LTDE

Énergies renouvelables : des prix à la baisse

 |   |  274  mots
(Crédits : DR)
Selon un rapport de l’Agence internationale des énergies renouvelables, les prix de ces dernières ont baissé de plus de 10% en un an. Une tendance qui devrait perdurer si l’on en croit les prévisions.

Ainsi, en une année seulement, les prix de production des différentes énergies renouvelables ont baissé en moyenne de plus de 10 %. Une baisse générale puisque constatée dans 150 pays. Toutefois, le rapport souligne des disparités dans cette diminution en fonction des différents types d'énergie.

L'énergie solaire sur la première marche du podium

Sur la plus haute marche du podium, l'énergie solaire qui peut se targuer d'une baisse de ses coûts de l'ordre 26 % ! Des prix plus avantageux qui trouvent, notamment, leur origine dans des équipements devenus moins onéreux. Les bioénergies suivent avec ici 14% de baisse ; tout de suite après viennent les énergies éolienne et terrestre avec des prix plus bas de 12% environ ! En France sur les 25 dernières années, on note aussi que le coût de l'éolien a chuté de 44 %.

Une meilleure maîtrise des process

Des baisses qui s'expliquent donc par la réduction des coûts liés au matériel, mais aussi par l'amélioration des processus de production. Une excellente nouvelle face aux enjeux cruciaux de la transition énergétique. Rappelons qu'en France, en 2016, la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique s'élevait à 16%. Et que par la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte adoptée par le Parlement en 2015, les objectifs pour le développement des énergies renouvelables sont devenus particulièrement ambitieux. Ainsi, leur part devra représenter 32 % de la consommation énergétique en 2030 : 40 % de la production d'électricité, 38 % de la consommation finale de chaleur, 15 % de la consommation finale de carburant et 10 % de la consommation de gaz.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/12/2019 à 17:45 :
Quelle est l' énergie la moins chère ?
Pour un tout EnR ( éolien + solaire ) en l' an 2050, produire 420 Twh d' électricité (outre les 60 Twh de l' hydraulique) demandera des parcs totalisant 180 millions de KWc de panneaux PV produisant 200 TWh + 40 000 éoliennes de 3 MW produisant 220 Twh
Cout du parc PV
180 000 000 Kwc x 1 200 € le Kwc = 216 Milliards €
Cout du parc éolien
40 000 éol. x 3 000 KW x 1800 € le KW = 216 Milliards €
Cout total équipement solaire + éolien .............. 432 Milliards €
non compris le cout du stockage de sécurité

Pour un tout nucléaire (+ hydraulique )
Production prévue : 420 Twh pendant 20 ans soit 8 400 Twh ( 8 400 000 Gwh)
Sachant qu' un EPR produit 700 000 Gwh sur 60 ans , il produira 233 000 Gwh sur 20 ans
il faudra : 8 400 000 Gwh : 233 000 Gwh = 36 EPR dont les charges sur 20 ans seront de
26 000 000 000  : 60 ans x 20 ans = 8 600 000 000 € (amortissement compris )
ce qui nous donne : 8 600 000 000 x 36 # 310 Mds € pour produire 8 400 Twh sur 20 ans au lieu de 432 Mds pou les EnR éoliens + PV.
Ne pas oublier qu les parcs EnR devront être renouvelés au bout de 20/25 ans ce qui augmentera sérieusement le cout de la production EnR par rapport au nucléaire
a écrit le 27/11/2019 à 11:57 :
Moins cher parce que incomplet pour ne pas traiter l’intermittence. l’Espagne a besoin de 6 Milliards € de gaz, malgré les renouvelables et l’Allemagne beaucoup de charbon (200 millions de tonnes).

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :