L'offre de Springer sur SeLoger.com a été prorogée par l'AMF

 |   |  575  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La clôture de l'offre d'Axel Springer sur le site de petites annonces Seloger.com est repoussée sine die dans l'attente d'une décision de justice a annoncé l'Autorité des marchés financiers. De son côté, SeLoger.com a déclaré vouloir doubler son résultat net d'ici 2014.

L'offre publique d'achat d'Axel Springer sur le groupe de petites annonces sur Internet Seloger.com est prorogée jusqu'à nouvel avis, a déclaré jeudi l'Autorité des marchés financiers (AMF) dans un avis.

Le régulateur s'était engagé à proroger l'offre en attendant un jugement de la cour d'appel de Paris, qui doit se prononcer sur l'appel déposé par Se Loger contre la décision de l'AMF d'autoriser l'OPA hostile du groupe de presse allemand.

Le communiqué de l'AMF, qui indique que la prorogation s'applique jusqu'à nouvel avis, n'a pas précisé la date attendue du jugement. Se Loger, sous le coup de cette OPA à 34 euros par action depuis le mois de septembre, estime que l'offre ne reflète ni sa valeur intrinsèque ni ses perspectives de croissance.

Le cours de Bourse de Se Loger est resté au-dessus des 34 euros proposés par l'éditeur allemand depuis le début de l'offensive de ce dernier.

Axel Springer détient déjà 12,4% du capital du site, acquis auprès de certains fondateurs à 34 euros par action.

SeLoger.com prévoit de doubler son résultat net d'ici quatre ans. Cette perspective représenterait une croissance annuelle moyenne de l'ordre de 20%.

Le groupe de petites annonces sur Internet, qui fait l'objet d'une offre publique d'achat de l'allemand Axel Springer , a également dit dans un communiqué publié jeudi soir qu'il confirmait viser une "forte progression" de ses résultats 2010 par rapport à l'année 2009.

Le chiffre d'affaires, soutenu par la croissance du taux de pénétration et la progression du panier moyen, devrait s'établir au milieu de l'estimation initiale située entre 81 millions d'euros et 84 millions, a-t-il précisé.

SeLoger.com a ajouté que son Ebitda courant devrait atteindre en 2010 le haut de l'estimation initiale située entre 42 millions d'euros et 44 millions, soit une hausse proche de 18% par rapport à 2009.

Son objectif de doubler son résultat net d'ici 4 ans "s'appuiera notamment sur la poursuite de l'augmentation de la pénétration, l'accroissement du panier moyen (vente de services additionnels, segmentation de l'offre, vente d'abonnement pour les portails spécialisés) et le développement d'une offre de communication complète (web agency, logiciel de transaction Périclès)".

Au-delà du développement organique, SeLoger.com entend "accélérer sa croissance par le biais d'acquisitions ciblées" avec notamment, en France, l'objectif d'"enrichir son offre de services aux professionnels de l'immobilier".

A l'international, SeLoger.com vise "des pays où le marché de l'immobilier sur Internet n'est pas encore consolidé mais où le basculement des dépenses des agents immobiliers au profit d'Internet a déjà commencé".

"Afin de faciliter la mise en oeuvre de cette politique de croissance externe, et en tout état de cause pour bénéficier des conditions de financement attrayantes actuelles, SeLoger.com envisage de solliciter auprès d'une ou plusieurs banques une ligne de crédit d'un montant maximum de 100 millions d'euros", indique le groupe.

La société ajoute qu'elle sera en situation de trésorerie nette positive de l'ordre de 10 millions d'euros à la fin de l'exercice en cours et qu'elle proposera un doublement du montant du dividende à distribuer au titre de l'exercice 2010.

"Pour les exercices futurs, le groupe entend maintenir un taux de distribution au minimum égal à 30% du résultat net et, le cas échéant de distribuer aux actionnaires une partie de la trésorerie qui ne serait pas utilisée pour le financement d'éventuelles acquisitions."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :