Comment innover contre le gaspillage de l'eau

 |  | 125 mots
Lecture 1 min.
(Crédits : © Lucy Nicholson / Reuters)
[Replay FutureMag] La Tribune publie pendant l'été des extraits issus de l'émission "FutureMag", diffusée sur Arte. Aujourd'hui, comment innover contre le gaspillage de l'eau

L'eau est une denrée de plus en plus rare, qu'on continue pourtant à gaspiler largement. Premier responsable : l'agriculture. Alors pour lutter contre le fait que 90% de l'eau utilisée pour arroser les plantes part directement dans le sol sans être absorbée, des entrepreneurs ont inventé une façon de retenir l'eau à la racine : des hydrorétenteurs.

Ces granulés fonctionnent comme des garde-manger pour les plantes et sont riches en éléments nutritifs. Des récoltes plus fertiles et de meilleure qualité, avec moins de gaspillage, que demander de plus ? FUTURE part enquêter.

>>> Pour aller plus loin...

_____

>>> Suivez FutureMag sur le site de l'émission
sur
 Twitter @FutureMagfr et sur Facebook

FutureMag

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/08/2015 à 22:15 :
Ne pas oublier de mettre sur chaque robinet des limiteurs de débit de type "spray" d'1,7 litre / minute de débit. Cà permet plus de 75% d'économie d'eau et plus de 60% d'économie d'énergie pour la chauffer. Sur la planète çà correspondrait à plusieurs centaines de milliards de m3 d'eau ! Sur la douche on obtient 2,8 litres par minute désormais avec le système développé par Nebia en Californie disponible prochainement. Chacun peut progresser facilement mais peu le font.
a écrit le 24/08/2015 à 17:30 :
Bref, une version moderne mais peut être pas bio du "paillis" que nos anciens mettaient dans les champs pour éviter l'évapotranspiration. Par exemple, au pied des plants de tomates. J'ai remplacé ce truc de mon grand père par une bouteille plastique percée, ou des écorces, mais c'est moins joli et pas très naturel. Et pas pratique pour les champs de maïs ou de colza ;(
Espérons que ce nouveau produit ne soit pas un polluant chimique de plus, et qu'il permette de réelles économies d'eau. Si c'est le cas, pourquoi pas ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :