25 :
Les US ne sont pas et ne seront jamais autonomes en pétrole (enfin à moins d'effondrement complet), ils produisent 6,2 de vrai pétrole (sans ajouter agro carburant, refineries gain et compagnie), ci dessous les courbes officielles (prise sur l'agence EIA Américaine) :
http://i245.photobucket.com/albums/gg69/jdl75/ushist_zps01ab4a32.jpg

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :