LTDE

Amiens ambitionne l’autosuffisance énergétique pour 2050

 |   |  520  mots
(Crédits : Shutterstock)
La capitale de la Picardie vient de s’engager dans un projet des plus ambitieux au travers de son cluster Energia : devenir la première ville de France dans sa catégorie à être totalement autonome en énergie en 2050.

Ce serait une première en France pour une ville possédant une densité de population comprise entre 150 et 200 000 habitants : devenir autosuffisante en énergie d'ici l'horizon 2050. Ce qui signifierait produire autant d'énergie qu'elle n'en consomme.

Soit, pour Amiens, « parvenir à réduire de 60% sa consommation énergétique actuelle et multiplier par 10 ses modes de production. C'est un objectif ambitieux, mais les études réalisées montrent qu'il est tout à fait réaliste », avance François-Xavier Level, directeur général de Amiens Cluster, cette instance qui gère les trois clusters dont la cité s'est dotée.

Parmi eux, le Cluster autonomie énergétique Energia, dont l'ambition est de chapeauter ce projet d'envergure de ville autonome. Créé de concert par la ville d'Amiens, Amiens Métropole, le CHU, l'Université de Picardie Jules Verne et la Chambre de commerce et d'industrie du territoire, il portera cet « Amiens Energy Summit », le nom donné à ce grand défi écologique qu'Amiens entend relever.

Lire aussi : Comment fonctionne un écoquartier ?

Appel à projets européen

Pour y parvenir, la capitale picarde entend s'appuyer sur ses atouts. La ville compte en effet un nombre conséquent de laboratoires reconnus au niveau international, dont beaucoup brillent dans le secteur du stockage d'énergie, et peut s'appuyer sur un riche écosystème privé. Quand toute la partie opérationnelle sera prise en charge par le binôme Ville-Métropole, notamment au travers d'un plan de programmation triennal, le cluster Energia se chargera de la partie « innovation » en s'entourant de différents partenaires.

Dans cette visée, il lancera en janvier prochain un appel à projets européen de start-up, de façon « à s'entourer de start-up européennes intéressées pour travailler sur ce modèle de ville autonome en énergie à Amiens dans une visée collaborative ». Dans la même veine, le Cluster organise son colloque « Amiens Energy Summit », à la fin du mois, au Quai de l'Innovation. L'idée étant d'y présenter son projet ambitieux et de s'entourer de nouveaux acteurs privés (Engie, Vinci et le Crédit Agricole étant déjà de la partie).

Ville de premières inspirantes

Alors que les premiers axes du projet « Amiens Energy Summit » sont en cours de définition pour les trois prochaines années (programme prévisionnel d'actions), on sait déjà qu'ils s'articuleront autour des cinq maillons centraux que sont le stockage d'énergie, l'efficacité énergétique des bâtiments, la mobilité électrique et la sensibilisation des habitants à ces différents enjeux.

Grâce à ce projet ambitieux, Amiens entend bien devenir un modèle pour d'autres villes françaises et européennes, s'érigeant au rang de première. Un titre qu'elle décroche déjà en s'étant inscrite dans différentes démarches écologiques, comme la mise en circulation de ses 43 bus électrique BHNS (Bus à Haut Niveau de Service) pour desservir les transports des usagers amiénois. Un bus zéro émission de CO2, totalement électrique, et qui fait d'elle la première ville d'Europe à s'être dotée d'un tel réseau.

Lire aussi : La transition énergétique a fait bondir l'emploi de certains secteurs

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :