Amazon : des "centaines" de licenciements en vue au siège de Seattle

 |   |  346  mots
Le site de commerce en ligne Amazon emploie 566.000 personnes dans le monde.
Le site de commerce en ligne Amazon emploie 566.000 personnes dans le monde. (Crédits : Mike Segar)
Pourtant habitué aux recrutements massifs, Amazon envisagerait de licencier "plusieurs centaines de postes" à son siège à Seattle. Le géant du e-commerce souhaiterait allouer davantage de salariés sur des secteurs à forte croissance, comme le cloud et l'intelligence artificielle.

L'annonce est rare de la part d'Amazon, habitué à l'hypercroissance de ses effectifs. Le mastodonte du e-commerce envisagerait de supprimer "plusieurs centaines de postes" dans son activité retail à son siège, à Seattle, selon le Seattle Times. L'objectif : miser davantage sur des secteurs à forte croissance, comme son activité "cloud", ou son assistant vocal Alexa, présent dans ses enceintes connectées Echo. Amazon estime que certaines zones matures de son activité ne nécessitent plus autant de personnel pour les résultats attendus, selon une source anonyme interrogée par Reuters.

"Dans le cadre de notre processus de planification annuelle, nous procédons à des ajustements au sein de l'entreprise - des petites réductions (de postes) dans certains endroits et des embauches agressives dans (d'autres secteurs)", a confirmé un porte-parole d'Amazon à Seattle Times. "Pour les employés concernés, nous travaillons à leur trouver une place dans les domaines où nous recrutons."

50.000 recrutements pour son nouveau siège

Actuellement, plus de 4.100 offres d'emplois sont à pourvoir au siège d'Amazon, selon sa plateforme de recrutement. La firme de Jeff Bezos y emploie déjà 40.000 personnes. Lors de l'annonce de ses résultats annuels début février, l'entreprise de e-commerce a souligné avoir créé 130.000 emplois dans le monde en 2017. Au total, elle embauche 566.000 salariés (+66% sur un an). Un bond expliqué notamment par le rachat de l'enseigne américaine bio Whole Foods en août dernier.

Les recrutements devraient se poursuivre en 2018. Amazon souhaite ouvrir prochainement un deuxième quartier général au Canada ou aux États-Unis. La société de Seattle promet à la clé 50.000 embauches. Ce qui n'a pas manqué d'attirer les propositions extravagantes de certaines villes, prêtes à se rebaptiser "Amazon" pour obtenir la préférence de Jeff Bezos.

Lire aussi : États-Unis : une ville prête à se rebaptiser "Amazon" pour accueillir le siège de l'entreprise

Pour le dernier trimestre 2017, Amazon a enregistré un chiffre d'affaires de 60,45 milliards de dollars (+38%). La firme de Seattle revendique un bénéfice de près de deux milliards de dollars (1,6 milliard d'euros) -  le plus important de son histoire.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :