Technip : vers la suppression de 330 emplois en France ?

 |  | 200 mots
Selon le PDG, Thierry Pilenko, les salariés ne représentent désormais plus que de 12% à 13% des effectifs.
Selon le PDG, Thierry Pilenko, les salariés ne représentent désormais plus "que de 12% à 13% des effectifs". (Crédits : © Ismail Zetouni / Reuters)
Les salariés français du groupe pétrolier seraient concernés par le plan de restructuration annoncé en juillet. Les prestataires, non pris en compte dans ce chiffre, pourraient également être impactés.

Le plan de restructuration de Technip annoncé par le groupe pétrolier en juillet passera par la France. Au maximum, 330 emplois maximum vont disparaître, rapporte jeudi 5 novembre Les Échos, citant une annonce faite aux représentants syndicaux.

Le groupe français a annoncé début juillet un plan de restructuration qui prévoit la suppression de 6.000 emplois, soit plus de 15% de ses effectifs, afin de faire face à un environnement plus difficile du marché pétrolier et gazier, lié notamment à la forte baisse des prix du pétrole.

     Lire La baisse prolongée du pétrole pousse BP à couper à nouveau dans ses investissements

Les prestataires pourraient également être impactés

"Ces chiffres pourraient toutefois se révéler plus élevés, car ils n'incluent que les salariés en contrats à durée indéterminée de Technip, et non les personnels 'contractés', c'est-à-dire les salariés employés par des prestataires et détachés chez Technip sur des projets", écrit le quotidien.

Selon le PDG, Thierry Pilenko, les salariés ne représentent désormais plus "que de 12% à 13% des effectifs", ajoute le journal.

Personne n'était joignable dans l'immédiat chez Technip pour un commentaire.

(avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :