Energies renouvelables : « Ce n'est pas l'argent qui nous limite, c'est la capacité à trouver des projets » (Patrick Pouyanné, TotalEnergies)

Passé sur le gril des questions des députés de la commission des Affaires étrangères, le patron de TotalEnergies a répondu, coup par coup, aux critiques visant la stratégie de la multinationale. Accusé de ne pas investir suffisamment dans les énergies renouvelables, Patrick Pouyanné affirme que l'accélération sur ce domaine n'est pas une question d'argent, mais d'espaces disponibles et de personnes qualifiées. Il a justifié la poursuite de ses investissements dans le pétrole, par l'absence de baisse de la demande mondiale et considère que le rapport de l'AIE n'est « pas une bible ». Le dirigeant a aussi défendu sa stratégie de croissance dans le GNL, qui, bien qu'étant moins polluant que le charbon, reste une énergie fossile.
« Avec 4 milliards en une année, nous faisons partie des cinq plus gros investisseurs au monde dans les énergies renouvelables », affirme le patron de TotalEnergies.
« Avec 4 milliards en une année, nous faisons partie des cinq plus gros investisseurs au monde dans les énergies renouvelables », affirme le patron de TotalEnergies. (Crédits : REUTERS/Charles Platiau)

Les énergies renouvelables, « ce n'est pas une question d'argent, mais une question de trouver des projets. Il faut trouver l'espace et il faut beaucoup d'équipes », a lancé Patrick Pouyanné, le PDG de TotalEnergies, devant les députés de la commission des Affaires étrangères de l'Assemblée nationale, qui se réunissaient ce mercredi 9 novembre.

L'homme, aux manettes du groupe depuis près de huit ans et devenu une figure publique très clivante, fait l'objet de nombreuses critiques sur sa stratégie climatique et environnementale. Alors que la 27e conférence mondiale sur le climat se tient actuellement en Egypte, la major pétro-gazière est notamment accusée par l'ONG Greenpeace de sous-évaluer son bilan carbone. « Nous irons devant les tribunaux. Ce sont des mensonges qui atteignent notre réputation et qui sont graves pour une société cotée », a indiqué Patrick Pouyanné, visiblement très agacé. La multinationale est aussi décriée pour son vaste projet pétrolier en Ouganda et Tanzanie.

Lire aussiComment TotalEnergies bâtit son nouvel empire mondial

Accusé de ne pas investir davantage dans les énergies renouvelables (en 2022, TotalEnergies a investi 4 milliards de dollars dans les énergies propres, mais a aussi versé quelque 17 milliards d'euros à ses actionnaires), le dirigeant a répondu que « ce n'est pas l'argent qui nous limite, mais notre capacité à trouver les projets, à les faire, et les développer ».

Bientôt 6 milliards de dollars dans les énergies propres

« Nous sommes passés de 1 à 4 milliards de dollars [d'investissements annuels dans les énergies décarbonées, ndlr] en trois ans. (...) Quel groupe français investit plus que nous dans les énergies renouvelables ? 4 milliards en une année, nous faisons partie des cinq plus gros investisseurs au monde dans les énergies renouvelables. Ce n'est pas les milliards [qui manquent, ndlr], mais les hommes et les femmes que nous avons besoin de recruter et de former », a-t-il assuré.

10% des effectifs du groupe, soit 10.000 personnes, travaillent aujourd'hui dans ce secteur. Le groupe français revendique 16 gigawatts (GW) de capacités installées à la fin de l'année et vise les 22 GW pour 2023. Ses investissements annuels devraient rapidement grimper à 6 milliards de dollars. TotalEnergies estime, par ailleurs, que l'électricité représentera 20% de sa production d'énergie en 2030, puis 50% en 2050. La multinationale s'est fixée pour objectif d'être dans le top 5 des producteurs d'énergies renouvelables en 2030 avec une centaine de gigawatts de capacité installée.

Pour atteindre cette cible, TotalEnergies a largement investi aux Etats-Unis où il affirme être devenu « le numéro 5 américain des renouvelables ». Sur ce terrain, le groupe a également investi en Inde et, la semaine dernière, a pris une participation significative dans un développeur éolien brésilien. Concernant le volet hydrogène vert, Patrick Pouyanné a indiqué prendre des positions au Chili et en Mauritanie.

Encore 12 milliards de dollars dans les énergies fossiles

Malgré ces investissements colossaux et incontestables sur le terrain des énergies propres, la multinationale continue d'investir 12 milliards de dollars par an dans les hydrocarbures. Dans le détail, l'entreprise investit 7 milliards de dollars pour maintenir ses infrastructures existantes et 5 milliards dans de nouveaux projets et notamment dans le Gaz naturel liquéfié (GNL). Malgré ces investissements, TotalEnergies explique ne pas augmenter sa production de pétrole, mais simplement la maintenir pour répondre à une demande qui ne diminue pas. « Nous avons décidé d'une stratégie : maintenir la production de pétrole et ne plus la faire croître », souligne le patron.

Reste que dans un rapport très remarqué publié au printemps 2021, l'Agence internationale de l'énergie (AIE) avait appelé à l'arrêt de tous nouveaux investissements dans de nouvelles installations pétrolières et gazières (hormis les projets qui ont déjà été approuvés) afin d'atteindre la neutralité carbone en 2050. Pour l'AIE, cet appel avait constitué un changement de doctrine radical, après avoir soutenu pendant des années l'industrie des hydrocarbures.

Le rapport de l'AIE n'est « pas une bible »

Interrogé sur ce point par la députée de la Somme Barbara Pompili, par ailleurs ex-ministre de la Transition écologique, Patrick Pouyanné a affirmé qu'à « ce stade, il n'y avait pas de nouveaux projets, qui n'étaient pas déjà lancés en 2021 ». Pour autant, le patron n'adhère pas du tout au revirement brutal de l'AIE.

« Je suis en désaccord avec le scénario de l'AIE, qui est faux. Celui-ci se base sur une trajectoire de baisse de la demande de pétrole de 4% par an. Or la demande ne baisse pas de 4% par an. Nous ne nous inscrivons pas dans le scénario de l'AIE. Ce n'est pas une bible. Le rapport du Giec recense 70 trajectoires différentes pour atteindre la neutralité carbone et on a décidé d'en prendre une seule qui est linéaire et décroissante, mais la planète n'est pas linéaire », a-t-il fustigé.

Maintien d'un contrat russe pour le « bien-être » de l'Europe

Si TotalEnergies ne prévoit pas de croître dans le pétrole, la compagnie entend, en revanche, accélérer dans le gaz et plus particulièrement dans le GNL, secteur dans lequel la major revendique la troisième place mondiale. Or, le gaz naturel reste une énergie fossile émettrice de carbone. « 95% de nos clients qui achètent du GNL c'est pour substituer du gaz au charbon pour produire de l'électricité. Une centrale à gaz émet deux fois moins qu'une centrale au charbon », défend Patrick Pouyanné, pour qui le gaz constitue « une énergie de transition » et « un apport positif » pour « les 20 prochaines années ».

Il a, par ailleurs, défendu le maintien du contrat de GNL conclu par son groupe avec la Russie, affirmant qu'il servait avant tout au « bien-être » des Européens. Ce contrat est « uniquement justifié par la responsabilité d'amener du GNL en Europe », a-t-il souligné.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 25
à écrit le 12/11/2022 à 18:04
Signaler
Bonjour, Je possède une maison de famille en Vendée, quand j'étais tout petit j'avais le droit de voir la mer 180 degrés comme mes ancêtres 200 ans avant. Depuis l'immigration parigote a tout détruit, si on remplaçait le béton inutile par des eoli...

à écrit le 11/11/2022 à 12:31
Signaler
Les anti ceci ou cela : ne vous en déplaise les éoliennes sont la solution - et pas la seule- dans un mix énergétique … étonnant qu en France on doit aussi rétrograde comme à l époque de l émergence du train - ce qui explique que notre pays est cel...

à écrit le 11/11/2022 à 10:47
Signaler
Je souhaite équiper ma maison d'une climatisation autonome solaire 24v par exemple.il est évident que climatisation et soleil peuvent marcher ensemble sur toutes les constructions.

à écrit le 11/11/2022 à 10:45
Signaler
Je souhaite équiper ma maison d'une climatisation autonome solaire 24v par exemple.il est évident que climatisation et soleil peuvent marcher ensemble sur toutes les constructions.

à écrit le 11/11/2022 à 10:40
Signaler
Bonjour, Déjà remettre en fonction les moulins à eau de toutes les rivières seule énergie dispo avant la vapeur. J'ai été visiter un moulin classique sur le loir avant sa vente, donc bief écluse et grande roue en bois rénovée, la puissance dispo in...

le 12/11/2022 à 16:25
Signaler
Le débit de l'eau varie en fonction des saisons et la production avec qui n'est pas toujours suffisante à des activités de production ; moulin à blé ou à huile de noix, scierie .A l'époque où ils étaient en service ceux qui avaient des moulins le s...

à écrit le 10/11/2022 à 15:46
Signaler
Bonjour, Chaque fois qu'on parle d'énergie renouvelable, remonte l'obsession anti éoliennes, perso ça ne me gène pas, c'est même assez esthétique et vivant, seul truc dommage, à cause de personnes malembouchees, elles se retrouvent souvent en ...

le 10/11/2022 à 17:07
Signaler
Quand vous aurez comme moi des éoliennes de plus de 180m de haut juste en face de vos fenêtres à moins de 1000m vous changerez peut-être d'avis. Je n'est pas choisi d'habiter à la campagne pour avoir son et lumière en permanence et pour un intérêt gé...

le 10/11/2022 à 22:56
Signaler
On est heureux de savoir qu'on pourra vous implanter quelques éoliennes autour de votre maison.

à écrit le 10/11/2022 à 10:18
Signaler
LOL ! Avec le second domaine maritime du monde ! Ah merci de prouver sans cesse ce que je dis mais je vous garantie que vous n'y êtes pas obligés hein, pensez à mon moral svp !

à écrit le 10/11/2022 à 9:58
Signaler
L'argent n'est sans doute pas un problème, mais ce manque de projet va les pousser à faire n'importe quoi, n'importe où pour rentabiliser... en jouant avec des moyens peu recommandables !

le 10/11/2022 à 14:11
Signaler
Pouyanné avec son fric de Total profère des discours inadmissibles ( Trop d'argent !!!! pas assez d'idée et d'intelligence et de vue sur la société ) il faut le virer ! c'est pas possible ! srg C

le 10/11/2022 à 18:44
Signaler
@ S. Colas : Vous voulez le virer ? Mais de quel droit ? Etes vous actionnaire de Total ? Alors toujours le réflexe ultra gauchiste de vouloir s'approprier le bien des autres. Sachez que Pouyanné a la confiance des actionnaires c.à.d. des propriétair...

à écrit le 10/11/2022 à 9:44
Signaler
Les énergies renouvelables ne peuvent fonctionner qui si elles sont adossées à de puissantes centrales pilotables, hors là on fait quoi..

le 10/11/2022 à 9:56
Signaler
Ces centrale n'ont rien a voir, c'est le dimensionnement des câble électriques qui a l'origine étaient dimensionné du producteur très grosse section vers les utilisateur très petite sections. Là on souhaite que tous soit et producteur et consommateur...

le 10/11/2022 à 13:33
Signaler
regaedez le Bresil. 60% d hydroelectrique et 10% eolien,30% biomasse. Ça marche tres bien sans le nucleaire (1 centrale nucleaire a Angra del rei). Le Bresil produit 630 Twh (2019). La France produit 510 Twh (2020)

le 12/11/2022 à 12:30
Signaler
30% d'électricité-biomasse au Brésil: c'est l'Amazonie qu'on détruit. Hydroélectricité : l'Amazone est le fleuve de plus grand débit du monde. A quoi cela sert-il de proposer ce types de références. Chacun avec ses moyens dans l'objectif de ne plus r...

à écrit le 10/11/2022 à 9:32
Signaler
Il cherche des idées, il peut toujours demander à Repsol, Shell, ...et Global Bioenergies.

à écrit le 10/11/2022 à 8:40
Signaler
j'ai visualisé l'intégralité de l'audition de P. Pouyanné qui est disponible sur le net. Le niveau de certains parlementaires est déplorable sur de nombreux plans et notamment énergétique. Les réponses parfois savoureuses de Pouyanné recadrent san...

le 10/11/2022 à 9:52
Signaler
250 Tw de production d'électricité en 1990 500 Tw de production d'électricité en 2020 malgré les progrès techniques et les usines parties dans les pays à la main d'oeuvre pas chère. Comptez vous noyer le pays d'éoliennes (sans l'avis des habitants ...

à écrit le 09/11/2022 à 21:52
Signaler
Offrez le aux particuliers qui l'accepte et laissez les ensuite gagner de l'argent avec et leur toit vous seront autorisé à l'installation.. vous voyez c'est pas la place qui manque mais vos volontés de perdre de l'argent pour l'offrir aux autres le ...

à écrit le 09/11/2022 à 20:30
Signaler
Enfin nos elites ont compris que les arbres ne montent pas jusqu’au ciel...et ce n’est que le début...

à écrit le 09/11/2022 à 20:27
Signaler
L'energie renouvelable est un sujet a prendre au sérieux, c'est l'une des innovations les plus prometteuses

à écrit le 09/11/2022 à 18:57
Signaler
Bonjour, Des projets en énergie renouvelable... Laissé moi réfléchir... Couverture de tous les parking de super marché par des panneaux photovoltaïques aérienne, histoire d'avoir un peux d'ombres en été... Cela me semblerait plus utile que d'abat...

le 09/11/2022 à 19:25
Signaler
Votre réponse montre au moins quelque chose : Vous n'êtes pas un chef d'entreprise et vous ne serez jamais un. Des projets, on peut en trouver autant que l'on veut, mais des projets rentables c'est autre chose. Un chef d'entreprise est responsable de...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.