Les bénéfices de Tesco dégringolent de 51,5% suite à son retrait des Etats-Unis

 |   |  194  mots
Copyright Bloomberg
Copyright Bloomberg (Crédits : Bloomberg)
Le géant britannique de la distribution abandonne ses activités outre-Atlantique et répercute un milliards de livres de charges sur ses résultats trimestriels. C'est la première fois en vingt ans que le bénéfice s'inscrit en baisse.

C'est bien la fin des magasins "Fresh and Easy" aux Etats-Unis. Le leader britannique de la grande distribution Tesco confirme ce 17 avril qu'il abandonne ses activités outre-Atlantique, puisque déficitaires. Tesco avait déjà annoncé son intention de se retirer du marché américain en décembre 2012. L'enseigne "Fresh and Easy" n'a jamais été rentable. Du coup, le distributeur est contraint de passer une charge d'un milliard de livres sur ses résultats trimestriel.

Première baisse de bénéfice en 20 ans

Au final, sur l'exercice 2012/2013 clos le 13 février dernier, le distributeur dégage bénéfice imposable de 1,96 milliard de livres, ce qui représente une baisse de plus de moitié (-51,5%) par rapport à l'exercice précédent. En vingt ans, c'est la première fois que le bénéfice s'inscrit en baisse. De son côté, le bénéfice annuel courant a quant à lui reculé de 14,5%.

Dans les magasins britanniques ouverts depuis plus d'un an, hors carburants et hors TVA, l'activité se porte mieux: les ventes ont augmenté de 0,5% au quatrième trimestre.

LIRE AUSSI:

>> Pourquoi le modèle de Tesco est "out" en Grande-Bretagne

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/04/2013 à 10:25 :
Les USA, le pays de la libre entreprise... pour les entreprises américaines, s'entend.
Réponse de le 23/04/2013 à 17:49 :
@ttt
Ceci dit, on va pas pleurer sur les Anglais.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :