Alibaba : le milliardaire Jack Ma prend à 54 ans sa retraite

 |   |  311  mots
(Crédits : Reuters/Bobby Yip)
Le fondateur et président exécutif du géant chinois du commerce en ligne Alibaba, Jack Ma, va prendre sa retraite de l'entreprise à compter de lundi le jour de ses 54 ans, a-t-il annoncé dans une interview au "New York Times" .

Le fondateur et président exécutif du géant chinois du commerce en ligne Alibaba, Jack Ma, va prendre sa retraite de l'entreprise à compter de lundi le jour de ses 54 ans, a-t-il annoncé dans une interview au "New York Times" publiée vendredi. Le milliardaire chinois continuera à conseiller le groupe et devrait se consacrer à des projets philanthropiques dans l'éducation, a précisé le New York Times. Cet ancien professeur d'anglais a fondé Alibaba en 1999. Il avait quitté son poste de PDG du groupe en 2013. Selon le dernier calcul du magazine spécialisé Forbes, sa fortune est estimée à 36,5 milliards de dollars, le plaçant à la 21ème place mondiale.

Sa retraite n'est "pas la fin d'une ère" mais le début d'une autre, a-t-il expliqué au quotidien américain.

Alibaba n'était pas joignable pour commenter cette information. le groupe est devenu un géant technologique, présent non seulement dans le commerce en ligne mais aussi dans l'informatique en nuage ainsi que dans les divertissements et les médias. Il est aussi derrière le service de paiement Alipay, contribuant à transformer la façon dont les Chinois font leurs achats et les payent.

La plus grosse entrée à Wall Street

En 2014, Alibaba avait fait une entrée spectaculaire à la Bourse de New York, une opération de 25 milliards de dollars. Soit la plus grosse entrée en Bourse de l'histoire. Ce qui avait sonné comme une revanche pour Jack Ma, rejeté par des investisseurs américains en 1999.

Le groupe a annoncé fin août un chiffre d'affaires en hausse de 61% à 80,9 milliards de yuans (10,16 milliards d'euros) sur la période avril-juin, contre 80,7 milliards de yuans attendus par le consensus Thomson Reuters I/B/E/S. Un chiffre d'affaires toujours dopé par de robustes recettes publicitaires, mais également par ses investissements dans le "cloud", le divertissement et des boutiques connectées.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/09/2018 à 10:28 :
Bien dit Maurice :)))
a écrit le 09/09/2018 à 9:05 :
L'Etat chinois a certainement un plan bien précis avec alibaba.

Ça se passe comme ça là bas, chez les défenseurs du libre échange ! LOL
a écrit le 08/09/2018 à 16:27 :
faut etre motive pour acheter des actions d'une entreprise chinoise qui peut etre a tout moment plantee, comme les entreprises sous hollande montebourg......
bon,eventuellement ca peut servir a des tycoons a sortir leur argent de chine pour acheter des entreprises qu'ils connaissent, mais ailleurs, ce qui leur evitera de se faire expulser simplement, ou juste spolies dans l'indifference generale
a écrit le 08/09/2018 à 11:38 :
On serait bien inspiré de le prendre comme consultant .
Réponse de le 09/09/2018 à 9:20 :
On a même des espions chinois sur ce site qui viennent commenter !

:D

N'importe quoi...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :