Amazon profite déjà du rachat de l'enseigne bio Whole Foods

 |   |  494  mots
Amazon a acheté l'enseigne bio Whole Foods en août dernier, pour 13,7 milliards de dollars.
Amazon a acheté l'enseigne bio Whole Foods en août dernier, pour 13,7 milliards de dollars. (Crédits : Reuters)
Amazon Fresh, service de livraison dédié aux produits frais, a vu ses ventes augmenter de 35% entre septembre et décembre 2017 aux Etats-Unis. Un bond attribué au rachat de l'enseigne bio Whole Foods, finalisé en août dernier pour 13,7 milliards de dollars.

Les produits frais affirment leur place chez Amazon. Les ventes d'Amazon Fresh, son service de livraison dédié, a vu ses ventes grimper de 35% au cours des quatre derniers mois de 2017 pour s'établir à 135 millions de dollars, selon une étude de One Click Retail, un cabinet d'études spécialisé dans le commerce en ligne. L'élément déclencheur : le rachat de l'enseigne américaine bio, Whole Foods.

Le leader du commerce en ligne a finalisé l'opération en août dernier pour 13,7 milliards de dollars - signant ainsi sa plus grosse opération jamais réalisée... Et aussi son offensive la plus importante dans la distribution physique. Amazon a ainsi mis la main sur 460 magasins, répartis entre les États-Unis, le Canada et le Royaume-Uni.

Enseigne bio créée en 1978, Whole Foods est considérée comme étant onéreuse - ce qui a conduit à une baisse des ventes depuis deux ans. Dès le premier jour effectif du rachat, Amazon avait annoncé des baisses de prix afin "d'attirer plus de clients", selon John Mackey, patron de Whole Foods, cité dans un communiqué publié l'été dernier. Conséquence : "La fréquentation des clients dans les magasins Whole Foods a augmenté de 25% au cours des deux premiers jours après l'acquisition, et Amazon Fresh a également connu une forte augmentation de ses ventes après l'annonce", souligne One Click Retail.

| Lire : Avec Whole Foods, Amazon promet une guerre des prix à la grande distribution

 ---

Statista Whole Foods Amazon

(Un graphique de notre partenaire Statista)

350 millions de dollars pour Amazon Fresh en 2017

Amazon a vendu environ 2 milliards de dollars de produits de consommation courante aux États-Unis l'année dernière - soit une hausse de 59% par rapport à 2016. Parmi ses ventes, seulement 350 millions de dollars ont été réalisés à travers son service Amazon Fresh, qui propose des produits périssables comme des fruits et légumes ou encore, de la viande. "En 2017, Amazon a atteint une part de marché de 18% des ventes d'épicerie en ligne aux États-Unis, soit le double de la part détenue par Walmart, son plus proche concurrent", souligne l'étude.

Lancé en 2007 à Seattle, Amazon Fresh nécessite un abonnement mensuel de 14,95 dollars en plus d'un abonnement à Amazon Prime, service de livraison le plus rapide pour 99 dollars par an - soit près de 280 dollars par an. Comme à son habitude, la promesse d'Amazon tient à des délais de livraisons rapides, avec des produits frais livrés le jour même de la commande, voire le lendemain. Indisponible en France pour le moment, Amazon Fresh est disponible en Europe (Allemagne, Royaume-Uni) et au Japon.

En novembre dernier, Amazon a annoncé fermer son service dans neuf Etats américains - dont la Californie et le New Jersey. Si aucune justification officielle n'a été apportée, des livraisons tardives ou manquées par le service postal américain auraient été avancées par Amazon, selon Recode.

| Lire : 2017, un bon cru pour Amazon... et Jeff Bezos

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/01/2018 à 18:44 :
De plus le Bio est différent selon les pays, les normes pour avoir l'étiquette bio est plus ou moins difficile à avoir selon les pays et peu plus ou moins utiliser des pesticides.
Donc c'est comme tout regardez les étiquettes et il vaut mieux acheter locale à un petit producteur que l'on connaît.
Cordialement
a écrit le 16/01/2018 à 15:19 :
Juste à titre d’information
Une culture qui pousse ( une graine bio non modifié génétiquement ) sur terre et à ciel ouvert n’est pas «  bio »

Le bio est une étiquette mais il faut se méfier et demander comment c’est «  produit «  et par quelle technique .

Chimiquement dans le cas 1 ce n’est pas «  bio » et certaines plantations absorbent plus que d’autres les toxines .
Réponse de le 16/01/2018 à 16:42 :
Hors sujet
Réponse de le 16/01/2018 à 18:17 :
Au contraire : c’est d’actualité les produit bio
Cordialement
:-)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :