Acier chinois : Bruxelles ajoute une nouvelle enquête à son lourd dossier

 |   |  361  mots
L'exécutif européen a présenté le 15 mars une série de mesures visant l'acier chinois dont un mécanisme de protection censé se déclencher si les importations augmentent fortement.
L'exécutif européen a présenté le 15 mars une série de mesures visant l'acier chinois dont un mécanisme de protection censé se déclencher si les importations augmentent fortement. (Crédits : © Pichi Chuang / Reuters)
Il y a désormais dix enquêtes en cours sur de présumées distorsions de concurrence avec des produits en acier, dont sept concernent la Chine.

La Commission européenne a annoncé vendredi l'ouverture d'une enquête sur des soupçons d'aides illégales accordées aux exportateurs chinois d'acier plat laminé à chaud, entravant la libre concurrence sur le marché mondial. Cette enquête s'ajoute à une autre, en cours, pour dumping présumé. Les deux procédures résultent de plaintes de la fédération européenne des sidérurgistes Eurofer.

La Commission a désormais neuf mois maximum pour décider d'éventuelles mesures anti-dumping sur les produits concernés.

"Les subventions correspondent, entre autres, [...] à des transferts directs potentiels de fonds ou de passif, à l'abandon de recettes publiques normalement exigibles et à la fourniture par l'État de biens ou de services moyennant une rémunération moins qu'adéquate", souligne le document officiel de l'UE, ajoutant que Pékin est invité à se défendre de ces soupçons.

Il y a désormais 10 enquêtes en cours sur de présumées distorsions de concurrence avec des produits en acier (dont sept concernent la Chine), "cela s'ajoutant à 37 mesures anti-dumping ou anti-subventions déjà en vigueur" (dont 15 pour les aciers chinois), a précisé Margaritis Schinas, porte-parole de la Commission, lors d'une conférence de presse. Cette procédure est annoncée alors que les 28 ministres du Commerce extérieur de l'UE sont réunis à Bruxelles pour évoquer notamment un renforcement des mesures de défense commerciale dont peut user l'Union.

Mesures de protection contre l'acier chinois

L'exécutif européen a présenté le 15 mars une série de mesures visant l'acier chinois dont un mécanisme de protection censé se déclencher si les importations augmentent fortement, des droits anti-dumping plus lourds et un système d'imposition accélérée de droits punitifs pour les importations exagérément bon marché.

Les surcapacités chinoises actuelles dans l'acier sont estimées à 350 millions de tonnes annuelles alors que la production européenne est de 170 millions de tonnes. Mi-avril, les ministres et représentants du commerce de plus de 30 pays, dont la Chine, ne sont pas parvenus à s'entendre sur des mesures pour résoudre la crise traversée par le secteur.

(avec AFP et Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/05/2016 à 11:30 :
Il sera bien difficile de condamner la Chine autrement que de façon symbolique, et encore... En effet nous avons accordé à ce pays des facilités commerciales considérables dont il ne fait qu'user le plus simplement avec des stratégies surprenantes. Ce régime particulier roulera encore en s'amenuisant sur une période de 14 ans. Alors ? Que veulent les européens et américains de ces récriminations ? Tout simplement des aménagements. par exemple : l'allemand Thyssen voudrait vendre les derniers 25% de son chiffre d'affaire qui le relient encore à l'acier : un chinois serait le bienvenu, soit pour allumer la mèche soit pour acheter directement. Si Arcelor par contre devait le faire, ce sont des arrangements tarifaires qui seraient souhaités. Car, au final, tous les acteurs économiques, particulièrement ceux capables de donner une forte plus-value, sont ravis d'avoir un acier à moindre prix. La "Commission" est donc chargée d'avaliser ce trafic entre amis.
a écrit le 13/05/2016 à 22:00 :
Et bien, avec tous cette asier disposition et difficilement vendable, la chine vas pouvoir construire quelques voiture ou camion, quelques bateaux (porte avion) ou quelque division de chars T 92 tous neuf.... Le partis communistes à toujours de tous temps et dans tous les pays, disposer d'une grande armée.... La chine vas devoir trouver sa place dans notre monde, cela ne vas pas être simple.... Même si le communistes est un régime totalitaire, il faut quant même saluer l'industrialisation de se pays en une période de 60 ans....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :