Le fonds Ardian, "soutenu" par Suez, "intéressé" pour racheter les parts d'Engie convoitées par Veolia

 |  | 408 mots
Lecture 2 min.
Suez, qui s'oppose avec force à la manœuvre de son concurrent direct, n'a pas réagi à l'annonce d'accord préliminaire entre Engie et Veolia.
Suez, qui s'oppose avec force à la manœuvre de son concurrent direct, n'a pas réagi à l'annonce d'accord préliminaire entre Engie et Veolia. (Crédits : STEPHANE MAHE)
Arguant du "soutien" du conseil d'administration de Suez, le fonds français Ardian veut "constituer un consortium d'investisseurs institutionnels privés et publics à dominante française pour réaliser" le projet de rachat des parts de Engie. Mercredi soir, ce dernier a accepté l'offre de Veolia, tout en lui demandant un délai de cinq jours pour peaufiner les détails de l'opération.

Le fonds français Ardian a annoncé ce jeudi vouloir constituer un consortium d'investisseurs pour racheter à Engie ses 29,9% dans Suez, une participation déjà convoitée par Veolia dont l'offre à 3,4 milliards d'euros a été accueillie "favorablement" par le groupe énergétique mercredi soir.

Arguant du "soutien" du conseil d'administration de Suez et de l'administrateur représentant les salariés, Ardian a indiqué dans un communiqué avoir fait part à Engie de son "intérêt" pour ses parts détenues dans le géant des services à l'environnement.

"Ardian souhaite constituer un consortium d'investisseurs institutionnels privés et publics, à dominante française, pour réaliser ce projet et lancer une offre publique amicale", précise-t-il dans son communiqué.

Le groupe Suez a confirmé jeudi son "soutien" à la démarche du fonds. Suez avait été jusqu'à présent incapable de monter une offre alternative avec des investisseurs afin de conserver son indépendance.

L'offre de Veolia acceptée par Engie

Mercredi soir, la perspective d'un accord entre Veolia et Engie sur la vente des parts de ce dernier dans Suez s'était toutefois rapprochée, les deux groupes se donnant néanmoins jusqu'à lundi pour peaufiner les détails d'une transaction à 3,4 milliards d'euros.

À l'issue d'un long conseil d'administration, quelques heures avant l'expiration de l'offre de Veolia, l'énergéticien avait dit accueillir "favorablement" les termes améliorés de celle-ci pour les 29,9% du capital de Suez qu'il détient.

Engie avait cependant demandé à Veolia "d'étendre la validité de sa nouvelle offre jusqu'au 5 octobre 2020 afin que Veolia formalise son engagement inconditionnel de ne pas lancer d'offre publique d'achat qui ne soit pas amicale", une demande qui a été acceptée.

Suez, qui s'oppose avec force à la manœuvre de son concurrent direct, a également indiqué jeudi avoir "pris note des communiqués diffusés le 30 septembre par Engie et Veolia, notamment en ce qui concerne le report de l'offre de Veolia au 5 octobre", et 
avoir l'intention de "travailler activement dans ce cadre, dans un esprit de dialogue ouvert recommandé par le Ministre de l'Economie, des Finances et de la Relance".

Lire aussi : Suez: rater l'offre de Veolia serait une "lourde responsabilité" (Clamadieu, Engie)

Le fonds Ardian indique "gérer et/ou conseiller" pour 100 milliards de dollars d'investissements privés en Europe, en Amérique et en Asie. La société, historiquement liée à l'assureur Axa, est majoritairement détenue par ses salariés.

Lire aussi : L'affaire Veolia/Suez en six actes

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/10/2020 à 11:47 :
Acheter par un fond financier pour d'ici quelques années etre revendu à un groupe étranger mais d'ici là suez aura changé plusieurs fois de nom et finira comme alsthom englouti par un groupe qui portera peut d'interet aux salariés , mais d'ici là beaucoup d'argent aura transité dans quelques poches de gros financiers ...
a écrit le 01/10/2020 à 9:56 :
Offre à privilégier. Vendre Suez à Veolia c'est créé un problème majeur de concurrence préjudiciable à notre facture d'eau et une casse sociale généralisée.
Il faut suivre l'avis du conseil de Suez mais surtout des salariés. Il ne peut exister de fusion hostile favorable aux salariés...!
Il faut que l'Etat joue son rôle et favorise cette offre contre celle de Veolia
a écrit le 01/10/2020 à 9:42 :
Veolia ou Ardian? On pourrait arguer que Black Rock à une position significative dans Veolia.
Ardian serait plus "Français".
Le fonds du problème est quand même : ce rachat...pour quoi faire ?
a écrit le 01/10/2020 à 8:39 :
La finance ou les comptes d'apothicaire. Comment font ces gens pour faire des métiers aussi ennuyant, ha oui c'est vrai ils gagnent beaucoup d'argent mais c'est tout par contre.

Hé ho ? Ya encore de la vie là haut ?
Réponse de le 01/10/2020 à 16:27 :
Une large majorité de Français fait un métier peu épanouissant voire ennuyant et en prime gagne de quoi vivre sans plus ,donc lesquels sont les plus à plaindre?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :