LTDE

La Rochelle : deux navettes électro-solaires dans le Vieux-Port

 |   |  510  mots
(Crédits : © Charles LIMA - Fotolia.com)
Après avoir été précurseur dans le domaine de la navigation électrique, le Vieux-Port de La Rochelle vient de faire entrer en service deux nouveaux passeurs électriques. Ils fonctionnent à hauteur de 30% grâce à l'énergie solaire, via des panneaux photovoltaïques installés sur leur toit.

En 1998 puis 2003, la ville de La Rochelle avait coup sur coup mis en service deux passeurs électriques qui ont, depuis, sillonné quotidiennement le Vieux-Port. Arrivées en fin de carrière, ces embarcations de première génération viennent tout juste d'être remplacées par deux nouvelles navettes électro-solaires qui relient désormais la tour de la Chaîne à la tour Saint-Nicolas. Baptisées Volta et Ampère, elles sont 100% électriques, et fonctionnent en utilisant 30% d'énergie solaire, contre 10% seulement pour leurs prédécesseurs. Un gain réalisé grâce à l'utilisation d'une nouvelle génération de panneaux photovoltaïques, beaucoup plus efficaces, installés sur le toit des navires. Les deux nouvelles navettes sont par ailleurs équipées de moteurs plus puissants, raccordés à des batteries offrant une autonomie accrue. Grâce à ces performances améliorées, Volta et Ampère pourront se montrer plus polyvalents, en s'adaptant à la demande selon les besoins. Ainsi, en basse saison, alors que La Rochelle attire moins de touristes à transporter à travers le Vieux-Port, entre le cours des Dames et la Médiathèque, les deux bateaux électriques seront en mesure d'assurer la liaison avec le port des Minimes. Ils se transformeront alors en véritables bus des mers, ce qui n'était pas envisageable pour leurs prédécesseurs. « La souplesse d'exploitation est améliorée », s'est notamment réjoui Jean-François Fountaine, le maire de La Rochelle.

>>> Lire aussi : Energies renouvelables : les régions à la pointe

Plus d'autonomie, plus de confort

Les deux navettes ont été conçues et construites par Alternatives énergies, une société rochelaise spécialisée dans le transport public maritime, sans émission de CO2. Outre l'amélioration des performances en termes de puissance et d'autonomie énergétique, l'espace à bord a également été repensé. Si Volta et Ampère -on notera au passage le clin d'œil aux deux physiciens et chimistes qui ont à jamais marqué l'histoire de l'électricité- peuvent toujours transborder 35 passagers, le confort a été considérablement amélioré. Les ingénieurs ont notamment veillé au renforcement de l'isolation des bateaux, qui peuvent être soumis à des conditions météorologiques éprouvantes. L'idée étant de fidéliser une clientèle locale, et pas uniquement de servir d'attraction touristique durant la période estivale. Pour ce faire, et malgré l'investissement important -les deux navettes ont été financées à hauteur d'1,2 million d'euros par l'agglomération de La Rochelle, tandis que la Région Nouvelle-Aquitaine a versé une subvention de 350 000 euros-, les tarifs de transport sont restés les mêmes. Il en coûtera ainsi toujours un euro par passager et par traversée, ou 85 centimes par passager pour les groupes à partir de 10 personnes. Avec ces deux nouvelles navettes électro-solaires, La Rochelle montre sa volonté de respecter les impératifs de la transition énergétique, en premier lieu la baisse des émissions de gaz à effet de serre. En Nouvelle-Aquitaine, 37% d'entre elles sont liées au secteur du transport.

>>> Aller plus loin : Bateaux électriques, où en est-on ?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :