Petroplus : le repreneur soutenu par Montebourg jette l'éponge

 |   |  544  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le conseil d'administration de la société égyptienne Arabiyya Lel Istithmaraat International a décidé de renoncer au projet de reprise de la raffinerie Petroplus de Petit-Couronne (Seine-Maritime), a annoncé ce vendredi son représentant en France.

L'espoir égyptien s'envole. Le conseil d'administration de la société égyptienne Arabiyya Lel Istithmaraat International - potentiel repreneur de la raffinerie Petroplus de Petit-Couronne (Seine-Maritime) - a annoncé son désistement vendredi par la voix de son représentant en France. Le président de la société égyptienne, Mohammed Metwalli, "informe que le conseil d'administration de sa société a pris la décision, le 6 mars dernier, de ne pas poursuivre l'étude de la reprise des actifs industriels et commerciaux du groupe Petroplus", a précisé vendredi dans un communiqué son représentant, Michel Billard de la Motte.

Une reprise jugée trop complexe

Mohammed Metwalli "tient à remercier vivement les pouvoirs publics français de leur soutien et de l'efficacité des moyens mis en oeuvre tout le long de l'étude de cette reprise". "Cette décision négative est motivée par la grande complexité de cette reprise dans le cadre de la phase judiciaire actuelle et du peu de temps qui lui est imparti - compte tenu de son entrée tardive dans le processus - pour en maîtriser les risques et présenter un projet industriel viable", précise le communiqué.

L'offre égyptienne, jugée "sérieuse et financée" en février

Début février, le ministre du Redressement productif avait annoncé que le gouvernement avait "décidé de s'engager derrière" cette offre. Arnaud Montebourg avait qualifié le dossier "de bonne qualité, d'un groupe égyptien qui a pignon sur rue, disposant de liquidités et de pétrole".

De son côté, Yvon Scornet, porte-parole de l'intersyndicale Petroplus, tempère l'enthousiasme ministériel. Interrogé vendredi par l'AFP, le syndicaliste a déclaré que "dès le départ, en passant trois heures à Paris avec leurs représentants", il avait "bien vu qu'il n'y avait aucune volonté d'aller de l'avant" de la part du groupe égyptien. "Selon le ministère, c'était le candidat le plus sérieux, parce qu'il avait le meilleur cabinet d'avocat, les meilleurs conseillers juridiques, mais il ne les a pas payés, il a simplement fait faire un devis qui n'engageait à rien", a-t-il poursuivi.

Quatre candidats à la reprise

Reste donc l'offre du groupe suisse Terrae International, que le ministre du Redressement productif avait - comme celle du groupe égyptien - qualifié de "sérieuse et financée". Depuis, les sociétés libyenne Murzuq Oil et suisse Terrae International ont décidé de faire une "offre conjointe". Les deux entreprises ont demandé jeudi à rencontrer d'urgence le président de la République François Hollande. Une demande soutenue par l'intersyndicale, qui doit "rencontrer le ministère mardi matin". "Pour nous il n'est pas question d'abandonner", a commenté vendredi Yvon Scornet. "Il faut que le gouvernement dise qu'il n'est pas opposé" à ce plan, a-t-il ajouté.

Par ailleurs, deux autres sociétés, la panaméenne Net Oil et la chypriote FJ Energy Group, sont également en lice pour la reprise de la raffinerie. Pour l'instant, la poursuite de l'activité du site de Petit-Couronne est prévue jusqu'au 16 avril. Date fixée par le tribunal de commerce de Rouen, jusqu'à laquelle les repreneurs intéressés peuvent déposer leur dossier "complet" de candidature à la reprise.

Lire aussi : Petroplus, quinze mois de rebondissements

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/03/2013 à 11:17 :
Non contente de couler l'industrie française, la gauche fait fuir les rares sauveteurs.Les donneurs de leçons,les distributeurs de mauvais points, les casseurs et leurs potes sénateurs gauchistes font la queue pour "le diner de cons".
a écrit le 10/03/2013 à 18:37 :
Pendant ce temps là, y en a qui prennent du bon temps : http://zebuzzeo.blogspot.fr/2013/03/info-ou-intox-francois-hollande-aurait.html
a écrit le 10/03/2013 à 14:55 :
Mélanchon pourrait trouver un investisseur vénézuelien ?
a écrit le 09/03/2013 à 23:47 :
C'est notre bon président qui le clame bien haut et fort ! Il est est en train de torpiller notre pays avec son gros bourrin, ministre de la dégradation continue. Tous ces politicards sont des traîtres et des profiteurs. S'ils font ce métier c'est parce qu'ils sont trop incompétents pour faire un travail honnête. Alors ils détruisent celui des autres. La révolte gronde, vivement le mois de mai ! Il est temps de changer de "politic case". VIRONS-LES !!!!!!!!
Réponse de le 12/03/2013 à 12:38 :
@ ne pas se tromper de cible et morts aux c... qui écrivent n'importe quoi ! Ce ne sont pas les politiques qui délocalisent , qui ferment les entreprises mais les patrons même si cela se fait parfois avec l'aval de quelques politiciens aux ordres !
a écrit le 09/03/2013 à 19:53 :
après le spectacle de ces derniers jours vous croyez sincèrement que des entrepreneurs vont venir investir en France. quelle tristesse. merci la cgt, mélenchon et surtout ce gouvernement qui par sa suffisance,son arrogance laisse ce climat délétère s'installer. vous laissez détruire le travail sans rien faire. il faudra un jour rendre des comptes.
a écrit le 09/03/2013 à 14:18 :
Il faudrait peut-être ajouter une condition pour pouvoir devenir ministre: Devoir suivre un cours accéléré de comptabilité. Lorsqu'une société fait faillite parce que les conditions ne permettent plus de générer l'argent nécessaire à la survie de la société (1° Il est de notoriété publique que les raffineries en Europe ne sont plus rentables à cause des coûts de production 2° Les syndicats imposent des contraintes invivables 3° L'économie globale de la France s'écroule), il ne suffit pas de faire un coup de passe-passe pour redresser la situation
a écrit le 09/03/2013 à 14:11 :
Montebourg devrait s'appeler degringobourg.
a écrit le 09/03/2013 à 12:36 :
Une nouvelle première dame de France... .
http://zebuzzeo.blogspot.fr/2013/03/info-ou-intox-francois-hollande-aurait.html
a écrit le 09/03/2013 à 11:31 :
Montebourg jette l'éponge ! ben c'est pas avec une éponge qu'il va négocier avec les Goodyeard. Sacré Montebourg va... .
Réponse de le 09/03/2013 à 14:44 :
+1 !
Réponse de le 09/03/2013 à 17:29 :
non vous n'avez pas compris:c'est le repreneur qui jette l'éponge.je suis un peu surpris de voir un ministre de ce calibre qualifié d'éponge
Réponse de le 09/03/2013 à 19:46 :
@Dede

Effectivement le calibre de ce Ministre est franchement minable et conforme au niveau de l'equipe Gouvernementale...
a écrit le 09/03/2013 à 11:08 :
Le patron de chez Titan doit se marrer aux éclats en regardant cela, et Mélenchon qui l'a traité de primate ignorant. Ça fait peur, leurs casseurs sont prêts pour la France, comme chez Goodyeard, regardons bien ce qu'il s'est passer concernant la révolution russe, les gens ne le savent pas et quand on le leur dit ne nous croient pas. Pourtant c'est facile sur Internet de vérifier le vrai du faux. Il y a plein de sites très explicites qui peuvent se lire verticalement pour être initiés. http://library.flawlesslogic.com/1tsar_fr.htm
a écrit le 09/03/2013 à 10:42 :
Pétroplus est une entreprise qui exploite un outil industriel obsolète avec un personnel trop important en nombre et coûts salariaux , donc incapable d'assurer un fonctionnement économique pérenne .
Sans parler de la problématique environnementale et du risque sanitaire des populations locales ; sur ce sujet, motus et bouche cousue de la part des écolos du gouvernement et des autorités compétentes en matière de risques industriels .
Tous ces handicaps ne rebutent pas cependant quelques sociétés spécialisées dans la chasse aux subventions publiques, et qui savent que l'Etat français est toujours capable pour motifs politiques d' accorder sans réelle contrepartie contractuelle des dizaines de millions d'euros de cash .
Alors le feuilleton va encore se poursuivre avec Pétroplus et autres canards boiteux que les pouvoirs publics voudront sauver .
Réponse de le 09/03/2013 à 11:29 :
@kakech C'est sur que si la boite gagnait de l'argent il y aurait des amateurs pour la racheter.
Réponse de le 09/03/2013 à 12:13 :
Même Tapie n'est pas repreneur ! Cela montre bien que le dossier est faisandé...
Réponse de le 10/03/2013 à 5:43 :
+1
a écrit le 09/03/2013 à 10:32 :
Il faut etre maso pour reprendre cette entreprise lorsque l'on connait le degré de nocivité de la cgt dans ce débat. Evidemment il faudrait etre fou pour investir avec un pareil état d'esprit dès lors ou kle patron est qualifié de voleur, d'exploiteur et tous les autres qualificatifs de la gente Cégétiste. J'ai pu discuter un jour avec un transporteur qui se devait charger dans cette entreprise, il m'a dit tout le bien qu'il pensait de ses ouvriers qui a tout bout de champs s'arrétent, font attendre sans aucune considération pour le client. Avec cet état d'esprit convenez qu'ils ont sciés la branche sur laquelle ils étaient assis. Et maintenant ils font les étonner, n'est-ce pas la cgt qui est le plus gros destructeur d'emplois en France? Tous les ports français ont perdu leur attrait grace à qui? la CGT, merci la cinquième colonne
a écrit le 09/03/2013 à 9:48 :
et si on se posait des questions sur la compétence des membres de ce tribunal de commerce?
ça nous changerait de tous ces commentaires systématiquement critiques envers le gvt, dont l'engagement dans ce dossier a été reconnu pr les investisseurs egyptiens.
Réponse de le 09/03/2013 à 10:10 :
par des investisseurs Égyptiens. purée, la bonne affaire ; ça c'est de la référence !
a écrit le 09/03/2013 à 8:52 :
Comme si l'inutilité bravache du ridicule Montebourg ne suffisait pas, le gvt va alourdir les charges en augmentant les cotisations retraites, amnistie les casseurs de la cgt, continue de dépenser à tout và?Comme Alphonsa Allais qui disait qu'il fallait "construire les villes à la campagne" il faudrait reconstruire une France à l'étranger !!!
a écrit le 09/03/2013 à 8:50 :
Reprendre cette entreprise dans l'état actuel (actif ,passif),l'environnement fiscal ,la loi encourageant les casseurs faut être vraiment maso.Faut épurer tous ces soit disant syndicaliste pour partir sur des bases saines. Que Mondebourg démissionne ,ila suffisamment brassé de l'air. Le rôle qui lui était dévolu était le même que Pérol sou Sarkozy ,Pérol a réussi a sauvegarder nombre d'entreprises sans une pub tapageuse ,inefficace
a écrit le 09/03/2013 à 8:26 :
Impuissance des politiques! Ce n'est certes pas nouveau, mais pourquoi, ou combien, payer pour des structures impuissantes..Montebourg, rentre à la maison et monte ta boite pour le grand bien de l'emploi de tes compatriotes adorés.
a écrit le 09/03/2013 à 7:51 :
quand on voit,outre la pression et l'instabilité fiscale , que maintenant on amnistie les casseurs de la CGT, plus aucun patron ne voudra investir en france
Réponse de le 09/03/2013 à 8:40 :
Définition claire et nette du probleme.
Bravo, rien à rajouter !
Réponse de le 09/03/2013 à 12:15 :
Bravo ! En 2 lignes vous en dites plus que des articles de 3 pages du Monde Economique...
Réponse de le 09/03/2013 à 19:51 :
Bravissimo, voir + 1 000
Matheo au Top...
CGT plus que minable...
a écrit le 09/03/2013 à 7:48 :
Un rachat d entreprise ou une prise de participation d une entreprise par une firme etrangere, c est auusi de regarder l environnement fiscal, politique et social du pays concernes.
Pour le moment la france n offre pas une lecture lisible de fiscalite, une stabilite politique assez bonne.....pour le moment....mais le climat social lui est explosif. Rajoute a cela l impunite en cas de casse, franchement c est pas bon pour l image, non?
Quant a la raffinerie , si pour la rendre competitive les investissements se revelent lourds, la boucle est bouclee.
Comment faire confiance a un ministre qui il y a quelques semaines brandissait une menace de nationalisation?
a écrit le 09/03/2013 à 5:41 :
Que de gaspillage. J'espère au moins que l'éponge n'était pas neuve.
Réponse de le 09/03/2013 à 7:41 :
les socialistes savant faire que de l'enfumage ...............................
a écrit le 09/03/2013 à 3:06 :
De toute façon ce n'est pas en laissant rentrer dans l'U.E. du carburant raffiné dans les complexes ultra compétitifs du Moyen Orient que l'on sauvera nos raffineries. Tôt ou tard elle fermeront et surtout en France.
a écrit le 09/03/2013 à 0:23 :
Devenir un paradis fiscal au lieu d un enfer ... Dégraisser l état pour assainir nos comptes ... Attirer des investisseurs au lieu de devenir l aimant de tous les plus pauvres que nous et de repousser les plus riches ... Redonner le goût de vivre à la France, au lieu de la priver de toutes ses libertés ... Sortir de l asphyxie socialiste serait un bon début
Réponse de le 09/03/2013 à 8:53 :
+ 10 !
a écrit le 08/03/2013 à 23:28 :
Tout ces repreneurs font des analyses 'pipo' !!! Ils veulent qu'on leur 'donne' les sites et ne pas payer d'impôts !!!
Réponse de le 09/03/2013 à 5:30 :
pas stupide helas.Seulement Montebourg y crois avec tous les angeliques chauvins du Pays
Réponse de le 09/03/2013 à 7:40 :
@giljan dans l'état où se trouve Petroplus, sans compter la CGT qui fout un bordel gigantesque, je ne vois pas bien ce que l'on peut espérer d'autre que de donner le site, de l'argent et pas d'impôts pendant dix ans !!!
les ouvriers ne défendent pas leur outil de travail, ils défendent leurs avantages sociaux ce qui est fort différent !!!
alors face à des raffineries flambante neuve et très automatisées et donc très peu de salariés très bien payés, Petroplus fait figure de moribond
a écrit le 08/03/2013 à 20:41 :
jusqu?à quand va t?on mener en bateau avec la complicité des voyous FO CGT et SUD, tous ces employés et ouvriers aussi bien dans ce Petroplus que chez Goodyear ou PSA etc . Tout cela est criminel, on excite tous ces travailleurs, on les trompe, on se sert d?eux à des fins politiques. Dégueulasse Monsieur Montebourg, c?est degueulasse.
Réponse de le 08/03/2013 à 20:56 :
Si Montebourg n'avait rien essayé, Vous auriez quand même trouvé quelque chose à dire. ites nous ce qu'il faudrait faire. Il semble que vous savez tout.
Réponse de le 08/03/2013 à 23:33 :
J'aime les gens comme vous. Une seule explication aux malheurs du monde: les syndicats !!! Comme le dr Diafoirus : "le poumon vous dis-je. Le poumon".
Réponse de le 09/03/2013 à 0:13 :
Vous faites tous erreur, cette société égyptienne vient de découvrir l'écologie!
Réponse de le 09/03/2013 à 7:43 :
bien évidemment les syndicats sont les grands responsables de cette situation !! ce sont eux qui ont trompés les salariés en leur faisant croire n'importe quoi !!!!!
a écrit le 08/03/2013 à 20:18 :
a quoi ça sert de reprendre une raffinerie en France ? Avec la pression qui s'amoncèle sur le pauvre automobiliste français (nouveaux radars, augmentation des pv pour stationnement...) plus personne ne roulera en voiture !
Réponse de le 08/03/2013 à 20:57 :
Il y a trop de raffineries en Europe et en France
Réponse de le 09/03/2013 à 7:44 :
il n'y a pas trop de raffineries, il y a trop de flic, trop d'écologistes, trop de fonctionnaires et surtout trop de politiques !!!!
a écrit le 08/03/2013 à 20:05 :
Les derniers repreneurs demandent à rencontrer le Président de la République. Diable, rien que ça ? Le Ministre "du redressement productif" n'est donc pas un interlocuteur de rang suffisant ? Ou bien est-il jugé non crédible par ses déclarations à tort et à travers ? Et notre Premier Ministre, qui est en même temps chef du gouvernement, non plus ? C'est dire le prestige dont jouissent nos brillants ministres.
Réponse de le 09/03/2013 à 7:47 :
si je veux reprendre Petroplus, je vais voir le president de la republique pour voir si il est capable de faciliter les choses, car si lui ne l'est pas, le ministre le sera encore moins,
car, n'oubliez pas, tous cela est totalement politique, il n'y a rien de professionnel : vu l'état de Petroplus !!!!
a écrit le 08/03/2013 à 19:54 :
Qui veut de ce site obsolète avec comme personnel des excités permanents ? Il en va de même dans la plupart des usines qui mettent la clé sous la porte.
a écrit le 08/03/2013 à 19:10 :
ou est l'info ? Montebourg affirme un truc après avoir "analysé" la situation. Le résultat obtenu est inverse. comme d'hab..Curieux de savoir ce que les sauveurs libyens vont demander au gouvernement comme contreparties...un seul truc certains : personne ne semble souhaiter investir juste pour relancer cet outil industriel, et l'utiliser comme tel..
Réponse de le 08/03/2013 à 23:36 :
C'est de la faute aux ouvriers, c'est sûr !!! ou alors C'est de la faute aux ouvriers !!! ou encore C'est de la faute aux ouvriers !!! à moins que ce soit de la faute aux ouvriers. Je ne vois vraiment pas d'autre explication !!!
Réponse de le 09/03/2013 à 7:48 :
des ouvriers, sûrement pas, des syndicats, sûrement !!!!!
a écrit le 08/03/2013 à 19:05 :
Les syndicats n'ont plus qu'à saccager et détruire le site, ils obtiendront les félicitations de la Justice et les remerciements du Gouvernement. En France on n'a pas de pétrole mais on a des idées, socialistes bien sur.
Réponse de le 08/03/2013 à 20:59 :
C'est quoi votre idée pour résoudre le problème. Donnez la et qu'on rigole un bon coup.
Réponse de le 09/03/2013 à 0:08 :
C'est pourtant simple: que les casseurs arrêtent de casser et retroussent leurs manches. La crédibilité de la france ouvrière sera mieux reconnue et plus fiable vis a vis de l'étranger.
a écrit le 08/03/2013 à 18:28 :
ah ben ca c'est une surprise qui meriterait qu'on cree une commission d'experts qui pourraient se rendre compte ( apres avoir ete grassement payes) que ca n'interesse personne de reprendre des nids a syndicalistes dont le but est de faire la lutte des classes en coulant leur outil de travail pour pouvoir accuser les patrons d'etre responsables de ce sort...
Réponse de le 08/03/2013 à 18:51 :
bravo churchill pour ce commentaire très drôle, mais malheureusement qui est bien le reflet de la réalité d'une partie de la gauche anti libéral, et qui cherche a détruire ce qui peux encore l?être
Réponse de le 08/03/2013 à 19:14 :
ben; là, en pratique, ces syndicat là sont plutôt bon : ils sont ouvert à tout, et se démènent pour trouver un repreneur, pragmatiquement.J'en connait un qui devrait en prendre de la graine..Reste à voir ce que ça donnera si au final, rien ne se passe..mais ils auront vraiment fait le job ! respect
Réponse de le 08/03/2013 à 20:38 :
Dans ce cas précis il semble que ce soit le tribunal qui se montre plus extrême que les syndicats. Peut être qu'un certain groupe pétrolier est derrière.
Réponse de le 08/03/2013 à 22:05 :
c'est pas les syndicats presents dans ce genre de boites qui cherchent des repreneurs et essayent d'etre intelligents ( parce que sinon ils savent qu'ils vont au tas) ! la vous confondez avec la cgc la cfdt et et cftc! oui, ils auront bien ft leur job, la boite va fermer, ils pourront donc accuser le medef et sarkozy,, mais les delegues seront reclasses dans d'autres boites par leur centrale, donc tt va bien
a écrit le 08/03/2013 à 18:23 :
C'est normal avec les syndicats qui saccagent tout et à qui on ne dit plus rien ! Merci qui ? Merci le gouvernement PS + Vert ...
a écrit le 08/03/2013 à 18:18 :
Une fois de plus ce ministre se prend les pieds dans le tapis . Nous avons un gouvernement d'amateurs.
Réponse de le 08/03/2013 à 21:03 :
Et c'est quoi votre recette? vous n'avez que des arguments creux du café du commerce.
a écrit le 08/03/2013 à 18:15 :
Quel benêt ce Montebourdes, l'Egypte n'est pas le Qatar...
a écrit le 08/03/2013 à 18:14 :
Plus qu'une seule solution: Montebourg en marinière!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :