LTDE

La voiture électrique, un atout pour la transition énergétique

Forte d’un bilan écologique favorable, la voiture électrique s’inscrit totalement dans la réussite du processus de transition énergétique, selon une étude de l’association Avere France.

2 mn

La voiture électrique s'inscrit dans la transition énergétique
La voiture électrique s'inscrit dans la transition énergétique (Crédits : Bizoo_n)

L'étude, menée par la Fondation de la Nature et l'Homme et European Climate Foundation, fait état d'un bilan climatique des véhicules électriques « d'ores et déjà indéniablement positif ». Ils sont ainsi, selon ses auteurs, en mesure de devenir « un accélérateur du développement des énergies renouvelables » en France.

L'association Avere France rappelle que les transports sont responsables « d'un tiers des émissions de gaz à effets de serre ». Dans ce contexte, le développement du marché de la voiture électrique en France parait indispensable, selon elle. En 2016, d'après les relevés effectués dans le cadre de l'étude, une voiture électrique -citadine ou berline- a ainsi une contribution au changement climatique « deux à trois fois inférieure à celle d'un équivalent thermique ». Et ce, de sa production à sa destruction.

Un « avantage significatif », à en croire l'Avere, qui s'amplifierait dans le cas où l'objectif de transition énergétique serait atteint à l'horizon 2030. Même chose dans un scenario à 100% d'énergies renouvelables dans le mix électrique français en 2050. A l'inverse, « un mix comprenant plus d'électricité carboné risquerait de dégrader le bilan de l'électrique », relève l'étude. Dont les auteurs précisent que le développement de la mobilité électrique passe donc par une adéquation avec celui des énergies renouvelables.

Au service des énergies renouvelables

Le développement de l'électromobilité devrait d'ailleurs booster celui des énergies renouvelables. Pour les auteurs de l'étude, « le véhicule électrique offre des moyens de flexibilité complémentaire au système électrique, qui permettront d'apporter des réponses à une partie des enjeux liés à l'intermittence de production des énergies renouvelables ».

Résultat, poursuit l'Avere, « associés à des solutions de recharge intelligentes, les véhicules sont susceptibles de renvoyer de l'électricité au réseau pour soulager les pics de consommation, maîtriser les surcharges ou encore absorber les surplus d'énergie générés notamment par les renouvelables ».

Une fonction de stockage de l'électricité qui pourra se prolonger au-delà de la vie du véhicule, note-t-on dans le compte-rendu de l'étude. Renault planche déjà dessus, avec la « seconde vie » offerte à certaines batteries usagées de ZOE ou de Kangoo Z.E..

De telles solutions sont à même, précise l'Avere, « de créer des solutions de stockage-tampon dans divers domaines ». Ce pourrait ainsi être le cas chez les particuliers ou dans les bureaux « où elles seront associées à de la production renouvelable », notamment avec le photovoltaïque.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 9
à écrit le 14/01/2018 à 22:46
Signaler
Batterie NON , H2 OUI .

à écrit le 13/01/2018 à 13:02
Signaler
@ Studer : vous ne connaissez strictement rien au sujet et inventez n'importe quoi puisqu'il a été bel et bien été nécessaire de construire des barrages associés au parc nucléaire pour en réguler la production, de même qu'il y a des envois constants ...

à écrit le 13/01/2018 à 9:45
Signaler
@Energeticien Votre pseudo ne reflète pas vos écrits qui sont totalement erronés. Dire que le nucléaire a besoin de stockage est une aberration, puisque les centrales s'adaptent parfaitement à la demande, et ce depuis des décennies ! A l'inverse...

à écrit le 11/01/2018 à 10:23
Signaler
Quand aura t'on une étude sérieuse sur l'impact et les avantages réels de l'électrique sans occultation, sur l'environnement à part des affirmations manipulées par les groupes de pression. Coût de l'empreinte carbone sur l'ensemble de la chaine de f...

le 13/01/2018 à 4:07
Signaler
@ Aldo : De plus en plus de batteries sont à charge totale rapide (moins de 10 minutes) et autonomie doublée avec anode silicium. Le recyclage ne pose pas de problème majeur. Un VE dure bien plus longtemps et nécessite bien moins de réparations et co...

à écrit le 10/01/2018 à 16:29
Signaler
les chinois on deja fais leurs premiere route electriques, imagine demain des voitures electrique recharge pars de l energie faite par des routes faissant de l ernergie electrique rechargent les bornes,?; les hommes demains seront independant du...

à écrit le 10/01/2018 à 11:56
Signaler
Cela reprend ni plus ni moins les concepts développés depuis des années par Elon Musk et bien d'autres fabricants ou centres de recherche, y compris en France. D’ailleurs, de ce que j’ai trouvé sur le web, le premier accord de Renault date de 2011 a...

à écrit le 06/01/2018 à 11:40
Signaler
Incroyable que l'AVERE fasse la confusion entre "énergie décarbonée" et "énergie renouvelable". Elle ne dit aucun mot de l'atout fantastique que constitue l'électronucléaire dans notre pays, qui produit une électricité totalement décarbonée et surtou...

le 13/01/2018 à 4:02
Signaler
@ Studer : le MWh EPR est autour de 130 euros (tous frais non inclus et qui nécessite aussi du stockage) à comparer à l'éolien ou le solaire avec stockage qui sont déjà à 30 euros aux Etats-Unis (Colorado), Australie etc et à peine plus en Europe. Le...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.