Alstom : l'Etat devient le premier actionnaire et s'allie à General Electric

L'offre de Siemens "s'est heurtée aux règles de la concurrence" édictées par Bruxelles, a expliqué le ministre de l'Economie, Arnaud Montebourg, lors d'une conférence de presse à Bercy.
(Crédits : reuters.com)

L'Etat entrera au capital d'Alstom à hauteur de 20%, en rachetant 2/3 de la participation de Bouygues. Il formera une alliance avec General Electric, qui a été préféré à l'offre commune des concurrents Siemens et Mitsubishi Heavy Industries, a annoncé le ministre de l'Economie Arnaud Montebourg lors d'une conférence de presse vendredi à Bercy.

L'offre de Siemens "s'est heurtée aux règles de la concurrence" édictées par Bruxelles, a expliqué Montebourg, qui a qualifié Bruxelles de "principal obstacle à la création de champions européens".

L'Etat principal actionnaire

L'Etat français deviendra ainsi le principal actionnaire du fleuron industriel français, ce qui lui permettra d'exercer sa "vigilance patriotique", a précisé le ministre.

Arnaud Montebourg a ajouté:

"Une co-entreprise spécifique française dans le nucléaire et la vapeur sera constituée: Alstom sera maintenue dans une alliance à 50/50 dans le nucléaire, la vapeur ainsi que toutes les activités de la transition énergétique. Cette alliance est donc garantie par l'arrivée de l'Etat aux commandes d'Alstom, c'est en quelque sorte l'Etat qui assure l'effectivité, la solidité et la pérennité de cette alliance".

Des "pénalités" si GE ne tient pas ses engagements en matière d'emploi

Le ministre a indiqué avoir envoyé une lettre d'intention au patron de GE Jeff Immelt, lui précisant les conditions de cette alliance. Il a également précisé que, si les engagements de GE sur l'emploi ne sont pas tenus,  il y aura des "pénalités".

La lettre d'intention est en train d'être examinée par M. Immelt et la direction de GE, a indiqué l'entourage du groupe américain.

C'est maintenant au conseil d'administration d'Alstom qu'il reviendra de décider si le groupe entre en négociations exclusives avec GE. Il devra se réunir au plus tard lundi, date de l'expiration de l'offre de l'américain.

Deux offres améliorées sur la table

Après plusieurs semaines de discussions, deux offres, améliorées en fin de semaine, s'opposaient.

General Electric proposait de créer trois co-entreprises à parité (turbines à vapeur, réseaux et énergies renouvelables) avec Alstom, de lui céder son activité de signalisation ferroviaire et de fixer le siège de quatre activités en France. Dans l'alliance dans les turbines à vapeur, le conglomérat américain accordait à l'Etat français un droit de veto assorti de droits de gouvernance. Le montant initial de l'offre de 12,35 milliards d'euros devait probablement être ajusté à la baisse.

Le tandem germano-nippon Siemens-Mitsubishi Heavy Industries avait rehaussé son offre vendredi, proposant 8,2 milliards d'euros en numéraire, contre 7 milliards d'euros dans une première mouture présentée lundi. Siemens mettait aussi à disposition son activité de signalisation (à l'instar de GE) pour la création d'une coentreprise dans "le management de la mobilité".

Une journée de réunions

Vendredi, plus tôt dans la journée, le président de la République, François Hollande, avait reçu à l'Elysée les dirigeants du groupe américain General Electric et du tandem germano-nippon Siemens/Mitsubishi Heavy Industrie (MHI). Après ces deux entretiens, François Hollande avait réuni les ministres de l'Economie Arnaud Montebourg et de l'Energie Ségolène Royal pour un "debriefing de ces réunions".

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 76
à écrit le 23/06/2014 à 11:13
Signaler
cette accord est un moindre mal ?, mais je suis decue car j ai toujour cue que l europe a besoin de plus d independance vis a vis des autre blocs mondios, POUR VRAIMENT AVOIR UN POID PLUS INPORTANT DANS CE CONSERT DES NATIONS???

à écrit le 22/06/2014 à 19:16
Signaler
les discussions ne sont pas finis. Messieurs les journalistes au lieu d'essayer de faire collusion avec l'état via des courbettes dans vos articles SOYEZ objectifs car c'est votre mission si ce n 'est pas votre vocation. Continuez ainsi et les polit...

à écrit le 22/06/2014 à 11:28
Signaler
Le rachat de Alstom par les américains...ou comment devenir locataire dans son propre pays. Bravo. nous vendrons bientôt nos plages comme en Grèce. et ensuite il nous restera que nos yeux pour pleurer.

le 22/06/2014 à 14:35
Signaler
Tout ce que vendent les grecs, c'est leur dette nationale aux autres états de l'UE... Le rachat d'une entreprise privée par des américains ou des chinois est inévitable lorsque celle-ci a fait les frais d'une mauvaise gestion de leurs dirigeants. Dan...

le 22/06/2014 à 15:56
Signaler
Tout à fait Robert! Les ZÉNARQUES (ZÉ pour ZÉRO) ont décidé de briser la France et de la brader. On ne doit plus leur faire confiance! Je vous invite à faire un bilan des privatisations et braderies sur 35ans (par partis politiques). Vous ne serez pa...

à écrit le 22/06/2014 à 11:13
Signaler
Il ne faut pas dite "l'état" , il faut dire le peuple français devient le premier actionnaire ... dont acte . Après est ce un bon choix ? l'avenir le dira mais les expériences passés n'ont prouvées qu'une seule chose : l'incompétence de nos représ...

à écrit le 21/06/2014 à 20:00
Signaler
Lorsqu'on voit comment l'État a toujours géré les entreprises dont il a été actionnaire il y a de quoi s'inquiéter. De plus il nous rabâche, à longueur de journées, qu'il est fauché mais après PSA il entre au capital d'une autre entreprise.

à écrit le 21/06/2014 à 11:37
Signaler
L’État s'engage mais avec quel pognon ? On est fauché ...

le 21/06/2014 à 14:44
Signaler
Avec vos impôts: TVA, IR, ISF, etc

le 21/06/2014 à 16:35
Signaler
Un achat de 1,7 milliards d'euros au prix du marché. A comparer avec des dépenses publiques annuelles de plus de 1000 milliards d'euros (fonctionnaires, santé et surtout retraites des libéraux-libertaires). On n'est pas fauché à ce point, mes ...

à écrit le 21/06/2014 à 10:59
Signaler
Quand je pense que Sarko avait, soit disant, sauvé Alstom. Pas plus compétent que ses successeurs et certainement plus menteur. Et aujourd'hui il dit vouloir revenir et vouloir tout changer. Qui va le croire?

le 21/06/2014 à 16:45
Signaler
Nos politiciens nous mentent depuis toujours. L'AS des AS était Mitterand ! Aujourd'hui ce sont des amateurs qui continuent à ruiner le pays et qui n'ont toujours rien fait pour redresser l'économie du pays. LAMENTABLE

le 21/06/2014 à 18:01
Signaler
C'est bien de taper sur sarkozy mais sur ce cas précis , sarkozy a été plutôt bon L'état a acheté du alstom pour 720 millions d'euro revendu à bouygues à 2 milliards d'euro .

à écrit le 21/06/2014 à 10:57
Signaler
A écouter, l'interview révélatrice du très libéral Devedjian par Askolovitch sur le sujet. Le même qui réclamait l'ouverture indiscriminée du secteur public à la concurrence relève aujourd'hui l'incapacité de l'Etat a créer des synergies entre EDF, ...

à écrit le 21/06/2014 à 10:20
Signaler
pourquoi l'état rentre dans le capital .... ?

le 21/06/2014 à 14:46
Signaler
Probablement pour se goinfrer au passage en creusant la dette des français...

à écrit le 21/06/2014 à 10:18
Signaler
GE ne peut pas accepter cela

à écrit le 21/06/2014 à 10:17
Signaler
Qui supprime les libertés d'entreprendre qui supprime les égalités entre les hommes qui supprime l'opportunité d'un avenir dans leur pays aux nouvelles générations qui supprime les revenus du travail et du capital car ils sont incapables de gère un b...

le 21/06/2014 à 12:11
Signaler
n'importe quoi...

le 22/06/2014 à 11:20
Signaler
c'est pourtant l'exact réalité

à écrit le 21/06/2014 à 10:05
Signaler
Alstom : La validation de l'offre GE n'arrête pas les Plans sociaux dans le groupe malgré les annonces du gouvernement.

à écrit le 21/06/2014 à 9:43
Signaler
Bruxelles, toujours Bruxelles et ses dogmes, toujours "des reformes" mais pas d'adaptation réelle, c'est la centralisation de la décentralisation, c'est la marche forcé vers la colonisation étasunienne!

à écrit le 21/06/2014 à 9:35
Signaler
On peut rappeler au passage , et même Montebourg l'a reconnu, que l'outil industriel d'Alstom Energie se situe a 80% hors de France. Alstom Énergie ne figure pas dans la liste des 100 premiers exportateurs français (source direction des douanes 2013)...

à écrit le 21/06/2014 à 9:26
Signaler
Cette règle de la concurrence est un exemple typique des âneries technocratiques de Bruxelles. Airbus aurait été impossible avec ces règles. Les entreprises européennes vont se faire racheter et démanteler les unes après les autres. Merci l'Europe

à écrit le 21/06/2014 à 9:08
Signaler
Juste une question : l'ensemble GE et Alstom ne serait-il pas en position dominante sur le marché mondial des turbines à gaz ? Si ni les autorités de la concurrence en Europe et USA ne disent rien à ce propos, cela indiquera que les décisions de cel...

à écrit le 21/06/2014 à 8:57
Signaler
au final ge est gagnant non ? avec l'aide de l'état français il aura moins a débourser. Il doit être surpris de ce cadeau inattendu et devrait accepter l'offre sans problème non ?.

à écrit le 21/06/2014 à 7:57
Signaler
Tout ça, ça va être vite rasé par un TAFTA (TTIP) signé et voté par nos traites européens.

à écrit le 21/06/2014 à 7:41
Signaler
Alstom n'était déjà pas rentable, alors maintenant qu'elle a été nationalisée elle va pouvoir taper allègrement dans les caisses de l'état pour combler ses déficits annuels !! Surtout avec des produits aussi économiquement aberrant que le TGV !!! La ...

le 21/06/2014 à 10:19
Signaler
Comme si les activités d'alstom dans le ferroviaire se limitent au TGV... De plus je ne vois pas ce qu'il y a "d'aberrant" dans le TGV !

à écrit le 21/06/2014 à 7:15
Signaler
Et à quel prix il va racheter la participation à Bouygues copain de sarko...et montebourg..???.trop fort ce bouygues....au fait...qui paye tout ca???? Les politiques vont investir leur argent...surtout pas il prefere singapour

le 21/06/2014 à 10:23
Signaler
et surtout : a quoi servent ces 210 %..pour les activités nucléaires, il y la golden share. et comme on les rachetè à Bouygues, on apporte pas de cash à la boite . donc , etre minoritaire -le pleus important des minoritaires, certes, pour quoi fai...

à écrit le 21/06/2014 à 4:43
Signaler
Bonne nouvelle!L'état nous avait caché qu'il avait du pognon.On va pouvoir se pencher sur les hausses de retraite et des salaires de la fonction publique.

à écrit le 21/06/2014 à 1:47
Signaler
Ce gouvernement est bien un gouvernement atlantiste, dans la droite lignée du gouvernement sarkozy ! Lorsqu’il s’agit de traiter des dossiers cruciaux (car l’énergie est un sujet crucial avec la fin des énergies fossiles à préparer), nous faisons app...

à écrit le 20/06/2014 à 23:33
Signaler
C'est la dictature de gouvernants incompétents qui prennent de l'argent sans compter et qui continue à creuser la dette qui est déjà abyssale. Nous avons de vrais incompétents aux gouvernements. Il faut les virer le plus rapidement possible our arrêt...

à écrit le 20/06/2014 à 22:10
Signaler
L'état est ridicule..

à écrit le 20/06/2014 à 19:44
Signaler
Bravo Montebourg. Finalement l'Etat français a agit comme le font les Chinois, les Indiens ou les Brésiliens. Il a fait monté les enchères pour avoir la proposition qu'il jugeait la plus intéressante, et ça a marché! Pour une fois on le réalisme l'em...

le 20/06/2014 à 20:35
Signaler
avec quel pognon??? le réalisme a un coût de 1.7 MILLIARD pour un pays en ruine, 2000 MILLIARDS de dettes publiques, 4% de déficit public, 3.5 MILLIONS de chômeurs et vous êtes satisfait?? heureusement que toutes les entreprises ne sont pas gérées pa...

le 20/06/2014 à 20:59
Signaler
Faire monter les enchères puis faire payer l'Etat. Curieuse conception du patriotisme. Alors que l'Etat, mauvais gestionnaire par nature, devrait se désengager pour se concentrer sur ses missions régaliennes, la décision correspondant à la nature in...

le 20/06/2014 à 22:31
Signaler
si GE investi 12 milliards c'est qu'ils vont les récupérer un jour. L'état français récupèrera ses 2 Mi aussi ....1 jour

le 20/06/2014 à 22:49
Signaler
La première mission régalienne de l'état est de frapper monnaie !!!

le 21/06/2014 à 9:19
Signaler
L'état avait vendu 21 % d'Alstom pour 2,1 G€ après l'avoir redressé et rachèterait 20 % pour 1,7 G€ à la valorisation actuelle. Cela ferait déjà un bénéfice de quelques centaines de M€. Sinon, faut pas s'inquiéter, ce sera la caisse des dépôts ou une...

le 21/06/2014 à 9:34
Signaler
Entièrement d'accord. De toute façon il faut bien que les milliards du Livret A servent à quelque chose au lieu de financer des HLM. Pour une fois, j'approuve ce que fait ce gouvernement!

le 21/06/2014 à 16:44
Signaler
La première mission de l'état est d'assainir le pays et de relancer l'économie. Rien de tout cela n'est fait car nous avons des politiciens qui chassent le bulletin de vote et nous n'avons plus d'Homme d'Etat qui souhaite donner un avenir aux nouvell...

à écrit le 20/06/2014 à 19:35
Signaler
il faut sauver Alsrtom, les cheminots, les fonctionnaires, et tous les in-services publics !

le 20/06/2014 à 19:46
Signaler
Par contre on ne peut plus rien pour vous!

le 20/06/2014 à 20:36
Signaler
vous n'aimez pas la vérité ou vous ne la comprenez pas,. Ah les deux , docteur.....

le 21/06/2014 à 7:57
Signaler
GRINGO fait partie du dernier carré de 10% d français qui croient encore que HOLLANDE et MONTEBOURG vont sauver le pays de la banqueroute, Il est toujours possible de réver.......

à écrit le 20/06/2014 à 19:32
Signaler
Pour s'est heurté? Siemens ne respectait tout simplement pas les règles ... Et Arnaud s'est rendu compte qu'on ne pouvait pas détourner les lois à sa guise.

à écrit le 20/06/2014 à 19:24
Signaler
L'état acheté 20%? Et ou prend-il l'argent? La France n'en a plus! A moins qu'une petite taxe, appelée taxe Alsthom ou taxe Montebourg, vienne se surajouter aux autres!

le 20/06/2014 à 19:49
Signaler
L’État emprunte à moins de 2% pour acheter des titres qui vont lui rapporter au moins 4%... sans compter les impacts positifs sur l’économie, et le futur du pays. Une bonne opération financière mais aussi économique.

le 20/06/2014 à 20:39
Signaler
Ce que vous dites est FAUX. Expliquez moi les 4%, si BENEFICES alors dividendes et 4%% (de où???) tout dépend dans les statuts du premier dividende et éventuellement d'un superdividende. Ne racontez pas des choses sur des éléments que vous ne maîtris...

le 21/06/2014 à 9:15
Signaler
La valorisation boursière de Alstom étant faible actuellement, déjà l'état va récupérer avec l'augmentation de cette valorisation. Pour rappel, Alstom soit disant en déconfiture fait 550 M€ de bénéfice cette année (soit 2,5 % de bénéfices) et 800 M€ ...

le 21/06/2014 à 9:30
Signaler
Premièrement vous dites n'importe quoi; Deuxièmement il me semble pas qu'une décision qui consiste a augmenter encore la dette publique soit de bonne gestion quand on sait que l'on se dirige tout droit vers un ratio de 100% de dette/pib

le 21/06/2014 à 9:58
Signaler
"La valorisation boursière de Alstom étant faible actuellement" ??? 29.47€ cours le plus élevé depuis deux ans. Donc quant au FSI ou autres organismes qui les finance?? hormis des fonds publics donc nos impôts??

le 21/06/2014 à 10:44
Signaler
oui, elle est failble ! regarde sur une plus grande périod

à écrit le 20/06/2014 à 19:18
Signaler
Si l'état entre dans le capital, alors Alsthom est fichu: les exemples sont nombreux!

le 20/06/2014 à 19:29
Signaler
.... me prouver qu'un truc d'état à gagner du fric ..... c'est pas gagné .... loooooooooooooool

le 20/06/2014 à 19:30
Signaler
... c'est notre fric qui part en fumée !!!!!!!!!!!!!!!!!!

le 20/06/2014 à 19:51
Signaler
C'est plutôt l'inverse. Notre cac 40 est constitué majoritairement d'anciennes entreprises publiques.

le 20/06/2014 à 21:00
Signaler
Elles sont devenues rentables losque l'état s'est retiré!

le 21/06/2014 à 16:25
Signaler
Et eads ça marche mal?

à écrit le 20/06/2014 à 19:17
Signaler
Contrairement à ce qu'affirme Montebourg, pour se dédouaner, Bruxelles aurait certainement préfère l'alliance avec Siemens, pour un renouveau de l'industrie européenne. Cela avait d'ailleurs déjà été annoncé.

le 20/06/2014 à 19:49
Signaler
ça fait bail que les Allemands jouent perso. Ils se moquent des stratégies européennes, coopératives j'entends. Si c'est une Europe dominée par l'Allemagne, là ils sont ok. L'Etat a fait un très bon choix avec GE, un partenaire ancien qui investit be...

à écrit le 20/06/2014 à 19:02
Signaler
M Montebourg devrait être beaucoup plus humble, et ne pas s'abriter derrère de fauses explications.Après avoir conspué G.E., il accepter l'offre de cette société.......Comment l'état français peut-il investir dans une entreprise en plein désastre.......

le 20/06/2014 à 19:15
Signaler
Alstom est une bonne entreprise, GE est une bonne entreprise, la France est un bon pays, alors ça devrait faire une bonne co-entreprise. Gageons que ceci permette de tracer des lignes sur les partenariats public-privé dans la ré industrialisation ind...

le 20/06/2014 à 19:32
Signaler
De quel désastre parlez vous? L'entreprise a certes besoin de cash pour se développer, mais on est loin de la banqueroute. Pour rappel, Alstom a 50 milliard d'euros de carnet de commande

le 21/06/2014 à 9:12
Signaler
Je n'ai jamais vu une entreprise en plain désastre faisant 550 M€ de bénéfices. C'est certes en baisse et il y aurait parait-il des problèmes de liquidités (mais n'est-ce pas juste une rumeur ?), mais c'est loin du désastre. Autant arrêter de distrib...

le 21/06/2014 à 10:42
Signaler
public-privé : ? lorsque l'état ( c'est pas encore fait) entrera a 20% dans la capital d'Alstom, il n'aura même pas la minorité de blocage qui est a 25%. Tous cela permet juste a Bouygues de sortir gentiment du capital

à écrit le 20/06/2014 à 19:02
Signaler
j'ai mangé mon chapeau ... mais cette alliance avec l' américain est mieux qu'a 3 (n'en déplaise à François) !!!!!!!!!!!!!

à écrit le 20/06/2014 à 18:52
Signaler
L'etatisme de Montebourg pu!

à écrit le 20/06/2014 à 18:41
Signaler
Il serait temps maintenant de se poser la question des politiques industrielles...

à écrit le 20/06/2014 à 18:36
Signaler
L'état fRançais au capital : vendre dès l'ouverture lundi car cette entreprise (comme ce pays) est foutue !

le 20/06/2014 à 18:49
Signaler
Il y a des millions d'actionnaires de GDF ou d'EDF et ils ne s'en plaignent pas.

le 20/06/2014 à 19:52
Signaler
Je suis acheteur!

le 21/06/2014 à 7:57
Signaler
Les actionnaires d'EDF ... -6 ou 7 % apres la phrase de Royale

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.