Une quatrième semaine de rattrapage s'ouvre pour les soldes d'hiver

 |  | 328 mots
Lecture 2 min.
La période des cinq premiers jours a vu la fréquentation baisser respectivement de 7,8% sur l'ensemble du territoire et de 12,2% en Ile-de-France par rapport à 2014. Cependant, au 21 janvier, la baisse enregistrée était de 3,7% sur l'ensemble de la France et de 5,5% en Ile-de-France.
La période des cinq premiers jours a vu la fréquentation baisser respectivement de 7,8% sur l'ensemble du territoire et de 12,2% en Ile-de-France par rapport à 2014. Cependant, au 21 janvier, la baisse enregistrée était de 3,7% sur l'ensemble de la France et de 5,5% en Ile-de-France. (Crédits : © Vincent Kessler / Reuters)
Après une fréquentation catastrophique pendant les cinq premiers jours, les clients ont repris le chemin des magasins, grâce à la proposition rapide des commerçants de remises supplémentaires. L'amélioration enregistrée au bout de la deuxième semaine ne suffira toutefois pas à compenser les pertes du début.

La quatrième semaine de soldes d'hiver s'ouvre mercredi 28 janvier sur une légère amélioration, après un démarrage marqué par une fréquentation en baisse. En cause : l'attaque contre Charlie Hebdo et le durcissement du plan Vigipirate.

Mardi 27 janvier, le Conseil national des centres commerciaux (CNCC) observait:

"Après la période des cinq premiers jours qui a vu la fréquentation baisser respectivement de 7,8% sur l'ensemble du territoire et de 12,2% en Ile-de-France par rapport à 2014, la situation s'est ensuite stabilisée et les consommateurs ont repris le chemin des lieux de commerce".

"Ainsi au bout de deux semaines, la fréquentation s'est redressée" pour enregistrer au 21 janvier une baisse de 3,7% sur l'ensemble de la France et de 5,5% en Ile-de-France, précisait le CNCC.

Une deuxième démarque anticipée

Face à la chute de la fréquentation des magasins au début des soldes, qui ont commencé le jour même de l'attentat contre Charlie Hebdo, les commerçants des centres commerciaux ont en effet "très vite réagi, en anticipant les deuxièmes démarques et en proposant des remises considérables", souligne le CNCC.

L'amélioration ne parvient toutefois pas à renverser la situation:

"Il est à craindre que le chiffre d'affaires perdu les premiers jours ne soit pas complètement compensé malgré une semaine de soldes supplémentaires" par rapport à l'année précédente, observe le Conseil.

Un mois de décembre "très positif"

Pourtant, l'année 2014 s'est traduite par une "stabilisation de la fréquentation des centres commerciaux" (-0,1%) et s'est conclue par un mois de décembre "très positif", selon le CNCC. Jean-Michel Silberstein, délégué général du CNCC, s'autorise donc un brin d'optimisme:

Pour 2015, "les éléments conjoncturels récents, comme la baisse du coût des carburants et des perspectives économiques plus encourageantes avec la baisse de l'euro, devraient a minima voir se poursuivre la stabilisation amorcée fin 2014" , espère-t-il.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :