Flamanville : le coût de l'EPR s'envole à 8,5 milliards d'euros

EDF a annoncé lundi avoir relevé de 2 milliards d'euros son estimation du coût de la construction du réacteur nucléaire EPR de Flamanville (Manche), portée à 8,5 milliards d'euros inflation comprise, en partie à cause des problèmes et retards subis par le chantier.

1 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : REUTERS)

Le coût du premier EPR à être érigé sur le sol français n'en finit pas de s'envoler. Le budget, initialement fixé à 3,3 milliards d'euros, vient de passer officiellement à 8,5 milliards d'euros. EDF vient d'annoncer un surcoût de 2 milliards par rapport à la dernière évaluation, fixée à 6 milliards d'euros en juillet 2011. L'électricien ajoute de surcroît 500 millions d'euros, liés selon lui au coût de l'inflation.

Quatre ans de retard
Le géant français de l'électricité a en revanche maintenu le calendrier de mise en service de ce réacteur de 3e génération, tablant toujours sur un démarrage de la production en 2016, soit quatre ans après le date initialement prévue.

De nouvelles exigences réglementaires
Le groupe a expliqué dans un communiqué avoir pris en compte dans cette révision à la hausse l'évolution du design de la chaudière (ou coeur du réacteur), des études d'ingénierie supplémentaire, l'intégration de nouvelles exigences réglementaires, ainsi que des enseignements postérieurs à la catastrophe nucléaire de Fukushima intervenue l'an dernier au Japon.

"Aléas industriels"
De plus, il a tendu compte d'"aléas industriels", comme le remplacement des "consoles" (énormes pièces métalliques entourant le bâtiment réacteur, que le groupe a dû remplacer après la détection de défauts) et ses conséquences sur le planning des travaux, qui a dû être réaménagé, ainsi que de "l'impact financier de l'allongement des délais de construction".
 

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 51
à écrit le 07/12/2012 à 15:34
Signaler
Malgré cela, on a quand même 61% de Français censés qui sont pour l'EPR. Dans les familles politiques, on a 76% pour l'UMP qui sont pour l'EPR, 51% pour le Front de Gauche, 56% pour le Front National et le Parti Socialiste, et 68% pour le MODEM. Alor...

à écrit le 05/12/2012 à 13:31
Signaler
Oui, nous pouvons comprendre avec un tel exemple, les prévisions mondiales de consommation d'énergie. Les énergies renouvelables sont en progressions, le nucléaire est en régression, mais comme à son habitude la France mise sur le mauvais cheval. htt...

à écrit le 05/12/2012 à 10:41
Signaler
Et les 4milliards de surcout de l'EPR finlandais sont à la charge du contribuable car nous leur avons vendu un réacteur à 3,3milliards, les surcouts à la charge d'AREVA (100% public) Et AUCUNES DEMISSIONS??????????????????????????????????????????? C...

à écrit le 04/12/2012 à 10:18
Signaler
Proglio , c'est pas un copain à NS....et à la téte d' Aréva idem !!

le 04/12/2012 à 11:11
Signaler
Parce que vous croyez encore que dans les entreprises privées les nominations se font à la compétence? Ouvrez votre poste de télévision sur n'importe quelle chaîne privée pour vous convaincre du contraire.

le 04/12/2012 à 14:25
Signaler
@ Albert , je commence à avoir des heures de vol... bien sur que le management en FRANCE est à la ramasse c' est ce qui explique l' état du tissus industriels ...( quand j' ai commencé on disait la bonne personne à la bonne place...aujourd' hui on en...

à écrit le 04/12/2012 à 9:56
Signaler
Si nous imaginons notre parc de bâtiments neuf dans 10 ans, ils seront tous très probablement en mesure de produire davantage d'énergie qu'ils n'en consomment. Et il ne vont pas produire de l'électricité avec un réacteur à 8.5Md (ce qui fait un coût ...

le 04/12/2012 à 11:17
Signaler
Vous avez raison, petit à petit (au rythme de 1% par an?) et sous réserve de contrôler correctement les nouveaux bâtiments (ce qui n'est actuellement pas le cas), le parc immobilier deviendra plus performant sur le plan énergétique. Quant à votre aff...

à écrit le 04/12/2012 à 7:59
Signaler
sur les gros investissements , les dépassements , si on peut encore appeler cette gabegie, ainsi, sont très visibles.. et à portée de la presse à scandale ( financier).. les moyens et petits investissements très nombreux sont eux aussi mal gérés, d...

le 04/12/2012 à 9:53
Signaler
Mais EDF est une entreprise privée et fonctionne comme toute entreprise privée, même si son actionnaire principal est public! Ces dépassements, ils seront donc financés à 100% par la société anonyme EDF qui en a les moyens car elle réalise des bénéfi...

le 04/12/2012 à 10:22
Signaler
@Albert : Privée! Privée! N'est-ce pas beaucoup dire? Le seul fait que le Gouvernement intervienne dans les investissements m'en fait douter. Je pense qu'il doit y avoir pas mal de parachûtés des Cabinets Ministériels.

le 04/12/2012 à 10:48
Signaler
Dans le privé, comme dans le public, les nominations ne se font malheureusement plus, depuis longtemps, sur le seul critère de la compétence, loin de là. Il n'y a donc, dans ce que vous dites, rien qui contredise le statut de société anonyme d'EDF.

à écrit le 04/12/2012 à 7:54
Signaler
La gabegie financière continue en prétextant notre compétitivité industrielle voire "notre savoir faire" ! A certains lecteurs "la tribune", vous êtes vous posés la question du différentiel de prix de l'électricité entre la France et l'Allemagne ? Vo...

le 04/12/2012 à 10:00
Signaler
Votre raisonnement est imparable. Puisque nous sommes déjà excessivement dépendants du pétrole, renonçons aux centrales nucléaires pour les remplacer par l'éolien et le solaire, ainsi que les centrales fossiles indispensables pour compenser leur inte...

à écrit le 04/12/2012 à 7:11
Signaler
Si je comprends bien, nous sommes partis pour un nouveau scandale, genre: le surgénérateur. Où en sommes-nous du démantèlement?

à écrit le 04/12/2012 à 3:26
Signaler
Moi, si je me plante de 30% dans mes previsions budgetaires, je me fait virer illico et je serai d'accord avec la decision.

le 04/12/2012 à 10:47
Signaler
Sans vouloir être désagréable, le passage de 3,3 à 8,5 millions d'euros, ce n'est pas franchement un delta de 30%. On est ici de 258% du cout initial, soit une hausse de 158%. Disons que j'ai mal compris votre commentaire.

le 04/12/2012 à 15:41
Signaler
Vous avez mal compris, ce n'était qu'un exemple...

à écrit le 04/12/2012 à 0:14
Signaler
...ils ont déjà installé plus de 60 GW d'éolien et solaire (en France on est à 8) avec un objectif de 120 GW en 2022, année ou ils fermeront leur dernière centrale nucléaire. Mais surtout ils préparent l'échelle industrielle des smart grid et soluti...

le 04/12/2012 à 6:46
Signaler
Pendant ce temps là, en Allemagne les prix de l?électricité sont le double des nôtres (et continuent d'augnenter) et la production d?électricité génère 5 fois plus de gaz à effet de serre que la notre (430g/kWh contre 90 g/kWh pour la France). Un an ...

le 04/12/2012 à 7:15
Signaler
Et encore ! La projection du prix de l electricitéen allemagne en 2020 est edtimé a 50 a 80% minimum. Ce qui representera le triple du prix Francais. En meme temps, l allemagne consacre 15 M€ par an en subvention a l amelioration de l habitat.

le 04/12/2012 à 11:40
Signaler
@georges En effet Le prix de l'électrcité est plus élevé en Allemagne en, mais cela plombe t-il l'économie ? Pas vraiment car pour beaucoup d'entreprises le prix de l'électricité est équivalent à la France, ce sont en fait les particuliers qui suppo...

le 04/12/2012 à 11:53
Signaler
Très, bien avec l'EPR ce sera encore plus cher ! Et plus on paye cher, plus les gens feront attention à leur consommation dirait EDF.... ha ha ha

le 04/12/2012 à 16:00
Signaler
@Yan13 Vous avez entendu parler de l'explosion de la précarité énergétique en Allemagne? Lisez la presse allemande plutôt que de vous contenter d'une image de la situation déformée par des publications écologistes françaises. Quant à l'argument d'apr...

le 04/12/2012 à 16:41
Signaler
Georges, pour la soit disant précarité énergétique en Allemagne donnez nous des références et statistiques précises svp, même en langue allemande, sinon c'est pas très crédible...Par ce que pour ce qui est de la France on sait que ça se chiffre par m...

à écrit le 03/12/2012 à 22:30
Signaler
Conséquence d'un fukishima en France votre voyage est annulé et votre pays complètement ruiné

à écrit le 03/12/2012 à 22:23
Signaler
8,5 milliards, et en plus on est loin du compte ! Si les tenants de la religion nucléaire vivaient dans un monde réel et respectueux des autres, plus particulièrement du porte monnaie des contribuables qui les financent, ils auraient la décence de pr...

le 04/12/2012 à 6:49
Signaler
A ce compte il faut fermer toute l'industrie chimique qui pas plus qu'aucune autre activité industrielle n?intègre les conséquences des catastrophes majeures dans ses coûts.

le 04/12/2012 à 12:08
Signaler
@Georges Plus le mensonge est gros, mieux ça passe ! Vous voulez nous faire croire qu'il n'y a pas d'assurances dans l'industrie chimique comme dans toutes les industries dangereuses en général ? Demandez donc à votre assureur multirsique habitation ...

le 04/12/2012 à 16:10
Signaler
@yan13 Des assurances il y en a, y compris dans le nucléaire bien entendu, mais jamais contre des accidents industriels massifs pour lesquels, au final, c'est l'Etat qui assume les conséquences.

le 04/12/2012 à 17:05
Signaler
Oui super en cas d'accident nucléaire c'est l'état qui paye. Donc pour résumer quand ça pètera, je me ferai remboursé par l'état (si il n'a pas fait faillite), qui pour pouvoir me rembourser augmentera mes impôts. Encore une belle arnaque!!

le 04/12/2012 à 17:11
Signaler
Georges ce que vous dites est FAUX ! Le nucléaire est exclu de l'assurance des particuliers (contrairement à tous les autres risques/catastrophes industriels) , cela implique que la loi d'assurance de 2003 sur les catastrophe technologiques ne s'appl...

à écrit le 03/12/2012 à 20:59
Signaler
La folie des grandeurs continue de plus belle ! A quand des études INDÉPENDANTES face à de telles réalisateur dignes d'une autre époque ? (AUJOURD'HUI ,c'est au de la LGV Lyon/Turin pour la modeste somme de 25 MILLIARDS d'? "estimés !) Versailles , ...

à écrit le 03/12/2012 à 20:46
Signaler
Ce fiasco est la copie conforme de ce qui s'est passé avec le 1° EPR "au monde", en construction à Olkiluoto/Finlande depuis 2005, par Areva et Bouygues. Il devait entrer en service le 1° juillet 2009 et couter 3 milliards d'Euros. Aprés des reports...

le 04/12/2012 à 16:05
Signaler
Par contre, il semble que les 2 EPR chinois seront terminés avant la date prévue et peut être à un coût inférieur à celui initialement annoncé.

le 04/12/2012 à 16:18
Signaler
@ Pierre: une cinquantaine de mois pour la construction des 2 EPR chinois pour 46 prévus. Les chinois ont bénéficié du retour d'expérience franco-finlandais et n'ont pas eu les problèmes de main d'oeuvre et de sous-traitance recontrés par Bouygues et...

à écrit le 03/12/2012 à 19:57
Signaler
Fiasco technologique et financier que vont payer sur leurs facures les clients d'EDF .. Mais quant sera-t-il de sa disponibilite ??? Il a gros a parier que la disponibilite de l'EPR sera tout au plus mediocre . Trop complexe , trop puissant et ...pas...

à écrit le 03/12/2012 à 19:02
Signaler
pratiquement 300% d'augmentation, et sans garantie que ça fonctionne un jour ! Franchement, un groupe qui ne maîtrise pas mieux ses projets, il est bon pour la trappe. On en a connu qui se sont fait virer pour bien moins que ça. Et qui va payer son ...

à écrit le 03/12/2012 à 18:37
Signaler
Ce projet est un scandale absolu, quand je pense que les pro-nucléaires viennent critiquer l'éolien qui ne coute que 82? du MWh, alors que l'EPR est à plus de 110? du MWh... Il est temps de passer à autre chose que cette énergie du passé !

le 03/12/2012 à 19:16
Signaler
Faute de vent le voyage Paris/Marseille est reporté (peut être) à demain .... la SNCF vous (pleine de syndicalistes) vous remercie de votre compréhension !!

le 04/12/2012 à 8:02
Signaler
à pmxr : Ne faites pas semblant de n'avoir pas compris que les énergies renouvelables sont complémentaires. Sans l'énergie hydraulique le nucléaire serait ingérable. Votre argument tient de l'incompétence.

le 04/12/2012 à 9:49
Signaler
@Oliv Sans l'hydraulique le nucléaire serait ingérable? Et vous osez parler d'incompétence? L'éolien et le solaire, imprévisibles par nature, doivent être suppléés en l'absence de vent et de soleil, par les énergies fossiles ou par l'hydraulique, pou...

le 04/12/2012 à 10:52
Signaler
Des concepts existent pour pouvoir stocker l'énergie des NRJ intermittentes (en Allemagne, l'éolien du Nord tourne significativement dans le vent si je puis dire) et la restituer lorsque nécessaire (principalement avec des remplissages de bassin et ...

le 04/12/2012 à 11:21
Signaler
Des concepts... des projet ... Bien entendu et heureusement, des recherches et développements sont engagés. Par contre le passage à l'échelle industrielle prendra de longues années encore, sous réserve que ces technologies ne s?avèrent pas excessivem...

le 04/12/2012 à 11:28
Signaler
L'éolien et le solaire ne sont pas imprévisibles, il existe une science (ou une technique) qui s'appelle la météorologie et qui peut prédire avec une bonne fiabilité le vent et l'insolation pour le lendemain. Certes cela reste intermittant.

le 04/12/2012 à 13:45
Signaler
@ Maurice : Vous semblez ne pas avoir compris que ma remarque concernait l'incapacité du nucléaire à répondre aux pointes brusques de consommation du fait de l'inertie de sa mise en oeuvre puisque vour proposer de rajouter encore du nucléaire, quant ...

le 04/12/2012 à 16:04
Signaler
@Oliv L'intermittence de l'éolien est un faux débat? Lisez la presse allemande et vous comprendrez que pour nos voisins c'est au contraire un problème qui reste à résoudre. Quant aux vrais coûts du nucléaire, avec démantèlement des centrales et stock...

le 04/12/2012 à 18:37
Signaler
Si les couts avancés se basent sur des estimations du type de celle qui a amené le débordement de 5 milliards de l'EPR (là pour le coup, on ne connaît pas la technologie!!) tout va bien - pour le moins ça prête à débat. Que l'intermittence soit un p...

à écrit le 03/12/2012 à 18:34
Signaler
Ce truc va fonctionner un jour ?

le 03/12/2012 à 19:54
Signaler
Pour raison de canicule, tous les réacteurs sont arrêtés. Nous vous prions de nous excuser pour ce retard. (Je ne vois toujours par le rapport avec les syndicalistes)

le 04/12/2012 à 6:54
Signaler
Contrairement aux variations instantanées et permanentes du vent et du soleil, les baisses du débit des fleuves durant des phases exceptionnelles de canicule au pire une fois par an sont parfaitement prévisibles plusieurs jours à l'avance ce qui lais...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.