Gazoduc Nord Stream 2 : Berlin irrité par les menaces de sanctions américaines

 |  | 325 mots
Nord Stream 2 devait permettre de doubler les livraisons directes de gaz russe en Europe occidentale.
Nord Stream 2 devait permettre de doubler les livraisons directes de gaz russe en Europe occidentale. (Crédits : Reuters)
Les Etats-Unis menacent de sanctions toute participation à la mise en service du pipeline Nord Stream 2, projet qui renforce selon eux la dépendance des Européens au gaz russe. Une position qui provoque l'exaspération du gouvernement allemand.

Heiko Maas, le ministre allemand des Affaires étrangères, a déclaré ce lundi avoir exprimé son « mécontentement » à son homologue américain après de nouvelles menaces à l'encontre du port de Sassnitz, pour sa participation dans le projet de gazoduc Nord Stream 2.

Lors d'une conférence de presse à Berlin, le ministre a été interrogé sur une lettre envoyée la semaine dernière...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/08/2020 à 19:55 :
Au moins Trump a le mérite d' afficher clairement sa stratégie :
"Vous êtes ou mes vassaux ou mes ennemis"
Les dirigeants de UE commencent tout juste a s' en rendre compte.
a écrit le 12/08/2020 à 13:45 :
Dans la mesure où la Russie de Poutine est une menace réelle, la position américaine, dans le cadre de l'alliance atlantique, est logique et celle de l'Allemagne absurde.
A tous les laudateurs de Poutine, n'oubliez pas qu'il envoie ses tueurs en Europe pour zigouiller ses opposants, dans la sinistre tradition des dictatures de tout poil depuis Lénine.
Mais la menace pour la paix la plus évidente pour l'instant vient de la Turquie d'Erdogan, elle-même membre de cette alliance, et là on attend toujours cette position américaine.
a écrit le 12/08/2020 à 6:47 :
Comme toujours nos alliée americain souhaitént imposer leur volonté... Malheureursement, je ne suis pas sur de leur intention ...
L'Europe dois se rapprocher de la Russie , seul le commerce rapproche les interêt de chaqu' un á vivre ensemble .... ( sur le meme continents).
L'oncle d'Amérique traitè bien mal ses alliée , cela devrait conduire à un revirement des relation internationale.....
a écrit le 11/08/2020 à 22:38 :
Je crois que c'est une erreur politique majeure que de rejeter la Russie et de lui nuire. Bien sûr, nous aimerions un état plus démocratique et prospère, mais ce n'est pas en allant jusqu'à marcher sur les pieds des russes en Ukraine (mauvais payeurs, voleurs de gaz..), ou en l'empêchant de valoriser le potentiel de son sous-sol, le gaz, en démolissant un bon projet qui fournira de l'énergie, certes fossile, mais très pilotable, complémentaire de l'éolien, aux allemands, que l'on ira vers une zone économique prospère et stable. Tout ce que fait M.Poutine pour stabiliser son pays est positif pour les européens, n'en doutez pas.
a écrit le 11/08/2020 à 11:58 :
L'analyse du cas Allemagne est intéressante à plusieurs titres et elle devrait faire réfléchir nos gouvernements actuel et futurs. Elle a abandonné son nucléaire pour répondre au dicta des verts. donc que reste-t-il, le charbon et le Gaz. Le charbon elle exploite ses propres gisements mais quid de la pollution. Le Gaz, elle dépend du bon vouloir Russe. Elle achète de l'énergie électrique à ses voisins. Conclusion complètement dépendante et aucune souveraineté, en termes de géopolitique c'est très mauvais. J'ose espérer que nos gouvernements ne vont pas faire la même erreur car la dictature écologiste est extrêmement dangereuse.
Réponse de le 13/08/2020 à 16:02 :
C'est pénible tous ces gens qui parlent de "dictature" écologiste. Les mots ont un sens.
a écrit le 11/08/2020 à 10:17 :
Citation
"L'Allemagne, principale bénéficiaire de ce projet, voit dans le gazoduc russe une source d'énergie stable"
A mon humble avis, l'Allemagne n'est pas la seule bénéficiaire de ce projet qui est nécessaire pour notre approvisionnement sur mais aussi en quantité de gaz.

Un accord sera trouvé avec nos amis américains et russes, ce n'est qu'une question de temps.

Il semble me souvenir, mais je peux me tromper, que l'Europe avait ignoré les foudres du Président Ronald Reagan lors de la construction du premier gazoduc.
Cordialement
a écrit le 11/08/2020 à 8:07 :
ah ben si l'europe n'est pas dependante du gaz americain, ou va le monde
deja que l'europe n'a pas le droit d'etre dependante du petrole iranien!
je pense que par retour une petite menace sur la menace, apres avoir rappele que l'europe c'est 400 millions de personnes avec un pib/capita plus gros qu'aux etats unis, et que ca serait dommage que les entreprises americaines y soient sanctionnees, ca peut le faire
Réponse de le 11/08/2020 à 17:48 :
Je suis d'accord avec Churchill... si seulement l'Europe s'unissait plutôt que de tirer chacun à soi la couverture. Prenons nous aussi des sanctions sur les sanctions...
Réponse de le 11/08/2020 à 23:37 :
Après avoir pactisé avec les Nazis, les vichystes ont sauvé leur peau en pactisant avec les USA à la fin de la seconde guerre mondiale. Je pense que la soumission inconditionnelle de l'Europe aux USA vient de là, sinon comment des vichystes auraient-il pu récupérer le pouvoir à Paris ?
a écrit le 11/08/2020 à 0:07 :
On ne peut pas reprocher aux US une certaine cohérence géostratégique.
Puisque l'Europe s'est clairement prononcée au fil des ans, avec l'Allemagne comme chef de file, pour le maintien du bouclier américain et la prééminence de l'OTAN ds la défense européenne ( les récentes déclarations de Merkel comme présidente tournante de l'UE, ont été très claires sur ce sujet) , toute orientation de sa part visant à conforter ou amplifier ses liens économiques avec l'ours russe, hégémonique et impérialiste depuis plus d'1/2 siècle, ne peut aux yeux de Washington que renforcer sa puissance militaire et sa capacité de nuisance par la menace de sa main mise potentielle sur tte la zone Est de l'Europe, comme l'annexion de la Crimée en 2014 et la partition de l'Ukraine qui a suivi, l'ont montré.
a écrit le 10/08/2020 à 19:11 :
Les Américains ne sont déjà pas trop apprécié dans le Monde. Avec Trump, ça confine au sublime !
Le gaz Naturel de Poutine ne pue pas plus que le gaz de schistes américain de Trump. Un gazoduc polluera toujours moins qu'une myriade de méthaniers propulsés au fioul lourd dans l'Atlantique.
a écrit le 10/08/2020 à 19:00 :
Les Américains ne sont déjà pas trop apprécié dans le Monde. Avec Trump, ça confine au sublime !
Le gaz Naturel de Poutine ne pue pas plus que le gaz de schistes américain de Trump. Un gazoduc polluera toujours moins qu'une myriade de méthaniers propulsés au fioul lourd dans l'Atlantique.
a écrit le 10/08/2020 à 18:45 :
Les USA s'isolent de leurs alliés qui n’hésiterons pas à se retourner contre eux le jours venu. Après tout, l’Angleterre s'est bien opposée à l'Europe au pire moment...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :