Tesco va investir 1,2 milliard d'euros au Royaume-Uni

 |   |  470  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Le groupe britannique de distribution souhaite ainsi repartir à la conquête des clients de son principal marché où il a perdu du terrain dernièrement. Au niveau mondial, Tesco, qui présentait ce mercredi ses résultats pour l'exercice 2011/2012, a indiqué avoir enregistré un bénéfice net de 2,80 milliards de livres (3,3 milliards d'euros) en hausse de 6%.

Tesco a annoncé mercredi un plan d'investissement pour repartir à la conquête des clients au Royaume-Uni et enrayer son déclin sur son principal marché. La chaîne de supermarchés veut améliorer son image auprès des consommateurs dans le pays, où il a dernièrement perdu du terrain face à ses concurrents comme Asda (Wal-Mart) ou Sainsbury's. Le groupe britannique de distribution a prévu d'y investir un milliard de livres, soit environ 1,2 milliard d'euros, pour mettre plus d'employés dans ses supermarchés, rénover des magasins, baisser ses prix et améliorer sa gamme des produits. Le groupe va aussi ralentir le rythme d'ouverture de nouveaux supermarchés pour se concentrer sur son portefeuille existant.

"Nous devons nous améliorer au Royaume-Uni"

Le numéro un de la distribution du Royaume-Uni avait déjà annoncé en mars la création de 20.000 emplois sur deux ans pour tenter de reconquérir des parts de marché, après l'échec d'une vaste campagne de baisse de ses prix. "Nous allons améliorer l'expérience pour nos clients et ensuite la croissance des ventes et notre performance financière vont également s'améliorer", a promis le directeur général, Philip Clarke. "Nos activités internationales réalisent une excellente croissance, contribuant pour 1,1 milliard de livres aux bénéfices du groupe, mais nous reconnaissons que nous devons nous améliorer au Royaume-Uni", a-t-il ajouté.

Des ventes tirées par l'Asie

Le bénéfice net de l'exercice 2011/12 s'est inscrit en hausse de 6% à 2,80 milliards de livres (3,3 milliards d'euros). Les ventes ont globalement progressé de 7,4% à 72 milliards de livres. Mais elles sont surtout été tirées par l'Asie et restent déprimées sur le premier marché du groupe, le Royaume-Uni. Tesco a par ailleurs indiqué que ses perspectives étaient pour l'heure conformes au consensus du marché pour 2012/13, et ce "en dépit d'un environnement économique qui demeure mitigé pour notre activité à travers le monde".

Le pouvoir d'achat des consommateurs britanniques sous pression

Le groupe rappelle que le pouvoir d'achat des consommateurs reste sous pression au Royaume-Uni, où la situation économique, le plan d'austerité gouvernemental, l'inflation et le chômage pèsent sur le moral des ménages. C'est aussi le cas sur d'autres marchés comme l'Europe centrale. Le plan de reconquête a été bien accueilli à la Bourse de Londres, où l'action Tesco gagnait 1,95% à 334,7 pence vers 08H00 GMT. Le titre avait baissé ces derniers mois après des ventes décevantes à Noël et surtout un très inhabituel avertissement sur les résultats lancé en janvier. "Le plan annoncé aujourd'hui, s'il était mis en oeuvre avec succès, pourrait donner à l'activité au Royaume-Uni le coup de fouet nécessaire pour maintenir une position qui était jusqu'à présent imprenable", a indiqué Richard Hunter, analyste chez Hargreaves Lansdown Stockbrokers.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :